Julien Arnaud : le journaliste star de TF1 s’excuse après cette énorme erreur en direct sur LCI

Après avoir nié une information qui était pourtant vraie, Julien Arnaud a présenté ses excuses. Sa bourde a fait réagir Florian Philippot.

Source : Getty Images

Julien Arnaud a commis une faute et s’en est excusé. Durant le JT du 5 septembre, le présentateur a nié le déroulement d’une manifestation dans les rues de la capitale. Une manifestation qui a pourtant bien eu lieu. Cela a provoqué la stupeur de Florian Philippot. Le poussant à s’exprimer sur Twitter. Tous les détails à travers cet article.

La bourde de Julien Arnaud

Il y a eu du mouvement sur Paris au cours de la journée du samedi 3 septembre 2022. Des centaines de manifestants ont envahi les rues emmenées par le collectif « Gilets Jaunes et Citoyens en Colère ». Leur but ? Se faire entendre pour que les problématiques rencontrées par « notre jeunesse » soient mises en avant.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by julien arnaud (@ju_arnaud)

Mis à part cela, les participants souhaitaient également l’abrogation du pass vaccinal. Si l’événement a fait beaucoup de bruits, il a tout de même été nié par le journaliste Julien Arnaud. Lors du JT du lundi 5 septembre diffusé sur LCI, le présentateur a affirmé que la manifestation n’a jamais eu lieu.

« Il n’y a pas eu de manifestation ce week-end »

Les propos du journaliste ont suscité l’étonnement de Florian Philippot. Affirmant en être tombé de sa chaise, l’homme politique a rétabli la vérité. Sur Twitter, il a posté le message suivant :

« Dire sur LCI que la manifestation de samedi à Paris « n’a pas eu lieu » pour dire que ce ne sont que fausses images et détournement de la télévision russe ! Elle a bien eu lieu. Il y avait du monde. LCI était informé et invitée »

Des propos qui ont eu le mérite d’être clairs. Conscient de son erreur, Julien Arnaud a voulu rectifier le tir. Il s’est alors excusé sur Twitter en promettant de corriger la bourde.

« C’est une erreur regrettable et j’en suis désolé », a-t-il écrit en réagissant à la publication de Florian Philippot.

Chose promise, chose due

Comme il l’a annoncé sur les réseaux sociaux, Julien Arnaud s’est excusé de l’erreur qu’il a commise. À la fin d’un numéro d’« Un œil sur le monde », il a expliqué avoir été en faute et a garanti qu’il ferait preuve de plus de vigilance à l’avenir.

« Nous avons commis une erreur hier. Nous avons montré les images d’une manifestation en France en disant que c’étaient des images d’archives présentées par la télévision russe. Ce n’étaient pas des images d’archives, c’étaient bien des images du week-end, d’une manifestation qui a eu lieu à l’appel de Florian Philippot et de son mouvement Les Patriotes », a-t-il déclaré.

Un moment chargé d’émotion

Si la plupart des personnalités ont pu profiter de l’été, Julien Arnaud a passé la sienne à travailler. Il est en effet le Joker de Gilles Bouleau. Et ce, depuis plus de dix ans. Un rôle qu’il affectionne, et qui ne cesse de le surprendre. Lors d’une interview accordée à Télé Star, le présentateur a expliqué :

« Chaque été, je suis surpris, car je crois savoir comment ça va se passer, j’imagine que les choses vont se répliquer… et en réalité, pas du tout ! C’est comme un feuilleton dont on connaît le début, mais pas les rebondissements. »

Durant ce même entretien, Julien Arnaud est aussi revenu sur un moment riche en émotion. Le jour où Jean-Pierre Pernaut s’en est allé. Ainsi, véritable monument de TF1, le présentateur semblait apprécié et respecté par ses collègues. Alors, quand la nouvelle de son décès a semblé rendue publique, toute l’équipe de la chaîne a paru bouleversée.

« À la sortie, vers 22h, alors qu’habituellement il ne reste plus grand monde, il y avait encore une centaine de personnes. Nous ne parvenions pas à nous séparer dans ce moment chargé d’émotion », a raconté le journaliste.

Il faut dire qu’officier en tant que Joker plaît beaucoup à Julien Arnaud. Selon ce dernier, ce rôle présente des avantages que l’on ne peut avoir en étant titulaire. Il a expliqué dans les colonnes de Télé 7 Jours :

« Être joker a ses avantages : en octobre et en janvier derniers, j’étais aux Etats-Unis pour suivre les élections. Je n’aurais pas pu le faire si j’avais été aux commandes du 20h. »