Impôts : voici les villes qui subissent de plein fouet la forte hausse de la taxe foncière

Une mauvaise nouvelle s’annonce pour les Français. La taxe foncière a déjà subi une hausse de 3,4%, et certaines villes souhaitent l’augmenter…

Source : Getty Images

La France connait de nombreuses hausses de prix depuis quelque temps. Que ce soit sur les courses alimentaires, le prix du carburant ou même les taxes foncières. En effet, la France a connu une augmentation de la taxe foncière de 3,4 %. Cette hausse a fait beaucoup de ravages à travers le pays, mais la mauvaise nouvelle n’en fini pas là. Certaines villes ont pris la décision d’ajouter un taux supplémentaire à cette taxe foncière. On vous dit tout sur les villes touchées par cette augmentation supplémentaire !

Une augmentation record depuis 2010

Les Français ne connaissent pas de répit cette année au niveau des augmentations. En ce qui concerne les impôts, le montant de la taxe foncière a connu une grande hausse. Face à l’inflation, due à la situation actuelle chez nos voisins de l’est ainsi que l’augmentation des prix dans tous les secteurs, le montant de cette taxe française a fait l’objet de revalorisation. En effet, le montant de base de l’impôt se calcule sur la base du montant auquel le bien pourrait théoriquement se louer chaque année. La plupart des propriétaires vont alors sans doute subir cette hausse dans le courant de l’année qui se chiffrera à 3,4 %. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Attac France (@attac_fr)

Plusieurs villes ont également pris la décision d’appliquer une augmentation supplémentaire sur cet impôt. Et ce, dans le but de faire face à une augmentation qu’ils endurent. En effet, de nombreuses communes connaissent actuellement des dépenses communales supplémentaires prévues dans l’année. Ces augmentations semblent varier selon les communes concernées.  La ville de Marseille connaît la plus forte hausse avec 13,1 % d’augmentation. Ensuite, on peut constater 11,6 % pour la ville de Tours et Strasbourg avec une hausse de 12,6 % de la taxe foncière. Ces augmentations auront pour but de faire progresser les recettes de fonctionnement de 2,5 à 5 % dans les différentes villes concernées. Les dépenses concernent le paiement des salariés, les dépenses de fonctionnement, et les dépenses d’investissement surtout liées à la transition énergétique.

Mis en application de la taxe dès octobre

L’augmentation de la taxe foncière se fera au plus vite dès le mois d’octobre. Et ce, dans le contexte de l’inflation. La date limite de paiement sera fixée au 17 octobre et le 22 si le paiement se fait en ligne. L’avis d’imposition fera l’objet d’un envoi au plus tard, trois semaines avant la date limite de paiement. En cas de retard dans le paiement de cet impôt, certaines pénalités se verront appliquées. Tout comme des impôts habituels, un refus de paiement se voit sanctionné et les pénalités peuvent s’avérer très sévères.

En principe, les exonérations sur cette taxe n’existent pas. Toutefois, certaines personnes pourront bénéficier d’une exemption spéciale sur les propriétés bâties. Les personnes âgées ou handicapées peuvent également bénéficier d’une exonération totale. Mais ce, seulement sous certaines conditions. S’ils se trouvent titulaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou handicapés, ou alors s’ils ont plus de 75 ans. Le calcul de la taxe foncière se calcule sur la valeur locative cadastrale (VLC) de la propriété. Ce qui correspond à ce qu’il pourrait rapporter si la propriété fait l’objet d’une location, selon les conditions et valeurs du marché.