Christophe Willem cash sur les Restos du coeur, ces traumatismes ravivés au pire moment…

L’échec de son album « Rio », sorti en 2017, a été difficile à endurer pour Christophe Willem. Une situation qui a ravivé certaines blessures du passé lors du podcast de Pauline Grisoni !

Source : Getty Images

Christophe Willem est enfin de retour sous le feu des projecteurs ! En effet, Il a récemment a dévoilé son titre « PS : Je t’aime«  et sortira son nouvel album « Panorama » le 16 septembre. Cela fait cinq ans que le chanteur n’a pas présenté de disque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Team Willem (@team.willem)

Ce n’est un secret pour personne, le dernier album de Christophe Willem, « Rio » a été un échec absolu… un échec qui a été difficile à vivre pour le chanteur de « Double Je ».  Une période qui a ravivé certaines blessures du passé comme il l’a confié dans le podcast de Pauline Grisoni.

Christophe Willem, le retour

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RFM (@radiorfm)

Il a brillé par sa présence et son talent dans La nouvelle star en 2006, célèbre télécrochet et concours de chant de la chaîne M6. Il s’était fait remarquer par Marianne James. En effet, au moment de rentrer sur le plateau, la chanteuse lui a donné un surnom, qui, comme personne ne pouvait s’en douter à l’époque, allait le poursuivre toute sa vie : « la tortue ».

« J’ai l’impression d’une tortue quand vous rentrez. Le gars qui a un cou trop long puis qui avance avant lui. Mon Dieu qu’est-ce que c’est que ce Schtroumpf à rayures ? Franchement une dégaine impossible. C’est très étonnant”, avait alors dit Marianne James, sans filtre, à Christophe Willem.

C’est donc avec ce surnom qu’il a commencé sa carrière musicale et gagné la première place du concours haut la main. Christophe Willem a été plusieurs semaines à la tête des Charts avec Double Je. 

Mais… malheureusement, après une petite période de succès, tout s’est arrêté pour lui.

Aujourd’hui, il fait le bonheur de ses fans. En effet Christophe Willem est de retour en musique après cinq années de silence. En avril dernier, l’artiste de La Nouvelle Star en 2006 dévoilait le titre « PS : Je t’aime », écrit en collaboration avec Slimane. Un single qui a fait un carton… Une belle revanche !

En effet, son dernier album « Rio », qui date de 2017 n’a pas connu le succès sur lequel le chanteur comptait. Une grosse blessure pour l’artiste qui avait, à l’époque, composé tous les titres. Et travaillé dessus pendant un an et demi.

La tortue remonte le temps

Il y a quelques jours, Christophe Willem était l’invité dans le podcast de développement personnel de Pauline Grisoni La Leçon. L’occasion pour lui de se confier quant à cette période d’échec et de doutes. « Rio, c’est un accident de parcours, d’un truc qui ne rencontre pas un succès (…) mais ç’a rouvert des plaies beaucoup plus anciennes qui remontaient à l’adolescence », a confié l’artiste.

Une période qui lui a laissé un mauvais souvenir. « Quand j’étais ado, j’étais très stigmatisé […] Moi, j’étais le pédé de la cour de la récréation […] Après ma sœur m’a inscrit à La Nouvelle Star et donc là, je gagne l’émission. Je me retrouve dans un truc de : ‘donc c’est-à-dire que j’ai passé mon temps à longer les murs pour ne pas être la cible et là, welcome, bonjour, c’est moi qui chante ! », a-t-il poursuivi.

Et c’est ainsi, que, au micro de Pauline Grisoni, Christophe Willem remonte le temps.

« De 2006 jusqu’à l’album Rio, comme j’ai été porté. J’ai cru à tort que l’amour que je recevais des gens comblait le manque d’amour-propre que j’avais. Et en fait, quand il y a eu cet échec. J‘ai compris que je n’avais pas pris cet amour comme ce qu’il était. Mais comme un substitut au manque d’amour-propre« , a-t-il confié humblement.

Et d’ajouter « Je fais les Restos du cœur. Bah de 2018 jusque-là, j’étais hyper gêné d’aller aux Restos du cœur… Alors qu’ils sont tous hyper bienveillants (…). Parce que dans ma tête, j’avais l’impression que j’étais le mec qu’on allait montrer du doigt comme dans la cour de récré », a conclu l’artiste.