Augmentation des retraites : la date de versement pour les complémentaires enfin dévoilée !

Durant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis la revalorisation des retraites. Découvrez le calendrier de versement.

Source : IStock

L’inflation, et donc la baisse du pouvoir d’achat, rend la vie difficile à beaucoup de Français. Le gouvernement, dans le cadre de la loi pouvoir d’achat, a proposé des revalorisations des allocations. Parmi ces allocations, on peut citer les retraites de base ainsi que plusieurs aides sociales de la CAF.

Plus précisément, une augmentation de 4 % des pensions a été adoptée et promulguée. Ce qui vous amène certainement à poser plusieurs questions. Qui peut y prétendre ? C’est pour quand ? Et qu’en est-il des complémentaires ? Lisez la suite, car on vous répond dans cet article.

Qui peut bénéficier de la revalorisation de 4 % ?

Cette revalorisation concerne tous les employés du secteur privé et public. Même les fonctionnaires de l’État y ont droit. Cela à condition, bien sûr, qu’ils touchent une retraite de base.

Pour être plus clair, cette augmentation de 4 % ne concerne que :

  • La pension de retraite de base
  • La pension de réversion
  • L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)
  • L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)
  • Les aides au logement (APL, ALF, ALS)

Comme vous pouvez le voir sur la liste, les complémentaires n’y figurent pas. Le gouvernement n’a pas la main mise sur les retraites complémentaires. Celles-ci sont administrées par les services sociaux qui les offrent. C’est le cas de l’Agirc-Arrco par exemple.

Quand impactera-t-elle votre portefeuille ?

Cette revalorisation a été actée le 3 août dernier. C’était dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat que le président de la République a tenu sa promesse.

Cette augmentation est effective dès le 1er du mois de juillet. De facto, elle devrait être payée le mois suivant. À savoir le 9 août 2022. Le ministre du Travail Olivier Dussopt l’a déjà annoncé début juin :

« Nous souhaitons que cette indexation sur l’inflation soit valable pour les retraites du mois de juillet. Dans le cadre du régime général, la retraite du mois de juillet est versée le 9 août. »

En revanche, des milliers de séniors en témoignent, lors du paiement le 9 août, aucune augmentation n’a été faite. Pourquoi ? Étaient-ce des promesses en l’air ? Rassurez-vous, il y a bien une explication logique à cela.

Comme susmentionné, cette hausse a été votée dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat. Or, à la date du 9 août, cette nouvelle loi n’a pas encore été promulguée. D’où le retard.

« La date à laquelle cette revalorisation sera visible sur votre retraite n’est pas connue à ce jour, car elle dépendra du calendrier d’adoption du projet de loi par le Parlement », explique l’Assurance retraite sur son site Internet.

Toujours est-il qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, ce texte est déjà adopté et promulgué. Il n’y a donc aucune raison que le versement reporté au 9 septembre ne soit pas effectué. Par ailleurs, il ne reste que quelques jours.

Combien cela représente-t-il pour vos retraites ?

Selon la Première ministre, Élisabeth Borne, les revalorisations de 2022 sont de 1 % en janvier 2022 et 4 % en juillet 2022. Cela représente une hausse cumulée d’environ 60 euros pour une pension égale à 1 200 euros.

La Première ministre a donné ce chiffre lors d’une interview accordée à France Bleu le 7 juin 2022. Cependant, n’oubliez pas que la revalorisation de 4 % offerte par l’État ne touche que les retraites de base.

Notons que la pension moyenne des Français sans les retraites complémentaires est de 704 euros. Ce chiffre provient de la Caisse nationale d’Assurance retraite ou CNAV. Si on l’applique maintenant, la revalorisation de 4 % équivaut à 28 euros par mois.

Cette revalorisation est-elle suffisante ?

Sachez que cette augmentation existe dans le but de lutter contre l’inflation. On peut donc dire qu’il s’agit d’un « alignement » sur l’inflation pour booster le pouvoir d’achat qui est au plus bas depuis plusieurs mois. Cependant, en août, elle était déjà à 5,8 %.

Qui plus est, ces dix dernières années, les retraites n’étaient pas indexées sur l’inflation qui grandit à petit feu chaque année. Selon le conseil d’orientation des retraites, la perte de pouvoir d’achat est de plus de 10 % pendant cette décennie.

Voilà pourquoi, plusieurs syndicats de retraités réclament une augmentation de 4,5 % au minimum, avec un effet rétroactif à partir du 1er janvier.

Retraites complémentaires : vont-elles augmenter ?

Pour les retraites de base, ce n’est plus qu’une question de temps. Quant aux complémentaires, comme chaque année, une possible augmentation peut survenir le 1 novembre.

Pour rappel, en 2021, la valeur du point Agirc-Arrco a augmenté de 1%. Elle passait donc de 1,2714 euro à 1,2841 euro. Retenez bien que cela ne dépend pas de l’État, mais des partenaires sociaux.

« C’est aux partenaires sociaux de revaloriser les retraites complémentaires. Nous, nous revaloriserons les pensions de base », explique le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

D’ailleurs, pour les complémentaires Agirc Arrco, les partenaires sociaux se réuniront le 6 octobre 2022 lors d’un conseil d’administration. Une réunion aboutira certainement à la réactualisation du tarif du point. En tout cas, il y a une possible hausse des retraites complémentaires.