Pouvoir d’achat : les produits « 1er prix » sont de mauvaises qualités ? On vous dit tout

Alors que les prix ne cessent d'augmenter le pouvoir d'achat des Français est au plus mal. Certains se ruent alors sur les produits 1er prix!

Source : iStock

Depuis quelques mois déjà, les Français doivent faire face à une terrible inflation. À cause de la hausse des prix, ils voient leur pouvoir d’achat baisser considérablement. Certains se dirigent alors sur les produits 1er prix.

Les produits 1er prix pour booster son pouvoir d’achat

À cause des tensions géopolitiques, de nombreux produits ont vu leur prix exploser. C’est notamment le cas du carburant, de l’énergie, mais aussi de certains articles alimentaires. Le pouvoir d’achat est clairement mis à mal.

Après une crise sanitaire, les Français doivent faire face à l’inflation. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que certains ont clairement du mal à s’en sortir. Si l’État a mis en place plusieurs aides, faire ses courses devient un calvaire.

Et pour cause, la hausse des prix fait un trou dans le budget des Français. Certains se ruent alors sur les produits « 1er prix ». Dans une interview accordée à TF1 Info, un père de famille a d’ailleurs pris la parole.

Il a confié :« Vous savez, la vie est dure, maintenant. Alors moi, je fais attention à tous les prix ». Un autre Français a alors révélé que pour booster son pouvoir d’achat, il privilégiait les premiers prix.

Notamment pour « les produits laitiers, et tous les produits de nécessité pour les enfants ». Et pour cause, ces produits ont vu leur prix augmenter de 7% depuis le début de l’année.

Si certains optent pour des produits « 1er prix » pour booster leur pouvoir d’achat, d’autres ont encore du mal à sauter le pas. Et pour cause, ils se demandent si leur prix à un impact sur leur qualité. TF1 Info a alors répondu à la question des consommateurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @fruitnatureciv

Produit 1er prix et de marque : la différence

Nos confrères de TF1 Info ont pris pour exemple le lait. Ils ont révélé que ce dernier est le même dans les briques « 1er prix » que le lait présent dans un contenant d’une marque. Opter pour le 1er prix ne change presque rien et permet de booster son pouvoir d’achat.

« Même laiterie, même camion-citerne, c’est au niveau du conditionnement que la différence se fait ». En effet, le média a révélé que l’emballage du lait 1er prix coûtait moins cher que celui privilégié par une marque.

Le constat est sans appel : « À l’arrivée, c’est littéralement le même produit qu’un lait de marque. Peut-être un peu moins pratique à utiliser. Mais pour quelques centimes de moins par litre« . Mais ce n’est pas tout.

Une nutritionniste a comparé d’autres produits pour TF1 info afin d’en savoir un peu plus sur cette différence de prix.
« Si elle compare deux mozzarellas, en lisant attentivement leur composition, elle confirme que les deux fromages sont très proches ».

Elle a tout de même révélé que, une fois encore, l’emballage était différent. Ce qui explique cette différence de prix qui peut augmenter le pouvoir d’achat. En revanche, le bilan n’est pas le même pour deux plats de lasagnes à la bolognaise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Grup Hiper Pas (@gruphiperpas)

L’étiquette : la meilleure indication

La nutritionniste a révélé à TF1 Info que le produit 1er prix possède moins de viande. « C’est là que la différence se fait. Plus le produit est transformé, plus la liste des ingrédients est longue, plus la différence qualitative est notable« .

Pour permettre aux clients d’acheter des produits moins chers et de booster leur pouvoir d’achat, les 1ers prix n’ont pas le choix. Ils doivent économiser sur les ingrédients qui coûtent cher. Pour en savoir plus, nos confrères ont conseillé de se rapporter à l’étiquette.

C’est à ce moment-là que les consommateurs pourront réellement faire la différence entre un produit 1er prix et un produit d’une marque. « Plus l’aliment acheté est simple, moins l’écart qualitatif est grand, et inversement », rapporte le média.