Sylvie Tellier révèle pourquoi elle a quitté Miss France : « J’ai pris tellement de gifles… »

Dans une interview, Sylvie Tellier a dévoilé ce qui l'a amené à quitter ses fonctions de présidente de Miss France…

Source : Getty Images

Sylvie Tellier a récemment dévoilé ce qui l’a poussé à quitter Miss France et donc son rôle de présidente au cœur du comité. De nombreuses rumeurs ont tourné sur les raisons de son départ. Comme pour tout nouveau rôle, son départ auprès de ce comité n’a pas été des plus simples, mais elle a su se battre pour devenir un rôle pour de nombreuses personnes. L’ancienne Miss France a alors décidé de faire des révélations à ce sujet. On vous dit tout ! 

Sylvie Tellier quitte le comité Miss France

De nombreuses personnes, fans de Miss France, attendaient la nouvelle sur la décision de Sylvie Tellier. Dans la soirée du mardi 30 août 2022, Sylvie Tellier a quitté ses fonctions de présidente du comité Miss France. Elle laisse donc sa place à Cindy Fabre. Cette dernière avait fait son entrée dans la liste des plus belles femmes de France en 2005, trois ans après le sacre de Sylvie Tellier. Cette dernière a alors confirmé l’information dévoilée par Le Parisien dans un message vidéo publié sur son compte Instagram.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by RTL (@rtl_france)

Elle a aussi fait savoir qu’elle devrait présenter la prochaine élection de Miss France sur TF1. Et ce, accompagné de son cher ami, Jean-Pierre Foucault. « Parce qu’il était important pour moi de vous dire au revoir. Et puis, ben de présenter cette dernière émission avec lui, parce que c’est un peu mon papa de la télé. Il m’a élu il y a 20 ans, et il m’a tout appris. Donc je vous retrouverai avec grand plaisir au mois de décembre ».

Une interview en exclusivité 

Dans une interview accordée à TV Magazine, Sylvie Tellier a expliqué ce qui l’a poussée à démissionner de la présidence du comité. Un rôle qui, après son élection en tant que Miss France, l’a rendue célèbre. En effet, après avoir été élue Miss France, ce rôle lui a permis de rester dans l’œil du public.« Je ne pars pas à cause de l’arrivée d’Alexia Laroche-Joubert, qui est une grande professionnelle de la télé­vision, mais parce que j’ai le sentiment d’avoir atteint mes objectifs », explique-t-elle. Après cela, elle a commencé à se remémorer ses débuts difficiles. En effet, comme tout nouveau rôle, le début peut s’avérer plus difficile que prévu. Cela n’a pas manqué pour Sylvie Tellier qui a certainement rencontré quelques soucis sur la route. Or, elle s’est relevée, et a su repartir plus forte.  

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Miss France news (@pageants_fr)

« À mon arrivée, en 2005, l’héritage n’était pas simple. Les audiences étaient en baisse, le public vieillissant, la société avait été rachetée par Endemol en 2002, les rapports étaient conflictuels entre Geneviève de Fontenay, son fils, Xavier, et la direction du groupe, et la cohabitation parfois difficile entre Jean-Pierre Foucault et Geneviève de Fontenay lors de la cérémonie… Mais c’était un formidable challenge ». Sylvie Tellier avoue avoir le regret de certaines maladresses qu’elle a pu commettre. Et ce, dans ses débuts, lorsqu’elle a pris le rôle de présidente du comité Miss France. « À mes débuts, je manquais parfois de rondeur dans mes propos. J’ai certainement blessé des gens. Mais j’ai appris de ça. J’ai pris tellement de gifles que ça m’a permis de grandir ».