Pénurie de moutarde : ce produit miracle pourrait remplacer l’ingrédient adoré des Français

Par quoi remplacer la moutarde alors que le 3ème condiment le plus utilisé en France, après le sel et le poivre, se fait rare dans les rayons de nos supermarchés ? Un condiment exotique, très utilisé en Afrique de l'Ouest, pourrait être une merveilleuse alternative ! Explications.

Source : IStock

Depuis près de six mois, la moutarde, se fait rare dans les rayons des supermarchés. Par quoi peut-on remplacer le condiment préféré des Français ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ● F r e d ● (@fred_diabetres)


Un condiment exotique, très utilisé en Afrique de l’Ouest, peut lui aussi faire autant de merveilles que la moutarde qui est le troisième condiment parmi les plus consommés dans l’Hexagone.

Quelles sont les causes de la pénurie de moutarde ?

La moutarde commence à manquer dans les rayons des supermarchés français. Et son prix, en un an, a augmenté de près de 15%, selon l’Institut de Recherche et Innovation (IRI). Les raisons sont, semble-t-il, sont climatiques et économico-politiques.

Le premier producteur mondial, le Canada qui fournit en effet 80 % des graines de moutarde utilisées dans l’Hexagone. Le Canada subit toujours les conséquences de la grande sécheresse de 2021. La production de graines de moutarde est passée de 135 000 tonnes en août 2020, à 99 000 tonnes en août 2021. Et cette année, la production chutera à 71 000 tonnes, soit – 28%.

Un autre fournisseur majeur de moutarde est la Russie, qui fait l’objet de sanctions financières et économiques pour l’invasion de l’Ukraine fin février 2022. De plus, l’Ukraine est également un important producteur, mais la guerre en cours ne favorise pas les activités agricoles et commerciales.

Problèmes aussi en France, qui, en 2016, a produit en 12 000 tonnes de graines de moutarde. Nous en sommes aujourd’hui à 4 000 tonnes, selon l’association des producteurs de moutarde de Bourgogne. Avec un prix qui atteint jusqu’à 1 300 € la tonne, alors qu’il était auparavant d’environ 800 €. Les récoltes nationales de graines de moutarde en France ont été inférieures aux attentes pendant trois années consécutives.

Le wasabi, la sauce Worcestershire et le raifort : une alternative

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TCHAC.co (@tchac.co)

Le goût piquant de sa graine qui nous monte au nez et sa texture crémeuse ne sont pas faciles à imiter. La moutarde est presque indissociable de certaines de nos recettes favorites. Toutefois, voici quelques alternatives pour parfumer vos plats sans moutarde : Le wasabi, la sauce Worcestershire ou encore le raifort. Le raifort, surnommé la « moutarde des Allemands », a un goût très similaire à la moutarde : fort, piquant et poivré.

Connaissez-vous le soumbala ?

Comme le révèle Le Monde, un autre condiment, originaire d’Afrique de l’Ouest, peut lui être un bon substitut à la moutarde : le  soumbala. « Du Niger à la Guinée-Bissau, on connaît bien la ‘moutarde africaine’, un type de féverole appelée soumbala en bambara, netetou en wolof, afitin en fon-gbe et dawadawa en igbo. Elle est produite à partir de graines de néré, un arbre nourricier des savanes soudanaises et sahéliennes aussi connu sous le nom de mimosa pourpre« , explique le quotidien.

En Afrique de l’Ouest, les écorces et les racines de cette plante sont prescrites pour soigner la stérilité, les maladies vénériennes, la bronchite et l’hépatite. Le soumbala y est utilisé, depuis toujours, pour prévenir et faire baisser la tension artérielle. C’est un hypotenseur des plus naturels.

La recette de la moutarde africaine

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par konu (@konu.shop)

Il n’est pas facile de trouver de la moutarde africaine déjà préparée, en revanche, on peut, la fabriquer à la maison. Ainsi, Nathalie Brigaud Ngoum, cheffe d’origine camerounaise, a dévoilé sa recette maison au Monde. « Vous achetez les graines de néré préparées et fermentées. Et vous les écrasez avec de l’huile, du vinaigre et du citron. Vous ajoutez de la farine de manioc ou de patate douce, pour l’onctuosité, et du curcuma, pour obtenir une belle pâte jaune foncé ». a-t-elle expliqué.

Exotique à souhait, une fois prête, vous en ferez des merveilles ! « Pour relever une viande ou un poisson », explique la cheffe camerounaise.

Aussi, si l’on souhaite la conserver longtemps, il est possible de la cuire ou de la mettre en pot. « Cela donne une moutarde presque classique… mais sans moutarde. C’est un condiment métissé, au croisement des cuisines européennes et africaines ! », explique la cheffe dans les colonnes du Monde. 

Rendez-vous dans une épicerie traditionnelle africaine !