Benjamin Castaldi en galère financière : cette somme colossale qu’il a demandée à Cyril Hanouna

Connu pour sa franchise, Cyril Hanouna a avoué la somme que lui a demandée Benjamin Castaldi. Pour cause, celui-ci est toujours endetté.

Source : Getty Images

Des problèmes de dettes quasi-permanents ? Benjamin Castaldi sait ce que c’est. Depuis le mois de février dernier, il s’est confié sur l’énorme somme qu’il doit à sa banque. Afin de sortir la tête hors de l’eau, il a dû demander de l’aide à plusieurs personnes de son entourage. Parmi celles-ci figurent Cyril Hanouna qui a dévoilé la fameuse somme. On vous dévoile tout.

Benjamin Castaldi veut emprunter 500 000 euros à Cyril Hanouna

Ce lundi 29 août, « Touche pas à mon poste » vient de revenir sur nos écrans. Pourtant, Benjamin Castaldi annonce déjà qu’il se trouve dans une difficulté financière.

Cyril Hanouna a d’abord lancé la conversation :

« Comment ça va ? »

Le père de famille, sans se douter de la prochaine réplique, répond juste qu’il était « en pleine forme ».

L’animateur de TPMP a ensuite répondu :

« Moi, si j’avais besoin de 500 000 euros, ça n’irait pas ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Il va même surenchérir en disant :

« Je ne dormirais plus. »

Benjamin Castaldi a expliqué que c’était en fait une « restructuration de dettes » sur laquelle Gilles Verdez a répondu :

« Tu devais cinq millions, et tu en as purgé une grande partie. Il en reste à peu près trois millions ».

« Non, beaucoup moins. Autour de deux millions », a dit Benjamin Castaldi.

La réponse de Cyril Hanouna à la demande de Benjamin Castaldi

Comme Cyril Hanouna a évoqué le sujet, Benjamin Castaldi s’est tourné vers lui pour dire :

« Vous avez répondu négativement à cette caution que je vous avais demandée gentiment ».

Pour autant, Cyril Hanouna a reconsidéré la situation.

« Il veut emprunter 500 000 euros, et il veut que je sois caution de ces 500 000 euros. Ce qui veut dire que s’il ne paye pas, c’est moi qui vais payer », a-t-il reformulé.

Benjamin Castaldi a répondu :

« C’est le principe de la caution ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

La réponse de Cyril Hanouna suggérait tout de même un doute :

« Si c’est moi qui paye, qu’est-ce que ça veut dire ? Plus personne n’est payé dans TPMP parce que je vais devoir récupérer l’argent sur la paye des chroniqueurs. Je vais voir ce que je peux faire », rassure-t-il.

Ce à quoi le père de Simon Castaldi a répondu par :

« Je m’en sortirai quand même. Je trouverai une solution ».

Beaucoup se demandent si l’animateur de TPMP va prêter main forte à son ami dans cette épreuve difficile. Seulement le temps nous le dira.

Des confidences, sur la situation financière du chroniqueur

Au mois de février dernier, ce mercredi 31 août, il a déjà avoué l’origine de ses problèmes financiers.

Cette fois-ci, il a raconté :

« Il y a une époque où les banquiers vous laissaient descendre, descendre, descendre… Et moi, il m’a vraiment laissé descendre très, très bas. Ça a participé à ma chute, jusqu’à 2,8 millions d’euros de découvert (..) Ils avaient pris mon appartement en garantie… Un jour, ils m’ont dit, maintenant, il faut rembourser, et on va vous prendre votre appartement ».

Si Benjamin Castaldi a confié qu’il avait acheté une maison de campagne et un appartement.

Aujourd’hui, l’ancien animateur de Secret Story a tout perdu. Il raconte qu’il n’a plus de maison ni de voiture et il loue un appartement pour avoir un toit. Malgré tout, il a tout de même ajouté :

« Mais ce n’est pas très grave, on vit très bien ».

Avec plein de regrets, il a réalisé que les biens qu’il avait à l’époque n’étaient en fait que des « biens toxiques ».

« J’avais trois millions d’euros placés que je pensais payer à terme avec un crédit, » a-t-il avoué.

Selon ce chroniqueur de TPMP, il n’avait pas anticipé le train de vie qu’il aurait.

« D’un salaire énorme tous les mois, je suis revenu à un salaire qui va vous paraître gigantesque. Mais il était dix fois inférieur à ce que je gagnais : 10 000 euros par mois, » a-t-il dit sincèrement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Il conclut l’affaire en disant :

« Quand t’es sur un paquebot, que t’es en plein divorce et que tu te dis, ‘il faut que j’arrête le paquebot’… Ça ne s’arrête pas en cent mètres. Tu réalises qu’il faut freiner et j’ai freiné trop tard. »