Arielle Boulin-Prat évincée Des chiffres et des lettres : « J’ai perdu 5kg et je ne dors plus »

C'est avec stupeur que les fans des Chiffres et des Lettres ont appris le départ d'Arielle Boulin-Prat et de Bernard Renard. Un départ forcé.

Source : Capture France 3

desCertaines émissions rayonnent en grande partie grâce à leur animateur. Difficile d’imaginer Touche pas à mon poste sans Cyril Hanouna. Impossible de voir un autre animateur que Nikos Aliagas animer The Voice. Mais parfois, des changements qu’on pensait impossibles ont lieu. Camille Combal a remplacé Jean-Pierre Foucault à la tête de Qui veut gagner des millions ? Julien Lepers a quitté Questions pour un champion, remplacé (avec brio) par Samuel Étienne. Et les émissions ont survécu. Le jeu des chiffres et des lettres risque d’ailleurs de se transformer à l’avenir…

Des chiffres et des lettres : un départ forcé ?

France Télévisions annonce il y a quelques jours le départ des deux arbitres de l’émission des Chiffres et des Lettres. Difficile d’envisager le programme sans eux. Mais ce que nous ignorions alors, c’est que les deux protagonistes de l’histoire vivent très mal ce départ. Pour eux, la chaîne ne leur a pas laissé le choix au sujet des chiffres et des lettres. « Notre version est moins rose bonbon« , indiquent-ils d’une voix commune. En effet, ils expliquent n’avoir jamais refusé « la supposée nouvelle du jeu » qui aurait été à l’origine de leur départ. Personne ne leur a jamais présenté cette prétendue nouvelle version.

Pour eux, leur départ des chiffres et des lettres est clair. Il vient du fait qu’ils souhaitent être en contrat CDI, et plus en CDD comme depuis toutes ces années. « Ce qui est désigné pudiquement comme un désaccord contractuel a surgi car France Télévisions a exigé une baisse de notre salaire de l’ordre de 60 % et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l’outrecuidance de réclamer, » racontent-ils au Parisien. Ils ne s’arrêtent pas là puisqu’ils révèlent être « en CDD depuis 36 ans pour Arielle, et 47 ans pour Bertrand« . Un contrat qui a été renouvelé, chaque année, par France Télévision.

France Télévisions se défend

Le groupe ne se laisse évidemment pas faire. Au contraire même. Or, la nouvelle version des chiffres et des lettres s’annonce bien différente. « Il leur a été proposé une augmentation de leur cachet pour compenser une part significative de la baisse du nombre d’émissions. Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard l’ont refusée. Madame Boulin-Prat et Monsieur Renard ont travaillé environ 35 à 40 jours par an, regroupés en 6 à 8 sessions. Ils n’ont donc pas collaboré dans les conditions d’un CDI à temps plein« .

Le dialogue entre les deux partis semble impossible. Mais les deux animateurs des chiffres et des lettres n’ont pas dit leur dernier mot et ont engagé un avocat. « On demandera l’intégralité des sommes possibles, en allant bien chercher dans les coins« , assurait Me Juliette Mascar. Elle a précisé que ses deux clients sont sans travail et sans revenu depuis leur éviction de l’émission. Dans les colonnes de Gala, Arielle Boulin-Prat a accepté de parler de la situation. Elle considère qu’ils ont été « méprisés et maltraités« . Elle vit très mal cette situation. « J’ai perdu 5 kilos et je ne dors plus« . Pour elle, le plus dur est surtout de ne pas avoir eu l’occasion de faire ses adieux à l’antenne. « Nous ne pourrons même pas dire au revoir aux téléspectateurs« .

Les deux nouveaux arbitres de l’émission

Des chiffres et des Lettres a donc perdu ses deux arbitres cultes. Et ces derniers doivent être évidemment remplacés. Et les deux nouveaux qui auront la lourde tâche de faire suite à deux poids lourds du PAF sont Stéphane Crosnier et Blandine Maire. Le premier est un ancien candidat du jeu. La seconde est professeure des écoles qui travaille sur la chaîne éducative Lumni. Dans Télé 7 jours, Patrice Laffont approuve ces choix.

À voir maintenant si les audiences seront toujours au rendez-vous ou non. Une chose est sûre, ce n’est que le début du combat pour les deux anciens arbitres qui considèrent ne pas avoir été bien traités par la production. Ils aimeraient sans doute voir cette nouvelle version réaliser de moins bonnes audiences. Ce serait sans doute, pour eux, le signe que les téléspectateurs les soutiennent. En attendant, chaque parti clame sa vérité et clame être dans son bon droit. Impossible de savoir qui dit vrai. La seule certitude est que Des chiffres et des lettres perd deux atouts, pour en gagner, peut-être, deux nouveaux.