« Je m’affamais » : Marianne James revoit des images d’elle plus maigre, ses confidences bouleversantes

Pendant longtemps, Marianne James a souffert de son physique. La chanteuse a tout tenté pour d'atteindre ses objectifs jusqu'à mettre sa santé en jeu. Ce mardi 30 août, sur le plateau de "Ça commence aujourd'hui", sur France 2 elle é évoqué cette période lors de laquelle elle "s'affamait". 

Source : Getty Images

Ce mardi 30 août sur France 2, lors de l’émission Ça commence aujourd’hui, Marianne James, a accepté de parler sans aucun filtre de son poids dans un numéro baptisé « Bodypositive : Et si on s’aimait ? ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Marianne James Officiel (@mariannejamesofficiel)

Marianne James l’a toujours chanté sur tous les tons de la gamme : elle n’a jamais été heureuse du temps où elle faisait une taille 36 ! Au micro de Faustine Bollaert, elle a livré un témoignage bouleversant sur le plateau. En effet, lorsqu’elle était jeune, l’ancienne jury de La Nouvelle Star s’est affamée pour perdre du poids jusqu’à en tomber malade. Explications.

L’évolution physique de Marianne James

Qu’elle soit sur le plateau de La Nouvelle Star, sur scène lors de ses nombreux spectacles ou sur le plateau de « L’Eurovision », Marianne James fait partie des célèbres personnalités qui ont brillé sur toutes les grandes chaînes françaises. Soit dit en passant, elle ne peut que laisser des traces : une voix de cantatrice, 1,80 m, plus d’une centaine de kilos… Aussi bien physiquement que par son grand talent, elle s’impose dans le monde show business !

Mais, depuis le début de sa carrière, Marianne James a souvent essuyé de vexantes critiques quant à son physique. Si elle a largement acquis la maturité nécessaire, grâce à son mental d’acier, pour toiser de haut les insultes des grossophobes, elle a longtemps souffert du regard des autres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Marianne James Officiel (@mariannejamesofficiel)

Ce mardi 30 août, sur le plateau de Ça commence aujourd’hui Faustine Bollaert a évoqué l’évolution physique le surpoids de Marianne James. « Vous nous avez confié des photos personnelles, on a remonté le film de votre vie et on va voir que vous êtes passée par toutes les étapes, tous les poids et les phases d’acceptation« , a déclaré l’animatrice.

Cette vidéo, montée par la production de l’émission, dressait le portrait d’une enfant gourmande et bonne vivante. On y voyait aussi des débuts dans la chanson, à l’adolescence, alors qu’elle « oscillait entre prise et perte de poids« , selon elle.

« Je n’ai pris personne dans mes bras »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Marianne James Officiel (@mariannejamesofficiel)

« Elle contrôle néanmoins ses envies et affiche une silhouette plutôt svelte.« , racontait la voix off de cette vidéo, alors que des images de la chanteuse mince défilaient à l’écran.

Plus tard, in fine, « elle lâche » définitivement « prise et s’assume avec ses rondeurs », assurait alors la voix off.

A la fin du visionnage de cette vidéo Marianne James affirmait qu’elle résumait bien son parcours et son évolution physique. « Les photos où vous êtes plus minces ne sont pas les plus souriantes« . Ose dire Faustine Bollaert afin de lancer Marianne James sur le sujet.

La chanteuse a alors confié qu’à son arrivée à Paris, elle enchaînait es régimes afin de rester mince. « Je m’affamais pour être comme ça », a-t-elle expliqué sur le plateau de Ça commence aujourd’hui.

À l’âge de 18 ans, elle n’avait qu’un seul objectif… « Celui d’atteindre le poids idéal ». Marianne James a avoué avoir traversé une période des plus difficiles. « C’est-à-dire que le contrôle que j’avais de mon corps était si intense… Si exclusif et… Si journalier, qu’en fin de compte, ce sont les deux ans où je n’ai pris personne dans mes bras… Et où personne ne m’a pris dans les siens (…). C’était un corps qui était si dur à obtenir qu’il était devenu une forteresse, sacré. C’était difficile. Il y a eu des régimes pour essayer de rester toujours dans la norme et au bout d’un moment, ils n’ont plus marché », a confié, sans filtre, cette fille de pâtissiers qui a fait son premier régime à l’âge de 14 ans.