The Voice Kids : Nael, 11 ans, a une rare maladie, ses révélations bouleversantes après les terribles critiques

Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, les parents de Nahel (The Voice Kids) ont des révélations au sujet de sa rare maladie !

Source : Capture TF1

Cela fait plusieurs semaines déjà que TF1 a lancé la nouvelle saison de The Voice Kids. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’émotion est réellement au rendez-vous cette année.

Nahel se fait remarquer dans The Voice Kids

Pour cette nouvelle saison de The Voice Kids, ce sont Louane, Julien Doré, Patrick Fiori et Kendji Girac qui ont la chance de faire partie du grand jury. Depuis quelques samedis déjà, les talents s’enchaînent.

Parmi les participants, Nahel a réussi à faire l’unanimité auprès des juges. Âgé de 11 ans, ce dernier a fait une incroyable prestation en interprétant Les Bourgeois de Jacques Brel.

Louane, Julien Doré, Patrick Fiori et Kendji Girac se sont retournés sur Nahel dans The Voice Kids. En revanche, ce dernier a décidé d’intégrer l’équipe de Patrick Fiori. Si son aisance verbale a marqué les esprits, d’autres n’ont pas hésité à le critiquer.

Dans une interview accordée à Télé Loisirs, sa mère, Julie, et son père, Aziz ont répondu aux critiques. Dans un 1er temps, sa maman a révélé que son fils n’était pas « un enfant lambda ».

Voyant les critiques flambées au sujet de leur fils, Julie et Aziz (The Voice Kids) ont décidé de sortir du silence. Ils ont révélé que le fils était atteint de dysharmonie. Il a une hypersensibilité avec une forme de haut potentiel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by The Voice : La Plus Belle Voix (@thevoice_tf1)

« Nahel n’a pas voulu parler de sa pathologie »

Ses parents ont confié à Télé Loisirs :« Il utilise des mots que même nous on n’utilise pas. Il a un phrasé d’adulte. Quand il avait cinq ans, il parlait déjà de sujets de conversation d’adultes ».

Ils ont aussi ajouté : « Il aime la politique et la littérature. Ce n’est pas le genre d’enfant à jouer au foot ». Avant de poursuivre : « Nahel (The Voice Kids) n’a pas voulu parler de sa pathologie à l’antenne« .

En effet, « il ne voulait pas que ce soit mis en avant. Et on a respecté son choix. Mais comme depuis il y a eu des attaques physiques et sur sa façon d’être, que certains ont même dit qu’il surjouait ».

Les parents de Nahel (The Voice Kids) ont avoué : « On a voulu rétablir quelques éléments pour apporter une explication sur ce qu’il a pu dégager lors de son passage ».

Avant d’expliquer : « Nahel est suivi depuis l’âge de quatre ans par des pédopsychiatres, des psychologues et des psychométriciens. Il est aussi suivi par une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire) à l’école ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by The Voice : La Plus Belle Voix (@thevoice_tf1)

« Il n’a pas conscience de l’image qu’il renvoie »

Aziz a alors souligné au sujet de son fils : « Il n’a pas conscience de l’image qu’il renvoie, il est dans sa bulle ». Ses parents ont d’ailleurs décidé de le préserver face à ces nombreuses critiques.

En effet, Aziz et Julie ont avoué à Télé Loisirs qu’il n’avait pas accès aux réseaux sociaux. « De toute manière, on pensait qu’il allait s’y intéresser mais en fait pas du tout. Ce qui l’intéresse c’est de chanter », ont révélé les parents de Nahel (The Voice Kids).

Avant de rappeler : « Il reste un enfant ». Par la suite, ils ont expliqué que leur garçon avait trouvé sa passion dans la musique lors de la crise sanitaire.

Son papa a expliqué : « C’est une manière pour lui de partager quelques chose avec autrui. Il montre qu’il est autre chose que dysharmonique. The Voice Kids faisait partie de ses rêves ».

Ses parents ont alors conclu : « Toute sa famille l’accompagne et on le voit évoluer dans le bon sens. Pour lui, de voir les quatre coachs se retourner, c’était le bonheur. Je pense qu’il n’a jamais été aussi heureux de sa vie« .