Pénurie : ce produit indispensable de la cuisine pourrait disparaitre des rayons du supermarché

Si l’huile et la moutarde avaient bien basculé le quotidien culinaire des Français, cet aliment aussi risque de manquer.

Source : iStock

Depuis le début de cette année, le quotidien des Français est totalement bouleversé. Entre inflation, pénurie et rappel produit, il est difficile de faire ses courses. Heureusement, le gouvernement essaie de faire des mesures et des aides pour aider les Français dans leurs vies quotidiennement. Ainsi, entre les mesures et les aides pour revaloriser les revenus contre l’inflation, et le site Rappel Conso, cela aide. Mais avec le contexte mondial, il est difficile de ne pas vivre de pénurie. Voici le prochain aliment qui pourrait souffrir d’une pénurie. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by yoomaneo (@yoomaneo)

Les pénuries

Il y a de nombreuses pénuries depuis la fin du mois de janvier. Date à laquelle les esprits se sont échauffé à une échelle mondiale. Mais à cause de cela, le commerce international ne peut plus fonctionner parfaitement si certains acteurs manquent à l’appel. C’est ainsi pour cela que l’inflation et les pénuries sont si fréquentées de nos jours. 

Mais si l’huile et la moutarde ont été victime de la pénurie, un autre aliment est également pressenti. En effet, pour l’huile et la pénurie, les récoltes ont été mauvaises l’année passée à cause de la sécheresse. Et avec la mondialisation qui fonctionne moins bien, c’est beaucoup moins de produit manufacturé qui sont possibles. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Intermarché (@intermarche.ploermel56)

Le beurre

En effet, de nombreuses alertes ont été lancées concernant la possibilité de pénuries de beurre. Il se trouve que ce produit est fait à base de gras contenus dans le lait. Mais visiblement, il en contient de moins en moins, ce qui risque de grandement faire diminuer l’offre. Ce manque de gras s’explique par une alimentation plus pauvre des vaches. Et ce phénomène et la réponse de l’inflation. En effet, la nourriture pour animaux à elle aussi subit les effets de l’inflation. “La collecte de lait au printemps permet habituellement de produire et de constituer des stocks importants pour compenser le déficit habituel de matière grasse sur le deuxième semestre”. 

Faut-il s’inquiéter

Le porte-parole du groupe a déclaré par rapport à la potentielle pénurie de beurre que “Jamais, à l’abord de cette deuxième partie de l’année, les stocks de beurre n’ont été aussi faibles”. Il ajoute aussi que “On peut donc s’attendre à une très forte pénurie, et à l’envolée encore plus forte du prix de la matière grasse”. Cette pénurie pourrait être sans trop de graves conséquences si tous les Français font un effort. Ainsi, une consommation et surtout des achats responsables semblent souhaités afin que la pénurie ne soit pas trop importante.

En revanche, même si la pénurie ne semble pas trop fort, l’envolée des prix si. Plus le stock sont bas, plus l’offre est faible. Et comme la demande, elle ne parait pas diminuer tout de suite. Cela risque de devenir complique. En effet, les marchés suivent le cours de l’offre et de la demande. Plus l’offre est en dessous de la demande, plus les prix sont chers. Ainsi, le budget beurre risque de prendre un peu plus de place dans votre budget courses. En espérant donc que l’inflation tende à la baisse pour que les éleveurs puissent de nouveaux bien nourrir leurs animaux.