Arnaque : victime d’une terrible escroquerie à l’amour, un retraité dépouillé de 175 000 €

De plus en plus d’arnaque se déroule depuis le confinement, mais de grosses sommes sont extorquées comme pour ce retraité.

Source : iStock

Avec la pandémie mondiale et le confinement qui a obligé les Français à rester chez eux, les pirates du net y ont vu là une opportunité de voler sur Internet. Ainsi de bien nombreuses arnaques ont eu lieu sur le net. Que ce soit par rapport à des colis, des liens ou même les Compte Professionnel de Formation, ils se diversifient. Mais ce retraité a vécu une bien triste expérience. Il se trouve qu’il a perdu 175 000 euros à cause de l’arnaque à l’amour. On vous explique tout ici. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Stéphane RONDELOT (@stephr37)

Un retraité dépouillé

Ce type d’arnaque à différent nom. On retrouve arnaque à l’amour, escroquerie à la romance ou la fraude aux sentiments. Mais même si le nom, change, le procédé, lui, non. Et cette escroquerie, c’est, elle aussi, largement développé durant la pandémie et surtout le premier confinement. Leurs cibles sont les personnes faibles et en manque d’amour. En effet, les pirates derrière des faux comptes se font passer pour ce qu’ils ne sont pas. Ce sont bien des organisations dans des réseaux complets qui vont jouer les sentiments avec une personne. De cette façon, il gagne la confiance de leur victime et peuvent en tirer de grosses sommes

C’est une fois que la victime est aveuglée par ses sentiments que les escrocs ont réussi leur arnaque. En effet, la personne étant obnubilé et pense que la personne en face et réel, elle va faire des choses folles. Et c’est d’ailleurs le cas d’un retraité qui a perdu la folle somme de 175 000 euros. Mais il n’est malheureusement pas le seul sur la longue liste des victimes de ce genre de coups bas.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by DevOps | DevSecOps l SRE (@urisktrainer)

L’arnaque à l’amour

Ainsi, ce retraité du Var a été victime d’une arnaque qui lui a couté très cher. Soit près de 175 000 euros. Ainsi, cet homme pensait parler avec une femme sur internet, mais derrière l’écran cette personne n’était pas la bonne. En plus, le ou les responsables de cette arnaque ne sont pas faites attraper. Mais en revanche, deux intermédiaires dans cette affaire qui est un homme et une femme ont pu se faire juger. En effet, ils ont out deux aidés à faire transiter l’argent de la victime. Malheureusement, ils déclarent ne pas savoir qui est le donneur. 

La femme en lien avec l’arnaque déclare “Si j’avais des noms, je donnerais des noms. Je gardais 100 euros sur 1 000 euros versés. Le maximum, c’était 200”. Mais le procureur était lui agacé lors du procès et a répondu “Cela vous fait quoi d’être là ? Sans les autres qui se sont servis de vous ? Est-ce que vous réalisez que sans des petites mains comme vous, cela ne marcherait pas”. La seule piste que donne et pense avoir le magistrat serait que le ou les cerveaux soient en résidence en Côte d’Ivoire. 

La sanction 

Pour cette arnaque, les deux coupables qui sont connus ont écopé de deux ans de prison avec un an de sursis et l’autre huit mois de sursis. La victime a en effet semblé trompé par des documents “ornés d’une fleur de lys, à en-tête du ministère de la Justice” bien sûr faux. La victime “était censée débloquer un héritage de 679 000 euros