Remise carburant, allocations, assurance emprunteur : tout ce qui change au 1er septembre 2022

Pour faire face à l’inflation, le gouvernement Français a mis en place de nombreuses aides. Des aides telles que la remise carburant, l’assurance emprunteur et d’autres…

Source : iStock

Ces derniers mois, l’inflation grimpe de plus en plus en France. Et ce, pour atteindre 6,1% en juillet sur un an. Une hausse des prix des produits alimentaires, une envolée des tarifs du carburant, une augmentation des prix de l’énergie… Le gouvernement a réagi avec la loi sur le pouvoir d’achat. Cette loi, adoptée par le Parlement, comprend diverses mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français. Entre les dispositifs de primes, des augmentations pérennes et des suppressions d’impôts. Les Français ont alors de quoi tenter de remonter leur pouvoir d’achat. La remise carburant, l’assurance emprunteur et l’allocation rentrée. On vous dit tout sur les changements prévus pour la rentrée de septembre

Les changements pour la rentrée

Le jeudi 1er septembre : le grand retour des élèves dans les classes. Cette rentrée reste majoritairement marquante pour les enfants et leurs parents. Toutefois, plusieurs changements vont intervenir, comme chaque début de mois, dans le quotidien des Français. Et beaucoup d’entre eux concernent le pouvoir d’achat. Après plusieurs semaines de débats et de votes entre députés puis sénateurs, les différentes mesures de soutien du pouvoir d’achat ont définitivement fait l’objet d’un vote le 4 août.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Plan Cash (@plancash_media)

Députés et sénateurs ont examiné, tout au long des vacances d’été, les différentes mesures proposées par le Gouvernement dans son projet de loi. Ceux-ci ont finalement adopté deux séries de mesures. Une mesure d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat et de la loi de finances rectificative 2022, constitutives du paquet « pouvoir d’achat ». Ces mesures doivent permettre de soutenir le pouvoir d’achat des Français face à la hausse de l’inflation, fortement liée aux conséquences de la situation actuelle de nos voisins de l’Est. Mais également de l’augmentation du prix de l’énergie.

Les différentes mesures

Face à la hausse du prix des carburants, le Gouvernement a mis en place une « remise carburant ». Et ce, depuis le 1er avril. Le décret prolonge ce dispositif d’aide aux consommateurs jusqu’au 30 décembre 2022. La remise se chiffre actuellement à 18 centimes d’euros, or, elle a récemment subi une revalorisation. En effet, du 1er septembre au 31 octobre 2022, le montant de l’aide se verra majoré à 30 centimes d’euros le litre. La remise du carburant retrouvera son taux de base, 18 centimes d’euros, entre le 1er novembre, et ce, jusqu’à la fin de l’année.

Toujours en début septembre, les allocations, les bourses étudiantes et les pensions de retraite se trouvent valorisées. 4 % de hausse : la revalorisation qui aura lieu sur un certain nombre de prestations sociales. Parmi celles-ci, on peut trouver la pension de retraite de base, le RSA, la prime d’activité, les allocations familiales. Ou encore l’allocation aux adultes handicapés. 

De son côté, la réforme de l’assurance emprunteur suit son cours et s’ouvre aux contrats déjà établis. De ce fait, les emprunteurs ayant souscrit leur prêt avant le 1er juin 2022 peuvent commencer les simulations, il leur sera possible de changer sans contraintes à partir du 1er septembre. Tandis que l’utilisation des tickets restaurants​ va connaître de nouveaux changements. En effet, cette mesure permet, jusqu’au 31 décembre 2023, d’utiliser des titres-restaurant pour l’achat de tout type de produit alimentaire. Et ce, qu’il soit ou non directement consommable.