Impôts : découvrez le nouveau barème pour 2022 et tout ce qui change

La loi de finances de l'année 2022 a été promulguée en début d'année. Concernant les impôts sur le revenu, il y a un nouveau barème.

Source : iStock

Comme chaque année, la loi de finances de l’année courante est votée l’année précédente. En janvier 2022, la loi de finances de l’année 2022 a vu le jour. Il y a eu une revalorisation du barème de l’impôt sur le revenu.

Pour cette année, ce barème est revalorisé de 1,4 %. Le 17 août dernier marque la publication de la loi de finances rectificative. Avait-elle rectifié ce barème ? Quel est le minimum imposable et comment calculer votre impôt ? On vous dit tout.

Les modifications de la loi de finances rectificative

Concernant les impôts sur le revenu, la LFR n’a fait aucune modification. Il a plutôt apporté des modifications en supprimant la taxe de l’audiovisuel ou redevance TV.

Pour l’ensemble de l’année, aucun Français ne paiera cette taxe. Souvenez-vous, c’était la promesse d’Emmanuel Macron lors de sa campagne pour la réélection. On peut dire qu’il a tenu parole.

Non seulement cette suppression a été actée dans la loi de finances rectificative, c’est aussi une des mesures prises dans la loi pouvoir d’achat. Des millions de foyers vont faire une centaine d’euros d’économies cette année.

La revalorisation du barème d’impôts sur le revenu

Chaque année, le seuil du barème des impôts sur le revenu est revalorisé. Le taux de revalorisation dépend bien sûr du pouvoir d’achat des citoyens. Pour rappel, en 2021, la hausse de barème était de 0,2 %.

Pour cette année, vu la situation économique actuelle, le tarif des revenus imposable rehausse de 1,4 %. Concrètement, cela veut dire que par rapport à l’année 2021, beaucoup de contribuables ne paieront pas d’impôts.

La raison ? Le revenu minimum imposable a augmenté. Toute personne gagnant moins de 10 224 € ne paiera pas d’impôts. Mais pas que, vu que les impôts à payer sont proportionnels aux revenus. Sans parler de la diminution de cette année.

Les barèmes des impôts sur le revenu

Chaque citoyen devrait connaître le barème des impôts sur le revenu puisque cela est important. Il faut savoir aussi que les impôts sur le revenu se prélèvent à la source. La loi de finances rectificative n’a pas modifié ce barème.

Il est bon aussi de noter que cette année ce tarif a connu une augmentation de 1,4 %. Pour vous faire une idée, voici les échelles imposables de l’impôt sur le revenu :

  • Tranche de revenu de 0 jusqu’à 10 225 €, taux applicable est de 0 %
  • Tranche de revenu de 10 226 € à 26 070 €, taux applicable 11 %
  • Tranche de revenu de 26 070 € à 74 545 €, taux applicable 30 %
  • De 74 545 € à 160 336 €, taux appliqué 41 %
  • Supérieur à 160 336 €, le taux d’impôts appliqué est de 45 %.

Ces chiffres indiquent que le revenu minimum imposable est de 10 226 €. Donc si vous gagnez moins que cette somme, vous ne paierez pas d’impôts sur le revenu.

Comment calculer l’impôt sur le revenu ?

Le régime applicable en France en ce moment est le régime de calcul par taux progressif. En effet, les revenus bruts font l’objet d’impôts en tranche avec les taux correspondants.

Ainsi, personne n’est imposé directement sur 45 % (taux maximum) sur l’ensemble de ses revenus. Pour info, une personne seule (ou célibataire) représente une part fiscale. Prenons un cas concret.

Si vous avez un revenu de 50 000 €, en appliquant le barème, vous devez payer un impôt de 15 000 € soit : (50 000 € × 30 %) ÷ 100 %.

Rappelons que dans la vie courante, l’impôt sur les revenus est prélevé à la source. De ce fait, les revenus que vous recevrez chaque mois sont déjà prélevés d’impôts.