EDF va proposer des offres pour faire des économies d’énergie mais contraignantes

De nombreuses petites entreprises en France vont devoir modifier leur consommation d’électricité cet hiver, en échange d’avantages sur le restant de l’année…

Source : IStock

Cet hiver, les particuliers et les petites entreprises de France se trouveront encouragés à tempérer leur consommation d’électricité par EDF. Et ce, lors des périodes de grand froid. Cette offre permettra aux clients de bénéficier de prix plus avantageux pour le reste de l’année. Le ministère de la Transition énergétique a annoncé jeudi 25 août son souhait de relancer une offre similaire à ce que des générations de clients français d’EDF ont connu sous le nom de tempo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @edfofficiel

Cette offre encourage les consommateurs à baisser le chauffage pour faire face aux pics hivernaux. Cette offre a cessé de faire l’objet d’une proposition active aux consommateurs. L’objectif consiste à réduire la tension sur l’approvisionnement en électricité. Et ce, alors que le risque de pénurie augmente pour cet hiver avec l’arrêt forcé de nombreux réacteurs nucléaires. Ceci fait grimper les prix de marché de gros de l’électricité à des niveaux sans précédent.

EDF demande à réduire ou couper sa consommation

L’idée consiste à, pour les clients EDF volontaires, payer un prix très avantageux au cours de l’année. Cependant, en cas de pic, réduire, voire couper la consommation d’électricité. Les pics représentent des jours de froid intense, 20 à 30 jours « rouges » par an. Ces particuliers ou PME recevraient un avertissement la veille de la pointe. Et s’ils consomment quand même ce jour-là, le prix de la consommation d’électricité devrait augmenter considérablement par rapport aux autres jours.

Pour aider et encourager les fournisseurs d’électricité, EDF et autres, à mettre en place ces formules dites de « effacement tarifaire », l’État a prévu un appel d’offres disposant d’un budget de 30 millions d’euros. Pour clarifier, l’effacement diffus consiste à réduire temporairement la consommation d’électricité. Et ce, dans le but de trouver un équilibre au réseau électrique. Notamment lors des pics de consommation. Les bénéfices de ce mécanisme restent nombreux tant pour les foyers français, que pour l’environnement

Les entreprises industrielles, grandes consommatrices d’électricité, connaissent depuis des années le dispositif de « effacement diffus ». En effet, lors d’un pic de demande d’électricité dans le pays, elles acceptent de mettre à l’arrêt leurs lignes de production. Et ce, pendant quelques minutes ou quelques heures. Elles reçoivent alors, de la part d’EDF, une récompense pour leurs actions. Souvent en échange d’une rémunération contractuelle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @edfofficiel

Les PME premières concernées

Le gouvernement procède chaque année à un appel d’offres à cette fin, par le biais d’EDF. Cet été, la promesse faite permet de « effacer » 5 gigawatts (GW) de consommation en cas d’urgence. Que ce soit de la part des industriels ou encore des particuliers.

Pour inaugurer le nouveau dispositif d’effacement diffus, la ministre de la Transition énergétique a décidé d’écrire aux fournisseurs d’électricité tels qu’EDF. « Le gouvernement entend encourager fortement les comportements permettant de réduire les consommations aux moments les plus tendus, contribuant à réduire les tensions sur notre système électrique ainsi que les coûts », a annoncé Agnès Pannier-Runacher dans un écrit pour les fournisseurs d’électricité comme EDF.

Cet écrit s’adressera « à des consommateurs comme des PME flexibles qui peuvent organiser leur consommation, ou à des consommateurs résidentiels qui ont un chauffage électrique et un poêle à bois dans le salon » a-t-elle donc ajouté au ministère. Alors, les clients EDF volontaires peuvent bénéficier de cet avantage, qui aide autant les foyers que l’environnement.