Faites très attention à ce type d’appel qui peut vider vos comptes bancaires

Il faut désormais se méfier de votre téléphone car en répondant à un appel, votre compte bancaire peut être vidé rapidement !

Source : IStock

Les arnaqueurs n’ont jamais été aussi en forme. Leur but est simple : jouer avec votre crédulité pour vous prendre des sous ou des informations personnelles. Et ils sont généralement très malins. Il ne faut pas les sous-estimer puisqu’ils ont plusieurs outils pour arriver à leur fin. Entre les SMS, les e-mails et les appels téléphoniques, ils trouvent bien des moyens pour vider vos comptes bancaires.

Un prétendu conseiller veut vider votre compte bancaire

C’est une nouvelle arnaque, ancienne de quelques mois, qui fait de plus en plus de victimes actuellement. Et c’est pour cela que nous vous en parlons. Afin que vous ne vous fassiez pas avoir par ces prétendus conseillers qui vous appellent. C’est, en effet, comme cela que fonctionne cette arnaque. Une personne vous appelle et se fait passer pour votre conseiller de votre banque. Ce conseiller vous indique qu’une tentative de piratage a été repérée sur votre compte.

Par conséquent, des vérifications doivent être faites. Le conseiller vous demande alors de répondre à certaines questions. Or, les réponses concernent généralement des informations personnelles. Le but de ce prétendu conseiller est simple : avoir suffisamment d’informations pour vider votre compte bancaire. Ce dernier était, avant son appel, aucunement concerné par du piratage. C’est le pirate qui vous a fait croire cela pour vous soutirer de l’argent. Peu importe s’il prétend avoir (ou s’il a) certaines informations sur votre compte bancaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JustGeek (@justgeekfr)

Les conseils pour ne pas se retrouver avec ses comptes bancaires vidés

Lorsque vous recevez un appel venant d’un prétendu centre de contrôle antifraude, il vous faut raccrocher immédiatement. Partez du principe que jamais un conseiller ne vous demandera de donner des informations personnelles par téléphone. Si vous avez un doute après avoir reçu l’appel, appelez vous-même votre conseiller bancaire ou envoyez-lui un mail. Ne cliquez jamais sur un lien que vous recevez et n’appelez pas un numéro de téléphone donné par le prétendu conseiller au téléphone. Ce n’est que comme cela que vous saurez si, en effet, votre compte bancaire est victime d’un piratage, ou s’il s’agissait d’une arnaque.

Le phishing est une arnaque qui repose sur un système d’une simplicité enfantine, mais diaboliquement efficace. Les arnaqueurs se font tout simplement passer pour un organisme officiel. Les victimes pensent se trouver au bon endroit et se font guider. Elles finissent par indiquer leurs données personnelles. Et c’est déjà trop tard. Ces informations sont entre les mains de personnes mal intentionnées qui vont parfois jusqu’à vider le compte bancaire de la victime.

Souvent, certains organismes officiels font des communiqués pour indiquer être la cible de malfaiteurs. C’est le cas de la CAF ou de la Poste, souvent copiées pour permettre aux arnaqueurs de récupérer des sommes d’argent.

Le phishing : l’arnaque préférée des escrocs

Le phishing est une arnaque aujourd’hui très répandue puisqu’elle permet de faire de nombreuses victimes très facilement et rapidement. Ce genre de démarchage est très courant aujourd’hui. Des personnes vous appellent, vous envoient des SMS ou des mails en se faisant passer pour des organismes officiels. On vous annonce qu’une nouvelle carte vitale est arrivée. Qu’une nouvelle aide est disponible. Que votre colis s’est perdu et que vous devez suivre certaines étapes pour le retrouver.

Dans tous les cas, vous vous retrouvez face à un numéro à appeler surtaxé, à un site qui vole vos données personnelles, ou à un site qui peut vider votre compte bancaire. Si vous avez un doute, appelez ou envoyez un message au 33 700. Vous pouvez également signaler email frauduleux sur le site www.internet-signalement.gouv.fr. 

Vous ne devez jamais remplir des informations personnelles en cliquant sur un lien reçu par mail. En cas de doute, rendez-vous par vous-même sur le site officiel, sans passer par un lien reçu par email. Les arnaqueurs sont doués. Par exemple, ils vous envoient un email en se faisant passer pour la CAF. Et le site qu’ils créent pour l’occasion ressemble comme deux gouttes d’eau au site officiel.

Mais si ces sites ou mails sont travaillés dans la forme, c’est souvent moins le cas concernant le fond. Ainsi, vous pouvez trouver de nombreuses fautes de frappe, ou même des fautes de français. C’est une alerte ! Les sites officiels n’ont pas de faute comme cela. Les tournures de phrases sont aussi, souvent, maladroites. Cela doit encore une fois vous alerter.