Rentrée scolaire : une école peut refuser votre enfant en maternelle s’il n’est pas propre ? La réponse

C’est une question qui démange de nombreux parents d’enfant en bas âge.

Source : IStock

La rentrée scolaire approche à grands pas. Et grand comme petit, si votre enfant à trois ans, il doit aller à l’école. Pourtant, certaines rumeurs disent qu’un enfant peut se voir refuser d’une maternelle. En effet, la question de la propreté est souvent compliquée à cet âge et met donc le doute aux parents. On vous explique tout ici. 

Rentrée scolaire au sec

En effet, on entend bien souvent qu’un enfant se doit d’être propre à trois ans pour la rentrée scolaire. Mais en réalité, si trois ans semblent aussi l’âge auquel il doit se voir scolariser, il ne peut se faire refuser. Il reste écrit dans la loi que l’école doit commencer à cet âge. Mais alors, si l’enfant n’est pas propre, le règlement de la maternelle ne pourrait pas gagner sur la loi. Ainsi, si des maternelles demandent ou encore souhaitent que ces élèves soient tous propres, ce ne peut pas être un motif de refus. Et cela se trouve dans la loi article L113 du Code de l’Éducation “Tout enfant doit pouvoir être accueilli, à l’âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine le plus près possible de son domicile, si sa famille en fait la demande”. 

Un lieu obligatoire 

La France est très fière de son système éducatif qui se veut inclusif. En effet, le gouvernement cherche à mettre en place des procédés afin que tous les enfants français aillent à l’école. Mais pourtant, l’âge ou cette dernière est obligatoire varie encore. En effet, il y a plus de trois ans, vous pouviez ne mettre votre enfant à l’école pour la première qu’à ses 6 ans. Mais depuis 2019 ? l’âge légal pour commencer l’école, c’est désormais 3 ans, soit la petite section. Ainsi, que l’enfant soit propre ou non, il doit se faire scolariser. C’est à l’école de s’adapter

Et c’est Jean-Michel Blanquer qui avait d’ailleurs affirmé qu’un enfant devait pouvoir aller à l’école propre ou pas. Il déclare ainsi “Aucune autre disposition législative ne conditionne l’accès à l’école à la maturité physiologique des enfants […] L’éducation à la « propreté » se fait conjointement à l’école et dans la famille. L’acquisition de la propreté ne peut en aucun cas être une condition qui empêche l’inscription et la fréquentation de l’enfant à l’école. L’Atsem et l’enseignant sont appelés à effectuer les gestes d’hygiène nécessaires pour conduire l’enfant à franchir cette étape, dans le respect de sa maturation et de son intimité”. 

Un refus persiste

Si l’école reste obligatoire à trois ans. Cela signifie que si votre enfant à deux ans et porte des couches, alors là, il peut sembler refusé. Car ce n’est pas obligatoire pour lui. Mais il se peut pourtant que même les trois ans passés, votre enfant continue de se faire refuser. Vous pouvez donc continuer d’emmener l’enfant à l’école, qu’importe ce que la maternelle dit, souvent oralement. Si en revanche, l’école déclare par écrit qu’elle ne souhaite pas de votre enfant, cela ressemble à de l’exclusion. Ainsi, il faudra en alerter l’Éducation nationale et aussi l’inspection académique. 

Si vous avez encore quelques questions sur ce sujet car votre enfant va pour la première fois à l’école, vous pouvez vous adresser à la mairie, à l’école ou même sur des groupes Facebook de parents d’élèves. Bien sûr, tout est à prendre avec des pincettes mais cela pourrait bien vous éclairer.