Couple : voici le moment où il faut se séparer de son conjoint !

La vie de couple n'est pas toujours un conte de fées.En effet, un couple sur deux se sépare. D’ailleurs, comment savoir s’il faut rompre ?

Source : iStock

Les contes de fées et les poèmes nous font idéaliser sur un amour pur et éternel. Toutefois, dans la vraie vie, c’est plus compliqué. En France, on compte environ 300 000 séparations par an, tous types d’union confondus. Si les raisons sont multiples, comment savoir que votre couple n’en vaut plus la peine ? Voici deux raisons qu’il ne faut pas à prendre à la légère selon une experte.

La séparation est-elle une évolution ?

D’après les statistiques, le taux de séparations augmente chaque année. Alors que certains pays interdisent le divorce par consentement mutuel, certaines l’acceptent, dont la France.

À ce propos, saviez-vous que des centaines de couples français se séparent chaque jour ? Notons que la majorité est une initiative de la gent féminine. Il s’agit certes d’une liberté, mais est-ce une évolution en soi ?

Source : Pexels

Autant dire que les avis sont partagés. En tout, certains pensent aux enfants, tandis que d’autres pensent à la souffrance des membres du couple. Pour sa part, voici ce que répond Isabelle Gastambide, psychothérapeute gestaltiste :

« Oui, dans le sens où des couples très souffrants ne sont plus obligés de rester ensemble en raison de contraintes sociales »

Dans cette optique, l’évolution en soi c’est l’idée qu’une vie de couple se soit libérée des contraintes sociales. On peut dire que la liberté est effective.

Cela dit, Isabelle Gastambide n’a pas manqué de nuancer ses propos. Le problème, selon elle, c’est quand les couples se séparent au « moindre problème ». Ils ne prennent plus le risque de régler les problèmes comme il se doit.

Voilà pourquoi hommes et femmes accourent dans le bras d’une autre personne, espérant trouver la compagnie idéale. Hélas, cette dernière n’existe pas forcément. Ou du moins, peut-être faut-il la façonner et non la chercher.

Séparation : comment ne pas faire le mauvais choix ?

Ce n’est pas toujours facile de savoir quand il faut se séparer de quelqu’un. On dit toujours que dans une relation, il faut de la patience. De plus, beaucoup considèrent la rupture comme une forme de fuite. Pour vous aider à ne pas faire le mauvais choix, voici deux cas où ce n’est plus la peine d’espérer.

Rompre en cas de violences

Notons qu’on ne parle pas que de coups et blessures, en somme des violences physiques. Sachez que la violence psychique est la plus fréquente dans une relation. C’est aussi la plus douloureuse et la plus difficile à identifier.

Élodie, une femme de 63 ans, en témoigne :

« Mon mari ne m’a pas du tout soutenue dans la fin de vie de ma sœur aînée. C’est seulement à ce moment-là que j’ai pris conscience à quel point j’étais seule dans mon couple. Depuis que je suis partie, mes amis et ma famille me disent n’avoir pas compris pourquoi j’étais restée 26 ans avec un homme qui me traitait mal, me dénigrait, me rabaissait. Je ne m’en rendais pas vraiment compte. »

Source : Pexels

Selon Isabelle Gastambide, « ce n’est généralement pas si simple ». La preuve, si l’on prend le témoignage d’Élodie, il lui a fallu 26 ans pour réussir à s’en rendre compte. Cela avant de prendre une décision.

Ce n’est pas toujours facile de les détecter soi-même. Voilà pourquoi il faut parfois se tourner vers des proches ou un spécialiste. En combinant votre point de vue et des avis extérieurs, vous aurez une vision globale de la situation. C’est seulement après que vous devriez prendre des décisions.

Rompre en cas de lassitude

On raconte souvent que quelques disputes de temps en temps aident un couple à garder le lien. Si vous vous disputez, c’est que vous avez tous les deux envie de régler le problème.

Source : Pexels

Si votre couple a perdu cette dynamique et que vous vous vous sentez délaissé, ce n’est pas un bon signe. Si vous tombez dans la routine et que vous ne vous désirez plus, la séparation est peut-être une bonne solution.

« Ne plus arriver à trouver du sens dans le quotidien ensemble, regarder l’autre comme un étranger, se sentir dans une impasse peuvent conduire à se séparer… ou à consulter un thérapeute de couple », souligne Isabelle Gastambide

Le plus difficile dans la séparation, c’est la peur de l’inconnu. Il semble plus judicieux de rester dans l’inconfort d’un couple dysfonctionnel plutôt que de se retrouver seule. Que faire alors ?

Se poser les bonnes questions

Malgré ces deux raisons qui peuvent justifier une séparation, n’abandonnez pas trop vite. Avant de décider de rompre, il est toujours bon d’essayer d’arranger les choses. D’autant plus si vous avez des enfants. Le plus important, c’est de se poser les bonnes questions.

Couple
Source : Pexels

Selon la psychothérapeute gestaltiste Isabelle Gastambide :

« Cette réflexion s’avère encore plus essentielle quand notre regard se pose sur la responsabilité de l’autre et que nous ne prenons rien pour nous. »

Après s’être posé des questions, vous avez décidé de vous séparer ? Savoir ce qui ne marchait pas avec votre ancien couple vous aidera à ne plus répéter le même schéma à l’avenir.