Conserves, pots de confiture : ces 4 astuces magiques pour ouvrir facilement un bocal trop serré !

Vous avez des difficultés à ouvrir des conserves ou des confitures ? Pas de panique, nous avons la solution pour vous.

Source : IStock

Vous avez l’habitude de compter sur des mains musclées pour ouvrir des conserves ou des pots de confiture qui refusent de s’ouvrir. C’est bien, si vous avez quelqu’un sur qui compter. Mais parfois, même les personnes les plus fortes ne peuvent rien y faire. Et surtout, vous êtes parfois seul, et vous ne pouvez pas faire appel à la force de quelqu’un. C’est pourquoi nous vous donnons aujourd’hui quatre astuces qui permettent d’ouvrir des bocaux de conserve ou de confiture qui, visiblement, font tout pour vous compliquer la tâche.

Les astuces connues pour les conserves 

Ces deux premières astuces ne vous sont sans doute pas inconnues. Mais si elles sont souvent mises en avant par des proches, c’est parce qu’elles fonctionnent à tous les coups. Il faut juste être bien équipé. La première astuce pour ouvrir les conserves a besoin, pour fonctionner, d’un couteau solide et pas trop pointu ou d’une cuillère. On met l’un des deux sous le couvercle. On vient alors exercer une légère pression et on incline l’ustensile vers le bas, afin que ce dernier soit utilisé comme levier. Lorsqu’on entend un petit bruit, on doit stopper l’action et terminer avec la main, sans grand effort.

Vous avez peur de vous blesser avec cette technique ? Alors tentez simplement celle de l’élastique. Il suffit d’en prendre un avec des bords épais. On l’entoure plusieurs fois autour du bocal de conserve. À quoi cela sert ? À ne pas glisser ou déraper sur le couvercle. On peut tout aussi bien s’équiper d’un torchon ou d’un linge propre, ou bien de gants de ménage ou de cuisine en silicone.

L’eau chaude est votre amie pour vos conserves

Si vous voulez une solution plus douce, alors celle de l’eau chaude devrait parfaitement vous convenir. L’eau chaude et notamment la vapeur sont de vraies alliées puisqu’elles dilatent le couvercle et permettent donc une ouverture plus rapide des conserves et des confitures. Et c’est d’une simplicité enfantine. Il vous suffit de placer la conserve sous l’eau, en prenant garde à ne pas vous brûler. Cela fonctionne avec tout type de conserve et de pot. Peu importe la matière.

Et si, malgré tous vos efforts, la conserve fait encore de la résistance, alors il existe une dernière astuce. Il faut dépressuriser le bocal. On fait cela en faisant un trou avec un couteau (type couteau à huîtres). On réalise un petit trou à l’aide d’un coup sec directement dans le couvercle. Faites attention, évidemment, à ne pas vous blesser en tenant fermement la conserve tout en ne laissant pas traîner vos doigts. Il serait bête de se retrouver à l’hôpital tout simplement pour avoir voulu mettre de la confiture sur des tartines.

À 83 ans, il continue de faire les marchés 

Michel Castay pourrait profiter d’une retraite bien méritée depuis 20 ans. Mais la retraite, très peu pour lui. Alors qu’il a 83 ans, il préfère continuer à se rendre chaque semaine sur les marchés pour vendre ses pots de confiture. Après la fin de sa vie active, il décide de créer son entreprise de fabrication de confiture. Et le succès est au rendez-vous. Celui qui vend pas moins de 16 variétés différentes de confitures en moyenne est logiquement surnommé « papy confiture« . Il n’a pas toujours été dans le milieu puisqu’il a, au cours de sa vie, été boulanger et policier municipal, à Castres, dans le Tarn.

Il le dit lui-même auprès de La Dépêche, né dans un milieu rural, il a appris très jeune à faire des confitures. C’est donc pour lui une suite logique dans sa vie. Sur les marchés, il se sent bien. Il aime partir à la rencontre des acheteurs, leur faire découvrir ses créations. Et malgré son âge bien avancé, il ne compte pas s’arrêter là. Certains disent qu’il faut travailler pour rester en bonne santé, Michel nous le prouve d’une bien belle manière.

Et si jamais vous passez par un de ses marchés, vous savez comment faire pour ouvrir ses pots en dernier recours.