Rentrée scolaire : découvrez les 5 aides financières pour bien vous préparer !

La rentrée peut être un moment compliqué pour le compte en banque de certains foyers français cette année. Voici 5 aides qui pourraient vous aider…

Source : iStock

La rentrée scolaire approche à grands pas, et les dépenses s’accumulent à nouveau dans les foyers français. Pour couronner le tout, l’inflation continue d’augmenter. Heureusement, il y a certaines aides disponibles selon nos confrères de Planet.fr. Et ce, pour vous aider à financer les nombreuses dépenses qui risquent de peser sur votre portefeuille en septembre. On vous dit tout sur les 5 aides possibles.

La rentrée scolaire approche à grands pas

Il faudra bientôt ranger la crème solaire et sortir les cartables de l’armoire. En effet, la rentrée scolaire arrive, et avec elle, de nouvelles dépenses à prévoir. Surtout pour les familles nombreuses. Cette année 2022, l’inflation ne fera pas non plus disparaître le coût des fournitures scolaires. Pour FranceInfo, Ramdane, père de deux enfants, estime que son chariot de fournitures lui reviendra à 25 euros de plus cette année qu’en 2021. « Le loyer, le gaz, maintenant l’électricité. On est obligés de faire attention ! », avoue-t-il au média. 

Une maman témoigne également, dans les colonnes de 20 Minutes, de son ressenti. « C’est compliqué de finir le mois et de payer les fournitures. J’avais anticipé en commençant les courses scolaires en juin et juillet, mais les professeurs demandent beaucoup de choses ». Selon une étude de Familles de France, les parents d’un enfant de sixième au collège vont devoir dépenser en moyenne 208 euros pour les achats de rentrée scolaire cette année. Cela représente 4,25 % de plus que l’année dernière.

Le coût de la rentrée scolaire pour les familles explose

La cause de cette explosion reste simple. Une inflation démesurée et la hausse du prix du papier. Mais il n’y a pas que la papeterie qui pèse sur le budget des étudiants. Le loyer, la nourriture, les frais de santé, les transports, etc. Pour de nombreux élèves, et même pour les plus âgés, le mois de septembre annonce en réalité une rentrée scolaire très onéreuse

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Easy Gestion de Patrimoine (@easy_gp)

Selon la Fédération des Associations Générales Étudiantes, la Fage, le coût d’une rentrée scolaire à l’université atteindra 2 527 euros en 2022. Soit une augmentation de 7,38 % par rapport à l’année précédente. La situation devient critique pour de nombreux foyers. Cependant, comme tous les ans, ils peuvent bénéficier de certains coups de pouce. Qu’ils soient récurrents ou plus spécifiques, ils se voient adaptés par le gouvernement pour faire face à la crise.

5 aides financières utiles à connaître

Allocation de rentrée scolaire (ARS)

L’ARS constitue une allocation attribuée chaque année, peu avant la rentrée scolaire. Et ce, par la Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Caisse de mutualité agricole (MSA). L’ARS a fait l’objet d’un versement le 16 août 2022, ou alors le 2 août pour Mayotte et La Réunion. Mais une revalorisation du montant de l’ARS de 4 %, due à l’inflation, doit également profiter aux personnes concernées à la rentrée scolaire. 

Les familles comprenant au moins un enfant scolarisé, âgé de 6 à 18 ans, et dont les revenus pour l’année 2020 ne dépassent pas les plafonds suivants restent éligibles. 25 370 € pour une famille avec un seul enfant. 31 225 € pour deux enfants. Un plafond de 37 080 € pour trois enfants à charge. Et 42 935 € pour quatre enfants. L’objectif de cette prestation consiste à aider les foyers à financer l’achat des fournitures scolaires et aider la rentrée scolaire. En 2022, selon le site internet du service public, le montant du barème se présente comme suit. 376,98 € par enfant âgé de 6 à 10 ans. 397,78 € pour les enfants de 11 à 14 ans. Et enfin, 411,56 € pour les enfants âgés de 15 à 18 ans. 

La prime exceptionnelle de rentrée scolaire 

En complément de l’ARS, une prime de rentrée scolaire pourra bénéficier en 2022, à titre exceptionnel, aux foyers suivants. Les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA), les bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH), les étudiants boursiers et les bénéficiaires de l’Allocation spécifique aux personnes âgées (ASPA). Le montant se monte à 100 euros. Ajouté à ceci, 50 euros par enfant à charge. Le versement de la prime devrait avoir lieu dans le courant du mois de septembre

Une aide pour la cantine

La cantine constitue une dépense considérable pendant l’année scolaire et pas que la rentrée scolaire. Mais plusieurs aides existent pour vous soutenir dans cette dépense. «Il faut pour cela vous rapprocher du service d’assistance sociale ou bien du secrétariat de l’établissement scolaire de votre enfant, qui seront en mesure de vous renseigner », précise MidiLibre. Quant aux étudiants en situation précaire, ils pourront bénéficier du dispositif de repas à 1 euro dans les Crous.

Les revalorisations et les paiements complémentaires

La revalorisation des pensions à 4%, initialement prévue le 9 août, devrait finalement intervenir le 9 septembre. Et ce, selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnva). Les personnes percevant la prime d’activité bénéficieront également d’un complément de versement en septembre. En plus de la revalorisation de 4% de son montant en septembre. Et ce, avec effet rétroactif au 1er juillet. Le gouvernement a aussi annoncé une hausse de 4% des bourses dès la rentrée 2022. Ainsi qu’une augmentation de 3,5% des aides au logement (APL), selon 20 Minutes.

Crédit d’impôt

Vous pouvez par ailleurs bénéficier d’un crédit d’impôt si « vos enfants poursuivent des études secondaires ou supérieures durant l’année scolaire en cours appréciée au 31 décembre de l’année d’imposition », précise le site impots.gouv.fr. Le montant de la réduction d’impôt est de 61 € par enfant scolarisé dans le secondaire. 153 € par enfant scolarisé dans un lycée général et technologique ou un lycée professionnel. Et enfin 183 € par enfant scolarisé dans l’enseignement supérieur. Par ailleurs, désirez-vous faire appel à un professeur de cours particuliers pour votre enfant, en dehors du soutien scolaire en ligne ? Alors, « vous pouvez peut-être bénéficier d’un crédit d’impôt, à hauteur d’un avantage fiscal de 50 % dans la limite de 12 000 euros », souligne Midi Libre.