Pouvoir d’achat : voici les aides prévues pour la rentrée et les Français qui sont concernés !

Dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat, le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs. Certains arriveront dès cette rentrée.

Source : iStock

À cause de la situation en Europe, l’Hexagone fait actuellement face à une forte inflation. Depuis, le gouvernement ne cesse de chercher des solutions afin de soutenir le pouvoir d’achat des Français. Dans cet article, on vous donne les détails sur les dispositifs attendus à partir de cette rentrée.

La prime exceptionnelle de rentrée

C’était dans la nuit du mardi à mercredi 3 août que les parlementaires ont validé le budget concernant cette aide exceptionnelle. Au début, elle était réservée uniquement aux personnes qui touchent la prime d’activité.

Plusieurs sénateurs ont été contre cet amendement, car selon eux, il retire les personnes qui ont le plus besoin de cette aide. Finalement, après de longues tractations, la prime a été attribuée aux bénéficiaires des minima sociaux, aux bénéficiaires des APL et aux étudiants.

La somme versée sera 100 euros par foyer. Elle sera ajoutée de 50 euros de plus si ce dernier a un enfant à charge et concerne 10,8 millions de foyers. La prime sera versée à ses bénéficiaires à partir du jeudi 15 septembre.

Il n’y a pas besoin d’une démarche pour en bénéficier. La somme sera directement versée sur le compte bancaire de chaque personne qui en bénéficie.

Pouvoir d’achat et l’ARS

Comme chaque année, le gouvernement propose son aide aux Français pour qu’ils puissent financer les frais de scolarité de leurs enfants. Pour cette année, l’allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de 4 % dans le cadre du pouvoir d’achat.

« L’allocation de rentrée scolaire est utile et juste ! C’est une aide précieuse (…) pour financer les fournitures des enfants et faire face aux dépenses de rentrée », affirme Olivier Véran.

Environ 3 millions de Français bénéficient de cette aide chaque année. La somme obtenue par chaque enfant varie selon l’âge de l’enfant. Comme il est mentionné ci-dessus, il y aura une revalorisation de 4 %.

De ce fait, les enfants âgés de 6 à 10 ans recevront 392,05 euros. Ceux qui sont âgés de 11 à 15 ans, quant à eux, obtiendront 413, 69 euros. Enfin, les enfants entre 15 à 18 ans auront 428,02 euros. Cette aide n’est pas disponible à tout le monde.

En plus de l’âge d’enfant, il y a une condition de revenu pour en bénéficier. Pour un foyer ayant un enfant, le revenu ne devra pas dépasser 25 370 euros. Pour ceux qui ont deux enfants, 31 225 euros. 37 080 euros pour 3 enfants et 42 935 euros pour un foyer qui a 4 enfants de plus.

Ceux dont les revenus dépassent ce seuil ne bénéficieront pas de l’ARS. La somme a été versée le mardi 16 août, et le montant de la revalorisation sera versé début septembre.

Du pouvoir d’achat avec la ristourne

Le carburant a aussi fait face à une hausse de prix depuis le début de l’année. Ainsi, le gouvernement a mis en place la ristourne carburant parmi les mesures de protection de pouvoir d’achat.

Cette mesure a été mise en place début avril avec une remise de 18 centimes par litre de carburant. Le 23 juillet, le gouvernement a annoncé que cette somme allait être augmentée à 30 centimes en septembre.

Toutefois, au mois de novembre, elle baissera et sera fixée à 10 centimes par litre. Cette aide est disponible à toutes personnes qui utilisent des carburants. Il suffit d’aller à la station pour en bénéficier.

L’aide à l’achat d’un vélo électrique

Le bonus vélo fait dorénavant partie des mesures prises par le gouvernement pour protéger le pouvoir d’achat. C’est une aide financière pour l’achat d’un vélo électrique pour les personnes à très faibles ressources ou en situation de handicap. Idéal pour faire face à la hausse du carburant !

Pour en bénéficier, il faut avoir un revenu fiscal par part inférieur à 13 489 euros. Ou bien, il faut bénéficier d’une aide pour handicap ou invalide. Le montant est de 400 euros pour les familles ayant un revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 6 300 euros.

Pour ceux dont le revenu fiscal par part est compris entre 6 300 et 13 489 euros, ils peuvent avoir 300 euros. L’aide est déjà en marche depuis le 15 août 2022. Déposez une demande sur le site dédié à cet effet dans les six mois suivant la date de facturation du vélo.