Un restaurant peut refuser l’accès aux enfants ? On vous explique tout !

Un restaurant Belge refuse les enfants dans son enceinte, mais en France cela ne passerait pas bien.

Source : iStock

Si avoir des enfants n’empêche pas de pouvoir profiter de la vie et des petits plaisirs comme les restaurants, le cinéma, les enfants des autres peuvent eux gâcher l’expérience. Que ce soit par manque d’éducation ou simplement car un enfant est très énergique, il peut souvent être bruyant. Mais dans les lieux publics comme les restaurants, il y a de nombreux adultes qui sont agacés par la simple vue d’un enfant. C’est pour ce restaurant Belge interdit aux enfants, mais en France pas sûr que cela se passerait comme ça. On vous explique tout ici.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Titi Cpks (@mum.nurse_life)

Ce restaurant belge anti enfant

C’est le projet fou que la Brasserie Sir Charles a lancé en 2018. En effet, il est situé à Nieuport en Belgique. Celui-ci refuse en effet les familles qui ont des enfants. De cette façon, le lieu est plus calme et il n’y a pas d’enfants irrespectueux qui embêtent les autres. Mais le patron de ce restaurant, sûrement autant apprécié par les adultes sans enfants que haï par les parents, confie ne pas avoir eu la vie simple. Le patron du restaurant a confié avoir fait l’objet de nombreuses agressions et insultes de la part des enfants et bambins, à lui, au lieu et à son personnel. Et c’est justement ce manque de respect qui le pousse donc à prendre cette décision

Depuis que ce restaurant a interdit l’accès aux enfants, de bien d’autres établissements Belges ont sauté le pas aussi. Mais de nos voisins du nord, certains sont envieux. En effet, des restaurateurs Français sont tentés par cette idée. 

Un problème de sécurité

Mais en 2013, en France à Antibes un restaurateur a lui aussi eu l’idée. Il s’était attiré de bien gros problèmes en interdisant lui non pas les enfants dans son restaurant, mais les poussettes. Son raisonnement et sa justification sont assez concevables en réalité. Il déclarait que “Attention, je n’ai rien contre les bébés. Mais leur place n’est pas ici. Premièrement, il y a un souci de sécurité. En cas d’incendie, je suis responsable. Deuxièmement, les gens qui viennent manger chez moi veulent du calme. Ceux qui ont des enfants payent une nounou pour les garder ; ce n’est pas pour supporter les gamins des autres ! Et puis, une poussette, c’est une place perdue. Lorsque le restaurant affiche complet, ce qui arrive presque tous les soirs en saison, c’est une perte sèche”. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rebecca Kersten (@lady_vendetta82)

La loi Française

Si nos voisins Belges semblent eux pouvoir interdire les enfants, en France, c’est différent. Bien que les restaurateurs puissent le faire physiquement, cela reste illégal. En effet l’article 225-2 du Code pénal est formel à ce sujet : « refuser la fourniture d’un bien ou d’un service » à quelqu’un à cause de « sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse (…) » représente une discrimination, et est passible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. 

Murielle Gasnier, juriste à l’UFC Que choisir déclare alors que “Légalement, il est interdit de refuser sa prestation de service à un client, sauf motif légitime. Par exemple, en cas de restaurant complet, de fermeture exceptionnelle ou de soirée spécifique. (…) Le fait de ne pas vouloir admettre dans son établissement de jeunes enfants est un motif discriminatoire (discrimination par l’âge). Si vous avez des témoins de l’expression de ce refus, vous pourriez alors déposer plainte car il s’agit d’une infraction pénale. Vous pouvez également le signaler aux services de la Répression des fraudes, et en alerter le Défenseur des droits chargé de lutter contre ces discriminations”.