Cette terrible arnaque au virement bancaire sévit cet été, soyez très prudents !

Le ministère de l'Intérieur prévient les Français qui s'apprêtent à louer des logements pour les vacances. Une arnaque fait des victimes.

Source : iStock

Chaque année, des milliers de Français louent des appartements ou des maisons pour les vacances. Grâce à internet, c’est très facile de rentrer en contact avec des propriétaires qui louent leur bien immobilier. Une fois l’accord passé, un simple virement se fait et la propriété est à vous pendant plusieurs jours. Mais vous vous trompez si vous pensez qu’il n’y a pas de risque en faisant un virement bancaire. En effet, et les escrocs le prouvent encore une fois : ils sont très forts dès qu’il s’agit de mettre au point des arnaques bien rodées.

Une arnaque au virement surprenante 

La première leçon à retenir est la suivante : il ne faut pas sous-estimer les arnaqueurs en se pensant constamment à l’abri. Car ces derniers sont malins et mettent au point des arnaques bien menées et exécutées. La preuve puisque celle qui fait la une aujourd’hui a fait de nombreuses victimes. À tel point que ce sont des centaines de plaintes qui ont été déposées, de quoi alerter le ministère de l’Intérieur. 

Quel est le fonctionnement de cette arnaque ? Comme souvent, elle est aussi simple qu’efficace. Elle se fait au moment où vous payez pour votre location. Les arnaqueurs interviennent au moment du virement. Le propriétaire vous envoie, à vous l’acheteur, son RIB pour vous permettre de régler la somme demandée. Mais au moment de l’échange, des escrocs interceptent le RIB et modifient l’IBAN. Par conséquent, la somme quitte bien votre compte… mais n’arrive jamais sur celui du propriétaire qui ne vous loue donc pas la maison.

Vous finissez pas réaliser avoir été la victime d’une arnaque, mais il est trop tard. Vous n’avez pas le droit de profiter de la maison ou de l’appartement (puisque le propriétaire n’a jamais touché l’argent). Cette arnaque se trouve donc notamment du côté des locations de vacances, mais aussi pour les versements chez le notaire. Le risque vient de l’échange de coordonnées bancaires par email. Des dizaines de milliers d’euros ont déjà été dérobés. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Argent & ambition (@goldy.fr)

Les vacanciers doivent se méfier ! 

En vacances, les arnaqueurs savent qu’ils peuvent gagner beaucoup d’argent. Comme il existe des arnaques mises au point spécifiquement pendant les fêtes de fin d’année, il en existe également pour les grandes vacances d’été. Il existe une autre arnaque dont il faut impérativement se méfier. Et comme souvent, les arnaqueurs font preuve d’une ingéniosité qui, en d’autres circonstances, forcerait le respect. Ils se sont rendus compte que les automobilistes ont la mauvaise habitude de quitter leur véhicule sans verrouiller les portes quand ils se trouvent à proximité. Ils ont donc mis en place un système ingénieux.

Au moment où la voiture est à l’arrêt, en attendant de passer au péage, une personne se place derrière et dégonfle les pneus. L’automobiliste finit par s’en rendre compte au moment de redémarrer, ou après. Il s’arrête quelques mètres plus loin. À ce moment-là, les complices du crime se rapprochent et font semblant de vouloir aider le propriétaire logiquement désabusé. Ce dernier ignore que sa voiture sera en réalité fouillée par les inconnus et qu’ils repartiront avec tout ce qu’ils trouvent.

Il est encore une fois trop tard quand la personne réalise que sa voiture a été fouillée et que ses affaires, les plus onéreuses évidemment, ont disparu. Alors si vous devez quitter votre voiture, fermez les portes. C’est un réflexe à avoir qui peut vous épargner bien des soucis.

Une autre arnaque connue des services de police

C’est l’été et vous voulez vous faire plaisir en achetant des biens avec des chèques-cadeaux, vous le pouvez. En revanche, les vendeurs doivent faire attention. Car circulent en ce moment des faux chèques-cadeaux qui se vendent sur internet. C’est sur son compte Twitter que la police nationale du Bas-Rhin a décidé d’agir.

Elle tient à faire savoir qu’une nouvelle arnaque circule. Pas de phishing aujourd’hui, pas d’appels frauduleux ou de SMS insistants. Une arnaque à l’ancienne, mais qui se sert des réseaux sociaux pour exister. En effet, les arnaques vendent de faux chèques-cadeaux. Ils sont actuellement en train de circuler et peuvent être utilisés dans les magasins.