Bactérie E. Coli : contaminations et scandale dans une grande chaîne de restaurants américaine

Des plats contaminés par la bactérie E. coli découverts dans une célèbre chaîne de restaurants américaine font scandale. Le bilan est lourd.

Source : iStock

Ces derniers temps, les rappels produits s’enchaînent dans l’Hexagone. Plusieurs produits alimentaires en ont fait l’objet à cause de contaminations bactériennes de toutes sortes. Malheureusement, cela a déjà fait de nombreuses victimes. Il semblerait que récemment, des contaminations à l’E. coli aient touché une célèbre chaîne de restaurants aux États-Unis. D’où l’ouverture d’une enquête ce vendredi.

Pas de décès à déplorer

D’après des sources, on compterait actuellement 37 victimes d’infection à la bactérie E. coli. Et il y en aurait 10 autres hospitalisées dans quatre États. Voilà pourquoi les centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis ont ouvert une enquête.

La source de l’épidémie n’est, semble-t-il, pas encore connue. Il y a tout de même un dénominateur commun : les restaurants Wendy’s. Heureusement, jusqu’ici, il n’y a pas de décès à déplorer. Les sources évoquent 37 personnes malades et 10 autres hospitalisées dans 4 États différents des États-Unis.

À en croire certaines sources, c’est la célèbre chaîne de restaurants américains Wendy’s qui serait au cœur de l’épidémie. Il s’agit en effet de contaminations à la bactérie Escherichia coli. Ce bilan, c’est le centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis qui l’ont révélé.

Cela, après une enquête que celui-ci a effectuée. Ces personnes se seraient rendues dans l’un des établissements de la chaîne de restaurants citée ci-haut. Après quoi, elles auraient déclaré leur maladie.

La source de l’épidémie

La chaîne américaine CNN explique que pour l’heure, on n’a pas encore déterminé la source de l’épidémie. Cependant, toujours selon la chaîne, nombreuses sont les personnes malades disant avoir mangé des sandwichs à la laitue romaine.

C’étaient des sandwichs vendus dans les restaurants Wendy’s. Notamment du Michigan, de l’Ohio et de la Pennsylvanie. On a constaté les contaminations entre le 26 juillet et le 8 août. En détail, dans l’Ohio, on a signalé 19 infections et 15 autres dans le Michigan.

En Pennsylvanie, on en compte deux et un autre cas supplémentaire dans l’Indiana. Trois des 15 cas du Michigan concernent des personnes atteintes d’une insuffisance rénale. Une insuffisance rénale dit syndrome hémolytique et urémique.

Néanmoins, ces chiffres pourraient augmenter et devenir plus importants. C’est en tout cas ce que dit le CDC. Il faut savoir que l’Escherichia coli est une bactérie que l’on trouve dans la nature. Cela dit, les chaînes de production ou restaurants devraient respecter les conditions d’hygiène.

Dans le cas où ce respect de conditions d’hygiène faisait défaut, la bactérie peut contaminer les produits. Des produits comme la viande, le lait, les légumes et les céréales arrosés avec de l’eau souillée.

Les restaurants Wendy’s ont pris des mesures

Face à la situation et pour éviter que le nombre des victimes augmente, les restaurants Wendy’s ont pris des mesures. En effet, ils ont décidé de retirer la laitue romaine qu’ils utilisent dans leurs établissements.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Wendy’s 🍔 (@wendys)

Vendredi dernier, la chaîne s’est exprimée via un communiqué pour expliquer son choix. La chaîne a laissé entendre qu’aucun aliment spécifique n’est confirmé comme source de l’épidémie. Par ailleurs, des experts interdisent la consommation de tous sandwichs ou salades provenant de chaîne de restaurants.

« Nous prenons la précaution de retirer la laitue de nos sandwichs dans cette région des États du Midwest », a-t-elle ajouté.

Du déjà vu dans d’autres restaurants ?

Pour l’heure, la source de l’épidémie demeure inconnue. On évoque la laitue romaine, mais ce n’est que supposition. Cependant, l’agence fédérale de protection de santé publique tente de découvrir si tel est le cas.

L’agence mène une enquête et tente de savoir si cette salade est en vente dans d’autres restaurants. À noter que ce n’est pas la première fois que cet aliment provoque une vague de contaminations à E. coli. D’autres cas ont déjà eu lieu entre 2006 et 2019.

Rappelons qu’il y a quelques mois, l’Europe a connu un scandale similaire. Et les chiffres étaient plus élevés. Autrement dit, 50 contaminations à E. coli en France et c’étaient pour la plupart des enfants. Deux d’entre eux ont perdu la vie.

Il y avait des adultes qui présentaient des symptômes entre le 18 janvier et le 14 mars 2022. Ce après avoir mangé des pizzas fraich’up de buitoni. En effet, ont fait l’objet d’un rappel de la part des autorités sanitaires.