Allocation de rentrée scolaire et prime exceptionnelle : les aides sont cumulables ? La réponse !

Si vous bénéficiez de l’allocation de rentrée scolaire pouvez-vous prétendre à la prime exceptionnelle et vice-versa? On vous dit tout!

Source : iStock

Depuis le mardi 16 août, de nombreux foyers ont reçu leur allocation de rentrée scolaire (ARS). Une aide appréciée en période d’inflation qui a fait l’objet d’une revalorisation de 4%. Certains membres de la classe politique ont provoqué un scandale en voulant contrôler les dépenses des bénéficiaires. Toutefois, ce premier versement a eu lieu sans encombre.

Aides et allocations pour le pouvoir d’achat

Suite au vote de la loi sur le pouvoir d’achat, une autre aide va venir en aide pour récompenser les Français : la prime exceptionnelle. Cette dernière permet de recevoir au moins 100 euros de plus sur son compte. Si cette aide peut servir à acheter n’importe quel bien, elle se trouve principalement dédiée aux courses alimentaires. Et ce, comme l’explique le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Ainsi, 10,8 millions de foyers français pourront bénéficier de cette prime exceptionnelle

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Les frontaliers (@lesfrontaliers)

L’allocation de rentrée scolaire et la prime exceptionnelle ne semblent pas si distinctes à l’œil nu. Deux formes d’aides, qui existent afin d’aider les familles dans le besoin avec l’arrivée de la rentrée. Et, en ces temps de crise de l’inflation, cela représente beaucoup de bénéficiaires possibles. Cependant, une question se pose : peut-on cumuler l’allocation de rentrée scolaire et la prime exceptionnelle ? 

Peut-on bénéficier des deux versements en même temps ?

La réponse à la question est oui. Il faut savoir que vous pouvez recevoir la prime exceptionnelle de 100 euros ainsi que l’ARS. Mais pourquoi ? Il s’agit en fait de deux aides totalement distinctes. La première concerne les bénéficiaires du RSA, de l’APL, de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), de l’Allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), de la prime d’activité et les étudiants boursiers. Il convient de noter que ces dernières disposeront de 50 euros supplémentaires si elles répondent à cette condition.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sefico Nexia (@sefico.nexia)

La deuxième formule se voit réservée aux foyers ayant des enfants scolarisés. Des enfants compris entre 6 et 18 ans. Ces deux formes d’aide restent donc bien distinctes et peuvent alors se cumuler. Ainsi, imaginez que vous avez un ou plusieurs enfants et que vous percevez l’APL. Vous pourrez alors bénéficier de la prime de 100 euros et les 50 euros par enfant. Cumulé à l’allocation de rentrée scolaire adaptée à l’âge de votre enfant.

Comment percevoir ces aides ?

Alors que l’inflation affecte tous les secteurs, le gouvernement a fait le choix de revaloriser de 4 % de nombreuses allocations sociales. La prime Macron, la prime d’adoption, la prime de transport… Ces avantages permettent d’apporter un petit supplément au budget et de rendre la rentrée scolaire plus agréable pour de nombreuses familles. Rendez-vous sur le site Mes-aides.gouv.fr afin de trouver les différentes aides possibles. 

Les bénéficiaires des minima sociaux recevront la prime par le biais de la CAF. Pôle Emploi versera celle des demandeurs d’emploi. De plus, le Crous se charge des étudiants boursiers. Les fonctionnaires se verront rémunérés par l’État, tandis que les retraités obtiendront la prime par la CNAV. Les employeurs paieront la prime à leurs salariés. Tandis que les indépendants toucheront l’aide pour le pouvoir d’achat par le biais de l’Urssaf.