80 nouveaux radars bientôt installés dans ce département, c’est le choc !

La lutte contre l’excès de vitesse et les délits routiers ne cesse de croître dans le département. Alors, un plan de multiplication du nombre de radars routiers s’installe…

Source : iStock

Dans les Bouches-du-Rhône, la lutte contre l’excès de vitesse et les infractions routières s’intensifie. Et ce, avec l’installation de 80 radars routiers supplémentaires, dont 50 à Marseille. On vous dit tout sur ces nouveaux radars.

Installation de nouveaux radars

Une mauvaise nouvelle pour les automobilistes provençaux. Selon les informations rapportées par La Provence ce jeudi, 80 nouveaux radars de vitesse se verront implantés d’ici à 2023 dans le département. Parmi ces nouvelles installations, 50 radars viendront s’installer le long des routes de Marseille. Ce chiffre se révèle bien supérieur à celui qui avait été avancé par la préfecture de police en mai dernier. En effet, ils prévoyaient l’installation de 17 radars dans la cité phocéenne d’ici à l’année prochaine.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by ConsoGlobe (@consoglobe)

Afin de répondre aux questions du quotidien Sudiste, le directeur de la préfecture de police des Bouches-du-Rhône a confirmé que les nouveaux appareils allaient se baser sur un « plus petit, qui pourra être fixé au mobilier urbain ». Des nouveaux radars qui ne se verront donc pas autant que les grands radars routiers. Un moyen de se fondre dans le décor ou de ne pas le gâcher ? 

Différents types de radars

Certains de ces appareils vont pouvoir faire l’objet de déplacements le long des routes. Tandis que d’autres constitueront des leurres. C’est-à-dire des radars qui ont la même apparence que les appareils habituels, mais qui ne flasheront pas. « Nous avons ciblé à Marseille, une petite vingtaine de sites qui feront l’objet de pose de radars », explique le directeur de la préfecture de police sur l’antenne de BFM Marseille Provence.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Actu Auto (@actu.auto.fr)

Les routes retenues pour l’installation de ces radars correspondent à celles qui focalisent le plus d’accidents. Ou alors, qui enregistrent le plus d’excès de vitesse. « C’est un outil important », précisait, la semaine dernière, Rémi Bourdu sur l’antenne. Ces radars pourraient servir à sauver des vies le long des routes. Pour les habitués de la route, cela inflige une vigilance accrue sur la vitesse empruntée.

Où seront-ils implantés ?

Selon la préfecture, les radars en question se trouveront installés sur les routes qui ont concentré le plus d’accidents ou d’excès de vitesse ces derniers temps. « Ce sont des outils de dissuasion qui sont extrêmement efficaces », souligne le directeur de cabinet de la préfecture de police interrogé par BFM Marseille Provence, ce jeudi. Des outils qui servent alors à dissuader mais également à contrôler la vitesse des utilisateurs de ces routes.

Selon le site radars-auto.com, le département des Bouches-du-Rhône possède à ce jour 85 radars opérationnels. Dont 21 à Marseille. Un nombre qui va donc presque doubler d’ici à 2023, avec les nouvelles installations. Selon les informations du quotidien, voici la liste des voies en question : le cours Franklin-Roosevelt (1er), les boulevards Baille (5e) et Sakakini (4-5e), les Prado 1 et 2 ainsi que Michelet, le boulevard Charles-Livon (7e), la Corniche Kennedy, le boulevard Rabatau (8-10e), la route Léon-Lachamp (9e), les boulevards Romain-Rolland (10e), de la Valbarelle et de la Millière (11e), l’avenue des Peintres-Roux (11e), la rue Albert Einstein (13e), les avenues Raimu (14e), de Saint-Antoine et de la Viste (15e), et enfin les chemins de la Bigotte et du Littoral (15e).