Vente aux enchères qui vire au drame : les restes de 2 enfants retrouvés dans des valises

Une vente aux enchères a tourné au drame. Plusieurs valises contenaient des restes d'enfants ont été vendues. Découvrez ce qui s’est passé.

Source : iStock

Pas très répandue en France, la vente aux enchères de biens en vrac est une pratique courante dans les pays anglo-saxons. L’idée est de vendre aux enchères, une benne entière de biens. On peut dire que c’est un achat en gros.

En Nouvelle-Zélande, un de ces types d’enchères a tourné au drame. Arrivant chez eux, celui qui a acheté une benne lors d’une vente aux enchères a découvert des cadavres d’enfants. Ces cadavres se trouvaient dans des valises.

Terrible découverte à une vente aux enchères

Ce 18 août 2022, en Nouvelle-Zélande, une famille qui avait acheté des biens lors d’une vente aux enchères en vrac a fait une terrible découverte.

En effet, deux valises qui se trouvaient parmi les biens achetés dégageaient des odeurs puantes. Un ancien employé de crématorium qui habitait près de chez le nouveau propriétaire affirme même avoir reconnu l’odeur de corps en décomposition.

Des membres des forces de l’ordre sont alors arrivés sur place, fouillant la benne remplie de biens. Les agents ont alors fait une découverte flippante. Deux corps sans vie et en décomposition se trouvaient dans des valises bien fermées.

Ces deux corps correspondaient à des enfants âgés entre 5 et 10 ans. Selon les explications des responsables de l’enquête, les corps étaient là depuis plusieurs années.

L’ouverture de l’enquête

Juste après cette découverte, une enquête pour homicide a été ouverte. La décomposition des corps rend difficile l’identification de ces enfants enfermés dans une valise.

Selon l’inspecteur Tofilau Faamanuia Vaaelua devant les médias locaux :

« La nature de la découverte rend l’enquête complexe, en raison, notamment, du temps écoulé entre la mort et la découverte. »

L’inspecteur explique aussi que ces enfants pourraient avoir de la famille en Nouvelle-Zélande. Il ajoute aussi qu’il est possible que la famille de ses victimes ne soit pas encore au courant de leur décès. C’est la raison pour laquelle la police mettra tout en œuvre pour identifier les corps le plus vite possible.

Police
Source : iStock

Jusqu’ici, aucune information concernant la cause du décès n’a été révélée. Aucun suspect aussi pour le moment. L’enquête continue en fouillant les autres objets de ce lot pour espérer connaître l’identité des victimes et du coupable.

La famille qui a acheté les valises a-t-elle été suspectée ?

On sait que les cadavres retrouvés dans deux valises étaient dans une benne remplie de biens. Des biens que la famille a achetés lors d’une vente aux enchères organisée par un entrepôt.

Pour répondre à la question, non, la famille qui avait acheté les biens n’a pas été suspectée. L’inspecteur Tofilau Faamanuia Vaaelua ajoute que cette famille est « naturellement bouleversée par la découverte ».

Selon la BBC, les clients de ce genre de ventes en vrac, ne sont pas au courant des détails des choses qu’ils achètent. C’est-à-dire que la famille repart à l’aveugle avec une remorque remplie de biens. C’est justement l’intérêt d’une vente aux enchères en vrac.

Les explications fournies par l’entrepôt de stockage

Un des employés de l’entreprise de stockage qui a organisé la vente aux enchères a fait une déclaration auprès du Sydney Morning Herald. L’homme explique que la benne ou en a retrouvé les valises contenaient des biens qui venaient de plusieurs propriétaires.

Valise
Source : Pixabay

En effet, les objets provenaient de plus d’une douzaine de garde-meubles utilisés par des particuliers et des entreprises. Évidemment, cette information ne facilite pas l’enquête de la police. Cela dit, avec l’aide de l’Interpol, l’enquête continue.

Pour conclure, le chef de la police néo-zélandais disait :

« L’équipe d’enquête travaille très dur pour que la ou les personnes responsables de la mort de ces enfants rendent des comptes. »

Qu’est-ce qu’une vente aux enchères en vrac ?

La vente aux enchères des biens en vrac consiste à vendre plusieurs biens matériels dans un pack. C’est souvent dans une benne. Sa vraie particularité, c’est que l’acheteur ne voit pas la liste des biens qu’il achète. C’est cet effet de surprise qui la rend aussi célèbre.

Vous achetez tout un conteneur, en espérant trouver des objets de grande valeur dedans. Ces biens proviennent généralement de garde-meubles qui sont dans une situation d’abandon depuis des années. Force est de reconnaître que la pratique ne se fait pas trop en France.

« Le recours à des box de stockage est encore une activité assez limitée en France, et les mauvais payeurs sont rares », peut-on lire sur le site TravauxAvenue.