Procès de Benjamin Mendy : ce témoignage glaçant d’une jeune femme « Ne le dis à personne »…

Jeudi 18 août, l’une des plaignantes a raconté comment Benjamin Mendy aurait abusé d’elle. Les faits se seraient déroulés en octobre 2020.

Source : Getty Images

Le procès de Benjamin Mendy s’est ouvert mercredi 10 août. Accusé d’agression par 7 femmes différentes, le sportif doit faire face à la justice. Jeudi 18 août 2022, l’une des plaignantes a témoigné Elle a raconté une sombre histoire qui se serait déroulée il y a deux ans. Les présumés faits sont particulièrement durs à entendre.

Une descente aux enfers

Il y a environ un an, le footballeur international Benjamin Mendy a vu son monde s’écrouler sous ses yeux. Alors qu’il était dans l’un des meilleurs clubs d’Angleterre, des accusations ont sonné le glas de sa carrière.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Oh My Goal – France (@ohmygoal_fr)

En effet, après que le sportif a été poursuivi pour des affaires d’agressions, son club l’a suspendu. Peu après, il a été placé en détention provisoire.

« Manchester City peut confirmer qu’après sa mise en accusation par la police ce jour, Benjamin Mendy a été suspendu pour la durée de l’enquête. L’affaire fait l’objet d’une procédure judiciaire et le club n’est donc pas en mesure de faire d’autres commentaires tant que cette procédure n’est pas terminée », avait alors expliqué le club Mancunien dans un communiqué.

Un premier témoignage

Un an s’est écoulé depuis les premières accusations portées à l’encontre de Mendy. Actuellement, le footballeur se bat en justice pour tenter de laver son image et son honneur.

Il fait face à 7 femmes différentes qui l’accusent d’avoir abusé d’elles. Son procès, qui se déroule du côté de Chester depuis le 10 août, est très médiatisé. Le témoignage de l’une des plaignantes a notamment fait la une des journaux.

Comme l’a raconté celle que l’on surnomme « Woman One », les présumés faits se sont déroulés en octobre 2018. Au cours d’une soirée, Mendy qui était pourtant accompagné d’une autre femme lui aurait dit :

« Quand il [son ami Diacko Fofana, NDLR] aura le dos tourné, je te kidnapperai. »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by RMC Sport (@rmc_sport)

La plaignante et Diacko auraient ensuite passé la nuit dans le manoir du footballeur. Rien ne se passe de travers jusqu’à ce qu’elle décide d’aller se doucher le matin venu. Dans la salle de bain, Mendy l’aurait rejointe et lui dit qu’il « veut la voir nue ». Il se serait montré très insistant et l’aurait emmené sur son lit.

Il l’aurait fait s’asseoir et lui aurait dit :

« Tu n’as pas à avoir peur… Je veux juste te sentir, je ne vais rien te faire. »

La scène aurait duré une vingtaine de minutes, mais pour la plaignante cela a semblé être une éternité. En effet, celle-ci se dit choquée par ce qu’elle a vécu. Elle a également expliqué ne pas comprendre les agissements du footballeur.

« Il avait une si jolie fille avec lui la nuit précédente. Elle était si adorable. Je ne savais pas ce qu’il voulait de moi », a-t-elle déclaré.

« Je ne veux pas faire l’amour avec toi »

Une autre plaignante a témoigné jeudi 18 août. Devant les jurés, celle-ci a raconté avoir été abusée par Benjamin Mendy et son ami Louis Saha Matturie. Elle aurait rencontré le duo dans un bar en octobre 2020. Là-bas, il ne s’est rien passé d’inapproprié.

Ce n’est que lorsqu’elle s’est rendue dans le manoir du footballeur que les choses se seraient corsées. Benjamin Mendy l’aurait accusé d’avoir pris des clichés de lui avec son téléphone. Une excuse qu’il aurait inventée juste pour lui prendre l’appareil.

Une fois qu’il l’a eu en sa possession, il n’a plus voulu le lui rendre. La jeune femme l’a alors supplié de lui redonner son bien.

Elle l’aurait suivi jusque dans sa chambre et lui aurait dit :

« Écoute, je veux mon téléphone, je ne sais pas à quoi tu penses. Je ne veux pas faire l’amour avec toi »

Ce à quoi Benjamin a répondu :

« De toute façon, la porte est fermée à clé. »

Le sportif l’aurait forcé à se mettre toute nue. Il aurait ensuite abusé d’elle à trois reprises. Et ce, malgré les refus répétés de la plaignante. Une fois l’acte terminé, le footballeur lui a dit de ne rien dire à personne.

Ce qu’elle n’a pas fait. L’expérience ayant été trop bouleversante, la jeune femme n’aurait pas résisté et a tout raconté à ses proches. Elle finit ensuite par porter plainte trois semaines après le drame.