Pouvoir d’achat : la date du versement de la prime de 100 € enfin dévoilée, c’est pour bientôt !

Depuis la loi sur le pouvoir d’achat, de nombreuses aides ont été créées ou valorisées. De ce pas, on connaît enfin la date du versement de la prime de rentrée de 100 euros…

Source : iStock

Inscrite dans le « package » de la loi sur le pouvoir d’achat, la prime de rentrée scolaire de 100 euros devait être versée « courant septembre », selon Bruno Le Maire, sur RTL début août. Il travaille en tant que ministre de l’Économie et gère toutes les décisions sur les aides et allocations prévues sur le territoire français. L’aide d’urgence, voulue par la Première ministre Elisabeth Borne, a pour but d’aider « les plus modestes ». Cette prime ne doit surtout pas se confondre avec l’allocation de rentrée scolaire. Le nom de cette nouvelle prime a également connu une modification. Exit la « prime inflation », et laisse place à l’aide exceptionnelle de rentrée. Dans un communiqué transmis à l’Afp, le ministre des Solidarités, Jean-Christophe Combe, a fait savoir que cette prime fera l’objet d’un versement à partir du 15 septembre.

Bénéficiaires de la prime pour le pouvoir d’achat

La nouvelle aide permet donc de lutter contre l’inflation et se doit de renforcer le pouvoir d’achat des Français. Les bénéficiaires de la prime de rentrée scolaire recevront un montant de 100 euros. Ajouté à cela, 50 euros par enfant présent sous le même toit à la charge du bénéficiaire. « Concrètement, l’aide s’élèvera à 200 euros pour un foyer avec deux enfants », précise le ministre dans son dossier de presse. Suite à un accord conclu entre les députés et les sénateurs, cette prime fera l’objet d’un versement pour les bénéficiaires de la prime d’activité. Ainsi qu’aux bénéficiaires de minima sociaux tels que le RSA, l’ASS, l’AAH, etc. Mais également les étudiants boursiers qui restent des personnes des plus modestes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by The Site Oueb (@thesiteoueb)

Environ 10,8 millions de foyers se retrouvent concernés par cette « aide exceptionnelle de solidarité ». Un « gage de solidarité et de justice sociale pour les familles et pour celles et ceux qui sont fortement impactés par l’inflation », débloquée à « un moment-clé comme celui de la rentrée scolaire », a souligné le ministre Jean-Christophe Combe. Un geste de solidarité en faveur du pouvoir d’achat de la population française. 

Il convient de noter que pour les foyers non bénéficiaires des minima sociaux et qui touchent la prime d’activité, « un versement exceptionnel et complémentaire est prévu d’ici à l’automne », indique le ministère. Ce coup de pouce, pour lequel le montant ne pourra faire l’objet d’une précision que plus tard, s’ajoutera à la revalorisation de 4 % de la prime d’activité depuis le 1er juillet.

Comment bénéficier de l’aide ?

La recomposition de l’Assemblée nationale risque de légèrement repousser l’intervention du gouvernement. Et ce, en ce qui concerne les dernières modalités de la prime pour le pouvoir d’achat. Une prime de 100 euros versée en automne 2022. Il s’agit entre autres des établissements de paiement. Il ne s’avère pas nécessaire de compléter une démarche pour cette prime. En effet, tous les paiements s’effectueront de manière automatique. Le versement se trouvera effectué par l’organisme dont les minima sociaux de chaque foyer dépendent. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cerfia (@cerfiafrance)

Les bénéficiaires des minima sociaux recevront la prime par le biais de la CAF. Pôle Emploi versera celle des demandeurs d’emploi. De plus, le Crous se charge des étudiants boursiers. Les fonctionnaires se verront rémunérés par l’État, tandis que les retraités obtiendront la prime par la CNAV. Les employeurs paieront la prime à leurs salariés. Tandis que les indépendants toucheront l’aide pour le pouvoir d’achat par le biais de l’Urssaf.