Pension de retraite : voici pourquoi de nombreux paiements sont en retard !

Les caisses de retraite sont débordées. Le traitement des dossiers ralentit. Les retraités risquent de ne pas recevoir leur pension à temps.

Source : iStock

Les dossiers en traitement des pensions de retraite s’accumulent. Or, avant de toucher la moindre pension, les nouveaux retraités doivent encore attendre plusieurs mois. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) a pourtant déjà répertorié 650 556 nouveaux dossiers de retraités pour cette année. La CFDT de la protection sociale travail emploi a déjà prévenu ce retard. Le versement des pensions de retraite prendra donc plus de temps. Êtes-vous concerné par ce retard ? En voici les raisons.

La génération « Baby-boom » en retraite

Les caisses retraites ont signalé une cause externe au retard relatif à la sortie des pensions de retraite. Les Carsat des Pays de la Loire ont fait part de cette inconvenance sur leur site internet. Selon cet organisme, plusieurs facteurs directs « génèrent des pics et des variations importantes de [leur] activité ».

Les techniciens savaient que tôt ou tard, cette situation allait arriver. Les caisses retraites reçoivent actuellement une partie non-négligeable de la génération issue du « Baby Boom » de l’après-guerre. La baisse du taux de natalité et l’allongement de l’espérance de vie y auraient grandement contribué.

Florence Puget, la secrétaire nationale de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) aurait même dit :

« La Cnav savait que le nombre de retraités augmenterait en raison du papy-boom. Chaque année, il y a 3 % de retraités en plus. » La génération « Papy Boom » a généré plus de travail.

Les caisses retraites sont débordées depuis quelques mois. Pourtant, le traitement des demandes de pensions de retraite est loin d’être fini.

« Le nombre de demandes de retraite personnelle (hors pensions de réversion) non traitées atteignait environ 14 000 fin mai en Normandie, il est redescendu à 12 000 courant juillet, mais il risque de remonter d’ici septembre, en raison des congés. »

Le ralentissement du travail en cours allait forcément arriver.

Le manque de personnel est à déplorer

Les demandes de traitement des pensions de retraite sont toujours en hausse. Le manque d’effectif en charge n’aiderait pas la situation. Après tout, le personnel qui s’occupe de ces dossiers n’a pas changé en nombre. Pourtant, les circonstances ont changé.

Comme le dirait Florence Puget, « la charge de travail énorme » que cela représente, a plongé la Carsat et la Caisse Nationale en sous-effectif.

Les traitements de dossiers à la main

« Les outils informatiques utilisés ne répondent pas aux attentes, » déclare Florence Puget. Les agents sur place, ont donc recours au traitement manuel des dossiers.

L’augmentation de la masse de travail et la précarité des outils utilisés, ont pour conséquence des salariés fatigués et démotivés.

« Les salariés sont à bout, ils expriment un manque d’intérêt pour le travail, de la démotivation. L’absentéisme est en augmentation. Certaines personnes cherchent à se reconvertir, » ajoute le délégué de la CFDT.

Des dossiers « complexes » et un manque d’effectif à déplorer

Outre ces causes mécaniques, la Carsat des Pays de la Loire a aussi expliqué que certains dossiers nécessitaient plus de temps que d’autres. Ces dossiers étaient complexes à cause de la situation même des retraités. Parmi ces cas, figurent par exemple, les « assurés éloignés de l’emploi au moment du passage à la retraite, avec un nombre important de carrières incomplètes ou insuffisamment renseignées au moment du passage à la retraite, » affirme la Carsat.

Accélérer sa demande de pensions est-il possible ?

La caisse nationale d’assurance vieillesse a affirmé que le retraité peut éviter un retard s’il envoie son dossier plus tôt. Pour cela, le salarié, doit envoyer son dossier quatre mois avant son départ à la retraite. Un retraité plus prévoyant pourra éventuellement recevoir sa pension dès le premier jour de sa retraite.

Que faire durant l’attente ?

C’est un fait, les pensions de retraite seront en retard. Les personnes qui ont déjà fait leur demande doivent d’abord se débrouiller de leur côté.

Les personnes éligibles à l’Aspa « peuvent avoir droit au revenu de solidarité active (RSA) et être prises en charge par des assistantes sociales, mais tout le monde n’est pas capable de se faire accompagner ».

Les autres pourront essayer de joindre l’assurance retraite. Celle-ci peut être jointe au 3960. Leur service téléphonique peut seulement être contacté durant les horaires de travail, c’est-à-dire du lundi au vendredi, de 8 heures à 17 heures.

En revanche, les personnes qui ont contacté ce numéro n’ont pas tout de suite obtenu l’aide escomptée. Pour cause, entrer en contact avec un conseiller n’est pas si facile. De plus, les délais d’obtention de rendez-vous s’allongent à chaque fois.