Arnaque : méfiez-vous de l’escroquerie « colis bloqué par la douane » qui peut vous dépouiller !

Cette arnaque en ligne consiste à tromper les gens en inventant une histoire de colis bloqué par la douane pour soutirer de l’argent.

Source : iStock

Ne sous-estimez pas la capacité des escrocs lorsqu’il s’agit de vous prendre votre argent. Internet leur a facilité les choses, car ils peuvent désormais se cacher derrière de fausses identités. Et ce, en plus de rester à bonne distance de l’endroit où vous vous trouvez. Récemment, l’un d’entre eux s’est lié d’amitié avec une personne afin de lui soustraire une importante somme. Découvrez l’arnaque du colis bloqué.

La mise en garde de la douane

Une femme avait demandé de l’aide à une personne pour un supposé colis bloqué à la douane. Elle a affirmé que 10 000 euros doivent être payés afin de récupérer son colis.

La douane avait indiqué sur son site que toutes les affirmations de cette femme sont fausses. C’est donc une tentative d’escroquerie. La victime avait affaire avec une personne dont elle n’avait pas encore vu le visage. En effet, la personne ne la connaissait tout simplement pas.

Arnaque
Source : Pixabay

Pourtant, malgré le fait qu’elles ne se sont jamais vus, elle a tout de même cru à son histoire. La femme assurait vivre une vie misérable, car elle n’a pas d’argent. En poursuivant, elle affirme s’être lancée dans la vente de parfum et qu’elle aurait eu un client en Finlande.

Selon cette escroc, son colis est bloqué à la douane et elle a besoin de 10 000 euros pour récupérer son colis. Celle-ci aurait demandé que l’argent soit viré sur le compte bancaire d’une personne qui serait un employé de la douane.

Des signes qui permettent de déceler ce type d’arnaque

L’histoire de ce colis bloqué a éveillé les suspicions d’arnaque. Certains éléments pouvaient mettre la puce à l’oreille en ce qui concerne ce type de pratique. La première chose qui nous interpelle n’est autre que le montant de la taxe. En effet, il est improbable qu’une somme de 10 000 euros soit demandée pour un achat provenant de la Finlande. La raison est que ce pays est membre de l’Union européenne.

Arnaque aux colis bloqués
Source : Pexels

Rappelons qu’il n’y a pas de droits de douane à payer dans le marché unique européen. La seconde chose à noter est que le virement de l’argent doit se faire à une personne impossible à joindre. Les documents utilisés présentent de fausses signatures et de faux cachets. En plus de cela, les documents sont écrits dans un Français approximatif.

Les autres types d’arnaques signalés par la douane

La douane tire la sonnette d’alarme au sujet d’arnaque concernant des colis soi-disant bloqués. Certains arnaqueurs envoient des messages affirmant qu’ils devront régulariser leurs frais de douane. Pour ce faire, ils vous demanderont d’acheter un code PIN Paysafecard en ligne et de taper le code acquis sur un site web.

Pour vous rassurer, ils vous promettront d’envoyer un colis en guise de récompense. Lors de cette arnaque, ils vous demanderont une confirmation de votre adresse postale. Grâce à ce genre de mensonge bien orchestré, ils pourront vous soutirer 50 euros.

Il existe bon nombre d’arnaques sur la toile. La direction générale des douanes et droits indirects a décidé de répliquer. Elle a communiqué que l’adresse mail en @douane.gouv.fr n’est pas une adresse officielle. Toutes les informations provenant de celles-ci ne sont donc pas fiables.

Il n’existe qu’une seule adresse officielle et c’est en @douane.finance.fr. Les escrocs ne cesseront jamais d’élaborer des histoires cohérentes pour tromper les gens. Il y a, bien-sûr, ceux qui vous prendront par les sentiments. Et ce, afin de vous faire payer de supposés frais. D’autres s’en prendront directement à vos données bancaires.

Les choses à faire si on est la cible d’escroquerie

Soyez vigilant si une affaire semblable à celles citées dessus vous arrive. Si on vous parle d’un colis bloqué, vérifiez d’abord l’authenticité de celle-ci. Il est probable que ce soit une arnaque.

Les victimes peuvent aussi alerter la plateforme PHAROS créée pour l’harmonisation, d’inspection et d’orientation des signalements. Vous pouvez également vous faire aider par une assistance en ligne sur le site gouvernemental CyberMalveillance. Il s’agit d’une assistance faite pour prévenir les risques du numérique au service public.

Il y a aussi la possibilité de contacter Info Escroqueries. Elle est constituée de forces de l’ordre joignable du lundi au vendredi de 9h 00 à 18h 30. Vous pouvez les appeler au numéro 0 805 805 817.

Ces plateformes sont là pour vous aider en cas de doute. Toutefois, rien ne vaut la vigilance. Ne communiquez jamais vos données personnelles. Vérifiez attentivement les liens que l’on vous communique avant de cliquer là-dessus. Lorsqu’un site prétendu gouvernemental présente plusieurs fautes de Français, fuyez !