Voici les démarches à suivre pour consulter les données que Google a sur vous !

Vous vous demandez quel type de données le géant Google a sur vous ? On vous explique comment faire pour le découvrir.

Source : iStock

La protection des données est aujourd’hui très importante. Les utilisateurs sont soucieux que leurs données ne soient pas utilisées sans qu’ils soient au courant. Pour savoir exactement ce que Google sait sur vous, il est possible de faire une petite vérification rapide, plus ou moins détaillée. Une manière de savoir comment le géant américain fonctionne et quel genre d’informations il a sur vous. On vous explique tout !

Découvrez un bilan rapide de vos données sur Google Dashboard

Cette page propose tout simplement une vision globale des données qui sont enregistrées dans votre compte Google. Vous avez d’un côté les services qui ont été récemment utilisés, et de l’autre ceux que vous utilisez plus rarement. L’avantage de Google Dashboard réside dans sa présentation claire. L’utilisation est facile, rapide. Mais vous pouvez aller plus loin que cette simple vue d’ensemble. En effet, il existe, pour chacun de ces services, des informations supplémentaires. On vous donne un exemple. Si vous avez une adresse Gmail, alors vous pouvez voir combien de mails se trouvent dans la boîte de réception, le nombre de mails que vous avez envoyé, le nombre de brouillons que vous avez écrit…

En un clic, vous pouvez télécharger toutes vos données grâce à Google Dashboard. Vous pouvez par la suite les utiliser, ou les utiliser depuis un autre compte. Pour cela, rien de plus simple. Il vous suffit de cliquer sur l’onglet « Télécharger vos données« . Il se trouve en haut à gauche de la page. Mais pour ceux qui veulent uniquement les données d’un service en particulier, c’est possible. Pour cela, cliquez sur « Télécharger » quand vous êtes dans la case du service en question. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @si_v_az

Pour avoir un récapitulatif très complet 

Un bilan clair et concis ne vous suffit pas ? Pas de panique, il est possible d’avoir un récapitulatif complet de vos données. Pour cela, rendez-vous sur votre compte Google. Dans le menu, sur la gauche, sélectionnez « Données et confidentialité’. Quatre sections vous sont alors proposées. « Vos activités et vos lieux que vous avez visités » ; « Infos que vous pouvez partager avec d’autres personnes » ; « Données des applis et services que vous utilisez » (c’est cette section grâce à laquelle vous allez sur « Google Dashboard ») et enfin, « Plus d’options« .

Dans chacune de ces sections vous trouverez des détails sur les données. Dans la première, « Vos activités et vos lieux que vous avez visités« , vous avez la possibilité de voir votre historique, mais également de déplacement. Vous voyez les déplacements faits un an en arrière, par exemple. L’historique YouTube est également disponible dans cette section. Sachez que pour chaque service existent des options de confidentialité. À vous de les configurer selon votre volonté.

Enfin, cette section va intéresser ceux qui veulent en montrer le moins sûr internet, la rubrique « Infos que vous pouvez partager avec d’autres personnes« . Cette rubrique fait apparaître toutes les données concernant votre profil et celles qui sont partagées avec vos contacts.

La peur de voir ses données être volées

C’est un marché noir relativement nouveau, mais déjà bien prolifique. Afin de mieux cibler des publicités ou des arnaques, certaines données sont volées, puis vendues. Et cela peut autant concerner Google que des organismes officiels qui possèdent vos données confidentielles.

Il y a quelques semaines, les experts en cybersécurité de ZATAZ remarquent une vente exceptionnelle. Cette vente concerne tout simplement les données d’un million d’utilisateurs du site Ameli.fr. Le prix de vente a été fixé à 6 000 dollars, soit 5 700 euros à l’époque. Attention, l’Assurance Maladie est victime dans l’histoire, et non coupable. La protection des données est obligatoire en France. Cela permet aux Français de se sentir en sécurité. Si un million de données ont pu être dérobées, c’est sans doute grâce à la méthode du phishing.

Les utilisateurs ont pu se faire avoir en recevant un mail ressemblant à s’y méprendre à un mail officiel d’Ameli.fr. Ils ont donc rempli les informations demandées et leurs données ont ainsi pu être volées. La vente de données existe donc bien. Il ne faut d’ailleurs pas sous-estimer l’inventivité des escrocs pour se procurer des données confidentielles.