Cette méthode ABCDE permet de dépister un grain de beauté dangereux pour la santé !

Vous ne le savez peut-être pas, mais un grain de beauté peut être à l’origine d’un cancer. Comment reconnaître un grain de beauté suspect ?

Source : iStock

Le mélanome est un grave cancer de la peau, qui apparaît lorsque les cellules de la peau responsable de la couleur de peau sont cancéreuses. En France, on compte 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau par an, dont plus de 15 400 mélanomes. D’où la raison de faire attention à un grain de beauté que vous trouvez suspect.

L’importance de se faire examiner

Selon la Ligue contre le cancer, le nombre de cas de cancer de la peau est en augmentation. Il y a 3 % de nouveaux cas chaque année. La bonne nouvelle, c’est que ce type de cancer fait partie des cancers évitables. Pour l’éviter, il faut faire des dépistages réguliers de grain de beauté.

Telle la nouvelle campagne de prévention lancée cet été sur les réseaux sociaux par la Ligue contre le cancer :

« Ne laissez pas le cancer de la peau mettre un terme à votre histoire. Faites-vous examiner. »

Comment reconnaître un grain de beauté malin ?

Rassurez-vous, ce ne sont pas tous les grains de beauté qui sont cancéreux. En réalité, le cancer de la peau peut causer certaines transformations s’apparentant à un grain de beauté. Ce n’est pas la cause, mais c’est le symptôme.

Par ailleurs, la plupart des grains de beauté ne sont pas des symptômes d’un cancer de la peau. Quoi qu’il en soit, le cas échéant, les cancers qui touchent les graines de beauté sont remarquables dès sa formation. D’où l’importance de faire des examens réguliers sur vos grains de beauté.

Selon Emmanuel Ricard, il y a deux cas précis qui doivent inciter les Français à se rendre chez leur dermatologue. Le porte-parole et délégué au service de prévention et promotion du dépistage de la Ligue contre le cancer dit :

« Si vous constatez un grain de beauté qui se modifie, qui gagne en épaisseur, s’étend ou change de couleur et qui est un peu écorché, c’est un signe que vous devez consulter rapidement. »

L’expert a ajouté :

« Si vous avez un grand nombre de grains de beauté (plus de 30) ou qu’on vous a retiré un grain de beauté dangereux, il faut régulièrement consulter un médecin. »

Il est conseillé aussi de se référer aux règles de dépistage « ABCDE » que vous pouvez pratiquer vous-même.

L’auto dépistage ABCDE

Avant de commencer, il est bon de savoir que des grains de beauté peuvent se trouver partout sur le corps. Il est même conseillé de faire ce dépistage à deux pour mieux inspecter toutes les lentilles.

Pour être sûr d’avoir bien vérifié le grain de beauté, chaque lettre est utilisée comme moyen mnémotechnique. Voici les significations de chaque lettre :

A pour asymétrie

Il faut vérifier que le grain de beauté soit symétrique. C’est-à-dire que les deux moitiés sont bien conformes.

B pour bords

Vérifiez que la bordure n’est pas floue et irrégulière. Un grain de beauté bénin doit être lisse et bien délimité. Dans le cas contraire, consulter un spécialiste.

C pour couleur

Il faut vérifier que sa couleur soit uniforme. Habituellement, c’est foncé.

D pour diamètre

Vérifiez que la taille de votre grain de beauté ne dépasse pas le 6 mm. Un diamètre supérieur à cette valeur, il faut se faire examiner par un dermatologue.

E pour évolution

Vous l’avez sûrement remarqué, les grains de beauté évoluent. Ils augmentent en taille comme en nombre. Vérifiez les changements d’aspect et d’épaisseur ou si vous sentez des saignements ou des démangeaisons.

Si un de ces points n’est pas normal, dans le risque d’éviter un potentiel cancer, allez vite faire une consultation.

C’est quoi un grain de beauté ?

De son nom savant nævus, c’est une petite tâche d’habitude de couleur noire. Il apparaît dès l’enfance, avec un pic à l’adolescence et vers l’âge de 30 ans.

En moyenne, un adulte en possède au nombre d’environ vingt répartis à travers tout le corps. En médecine, il s’agit d’une prolifération anormale des mélanocytes. Ce dernier est la cellule responsable de la couleur de la peau. Celle qui produit de la mélanine.

C’est quand cette cellule devient cancéreuse qu’on est atteint du cancer de la peau dénommé mélanome. Qui plus est, c’est l’un des cancers les plus graves.