Allocation de rentrée scolaire : les parents furieux, la proposition de loi fait scandale !

Les députés de droite ont fait une proposition de loi pour encadrer l'allocation de rentrée scolaire. Une proposition qui fait scandale.

Source : iStock

À partir du 16 août, l’allocation de rentrée scolaire a été versée en France métropolitaine. Plus de 3 millions de foyers modestes ont reçu cette aide. Parmi eux, plus de quatre sur dix des enfants âgés de 6 à 18 ans ont reçu cette aide. Cette année, vu le contexte d’inflation, le gouvernement a fait une revalorisation de 4 % pour l’ARS.

Comme pour la plupart des autres allocations, le but de l’aide est d’aider les parents dans l’achat des fournitures scolaires. Cependant, la rumeur dit que plusieurs foyers ont décidé d’acheter d’autres choses. Les Républicains ont par ailleurs proposé une loi pour encadrer cette dépense. Une proposition qui crée l’indignation.

Les montants de l’allocation de rentrée scolaire

Cette année, l’allocation connaît une hausse de 5,8 %. 1,8 % au début de l’année et 4 % en début août. Ce n’est que quelques jours avant la rentrée que l’aide a atterri dans le portefeuille de ses bénéficiaires, soit le mardi 16 août dernier.

Cependant, il faut dire que les bénéficiaires n’ont pas attendu pour rien. Voici les sommes que les foyers recevront en fonction de l’âge de leurs enfants scolarisés :

  • 376,98 euros pour un enfant âgé de 6 à 10 ans
  • 397,78 euros pour un enfant âgé de 11 à 14 ans
  • 411,56 euros par les enfants de 15 à 18 ans

Des sommes non négligeables pour l’achat des fournitures scolaires comme le cartable, les cahiers, les stylos, la garde-robe spéciale rentrée, etc. Vous l’aurez compris, cette aide permettra à plusieurs ménages de préserver leur pouvoir d’achat.

Cela dit, les bruits courent que les bénéficiaires ne les dépensent pas pour acheter des fournitures scolaires. D’après les informations de RTL, le rayon alcool a fait le plus de chiffre d’affaires le jour de la distribution de l’ARS.

Source : Pexels

Les rumeurs concernant l’allocation de rentrée scolaire.

Plusieurs rumeurs circulent et proclament que les bénéficiaires de cette aide ne l’utilisent pas à des fins liées à la scolarité. C’est du moins ce qu’a sous-entendu l’ancien ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, en parlant d’achat de télévision.

Si cela reste une rumeur, certains parlementaires ont décidé de prendre les choses en main. Voilà pourquoi une proposition de loi a vu le jour. Celle-ci se donne pour mission d’encadrer les dépenses liées à l’allocation de rentrée scolaire.

Proposition de loi sur l’allocation de rentrée scolaire

Les Républicains ont déposé ce jeudi 4 août une proposition de loi « visant à encadrer l’utilisation de l’allocation de rentrée scolaire et à lutter contre la fraude ».

Cette proposition aspire à réglementer le flux réel de l’argent que l’État débourse pour les enfants. On doit reconnaître qu’actuellement, le pouvoir public n’a aucun moyen de savoir comment est dépensé cet argent.

Toujours est-il que cette proposition n’enchante pas trop les citoyens. De nombreux Français ont exprimé leur indignation.

Une proposition de loi qui fait scandale

L’État a-t-il le droit de dicter aux citoyens comment dépenser cet argent ? Une fois que l’aide est aux mains des bénéficiaires, le gouvernement a-t-il encore son mot à dire ? Des questions qui restent malheureusement sans réponse jusqu’ici.

Concernant l’allocation de rentrée scolaire, les rumeurs sont-elles avérées ? Les bénéficiaires détournent-ils réellement l’argent offert par l’État pour leurs besoins personnels ? La réponse reste à découvrir. En tout cas, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a dit sur Twitter.

« L’allocation de rentrée scolaire est utile et juste ! C’est une aide précieuse pour trois millions de familles pour financer les fournitures des enfants et faire face aux dépenses de rentrée. Arrêtons les stigmatisations. »

D’autres politiciens ont aussi fait entendre leur voix concernant cette proposition de loi visant à encadrer les dépenses liées à l’allocation de rentrée scolaire.

« Heureusement, on peut toujours compter sur Les Républicains en mal de nouvelles idées, pour poser une PPL en plein mois d’août, afin de lutter contre tous ces mauvais pauvres qui utilisent mal leurs allocations de rentrée », souligne ainsi la députée LREM Maud Bergeon.

Source : Pexels

Les statistiques de la CNAF concernant cette dépense

Selon une étude de la CNAF sur l’année 2013 :

« 99 % des bénéficiaires ont acheté des fournitures scolaires et 95 % des vêtements avec le montant des allocations de rentrée scolaire »

On attend encore les statistiques pour cette année afin de savoir si les « mauvais pauvres » utilisent vraiment l’allocation de rentrée scolaire à d’autres fins que la scolarité de leurs enfants. Affaire à suivre.