Alerte info : la mauvaise nouvelle vient de tomber pour les utilisateurs de Netflix

Netflix perd des abonnés et compte bien en convaincre de nouveaux. Mais pas sûr que les nouvelles les séduisent.

Source : iStock

Pendant un temps, Netflix règne en maître sur les plateformes de streaming. Grâce à des séries qui connaissent un buzz mondial (Orange is the new black, Strangers Things, 13 reasons why), la plateforme au fameux N rouge se fait connaître. Elle séduit des millions d’utilisateurs grâce à des prix attractifs, une application ergonomique et un catalogue bien rempli. Mais Netflix est la plateforme reine sans concurrence. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Netflix souffre de la concurrence 

On ne pourra jamais enlever ça à Netflix. L’entreprise américaine est la première à avoir cru à ce système d’abonnement consistant à faire payer les consommateurs en échange d’un catalogue de films et de séries. En échange de quelques euros, les consommateurs ont un accès illimité à des films originaux propres à la plateforme qui les produit et les diffuse, ou des œuvres qu’elle loue afin de pouvoir les diffuser. Et pendant des années, impossible de nier le succès de la plateforme qui gagne, chaque année, des millions d’abonnés.

C’était sans compter sur la concurrence, désormais consciente qu’il existe un marché porteur. Ainsi, Amazone se lance dans le secteur avec Prime Video, accessible pour toutes les personnes qui souscrivent à un abonnement premium. Les prix de lancement sont plus bas que ceux de Netflix, car le catalogue est logiquement moindre.

Disney arrive rapidement également avec Disney +. Le géant américain commence l’aventure du streaming avec un avantage de taille : un catalogue très conséquent. Jugez plutôt : les dessins-animés Disney, les films de super-héros du MCU, la franchise Star Wars, les films de la Fox… Et un prix de lancement encore une fois inférieur à celui de Netflix. Résultat des courses, les deux plateformes citées gagnent des abonnés tandis que Netflix, pour la première fois, en perd.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 13 Reasons Why (@13reasonswhy)

Netflix lance son abonnement avec… des publicités

Pour limiter la casse, Netflix ne pense pas à baisser les prix (qui ont beaucoup augmenté depuis le lancement). Non, l’entreprise préfère… proposer un tout nouvel abonnement avec des publicités. Cet abonnement sera évidemment moins cher. Il cible les personnes qui ont un budget moins conséquent mais qui veulent malgré tout avoir Netflix. Ce nouvel abonnement, qui sera disponible début 2023, empêchera les abonnés de télécharger du contenu.

Le but est simple : rendre cet abonnement moins cher moins séduisant que les autres, classiques. Pas sûr que la plateforme en ressorte grandie cependant. En effet, les internautes sont nombreux à indiquer que les films et séries produits par l’entreprise sont moins qualitatifs, et que le catalogue n’est plus à la hauteur. Netflix est sauvé par son ergonomie exemplaire, alors que Disney + et (surtout) Prime Vidéo souffrent de ce côté.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gloria Silvestri ☨ (@supahsilver)

Du contenu en moins pour le nouvel abonnement 

Si nous ne savons pas encore à quoi ressemblera cet abonnement, les premières nouvelles ne sont pas des plus rassurantes. En effet, et c’est Ted Sarandos, le CEO de l’entreprise qui le dit, l’intégralité du contenu ne sera pas accessible avec cet abonnement moins cher :

« Aujourd’hui, nous pouvons inclure dans le nouvel abonnement financé par la publicité la grande majorité de ce que les gens regardent sur Netflix », a-t-il souligné. « Ce n’est pas le cas pour tous [les contenus], et nous sommes en discussion avec les studios. Mais si nous lancions le produit aujourd’hui, les abonnés à ce tarif avec de la pub vivraient quand même une belle expérience. Nous allons supprimer du contenu, mais certainement pas tout. Ne considérez pas ça comme une barrière importante pour l’entreprise. »

On peut imaginer que les nouvelles séries et les nouveaux films ne pourront pas être découverts le jour de leur sortie, mais quelques semaines plus tard. Ou même que certaines œuvres ne pourront jamais être vues avec ce type d’abonnements. Si l’idée de payer moins cher est séduisante, celle de ne pas avoir accès à tous les services habituels ne fait évidemment pas l’unanimité. Surtout quand les critiques concernant la plateforme sur les abonnements classiques sont de plus en plus nombreuses. Et ce n’est pas la dernière saison de Strangers Things qui changera ça.