Alerte info : Compteur Linky, c’est la fin pour Enedis…

Après de nombreuses critiques sur les compteurs Linky, Enedis a perdu bataille de justice contre les personnes électrosensibles…

Source : Getty Images

Après avoir procédé à l’installation des compteurs Linky, puis refusé de retirer après de nombreuses plaintes des clients électrosensibles, Enedis a enfin obtenu une condamnation. Une longue, voire très longue bataille juridique a pris fin ces derniers temps! On vous dit tout ce que vous devez retenir de cette histoire. 

Le compteur Linky : Enedis perd la longue bataille

En 2019, Enedis a dû faire face au tribunal de grande instance de Bordeaux. Et ce, après avoir procédé à la pose des compteurs Linky et refusé de retirer. De nombreuses personnes électrosensibles ont demandé la désinstallation de ces compteurs et ont vu leur demande rejetée.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Orgeco38 (@orgeco38)

C’est le cas d’Hervé Hadmar. Un habitant du Val-d’Oise souffrant d’électrosensibilité depuis maintenant deux ans. Il a alors procédé à un dépôt de plainte contre l’entreprise. En effet, le 27 septembre 2020, il a donc décidé de porter plainte contre Enedis pour « mise en danger de la vie d’autrui » et  »non-assistance à personne en danger », rapporte nos confrères Le Parisien. « Ils ont refusé catégoriquement ma demande de changement de compteur et m’ont dit que le Linky était aux normes. C’était vrai mais ça ne changeait en rien ma situation », confie l’homme de 58 ans. 

Les problèmes suites aux compteurs Linky

Avec sa femme, ils ont donc pris la décision de le retirer eux-mêmes. Et donc de le remplacer par un autre appareil. Un appareil qui empêche les résidus de CPL, le courant porteur en ligne, d’atteindre le quinquagénaire et d’affecter son électrosensibilité. Un huissier, accompagné de deux agents d’Enedis, ont alors frappé à sa porte. Ils ont constaté le changement de compteur. «Devant leur obstination à ne pas vouloir nous venir en aide et après les deux ans de calvaire que nous venons de passer, nous décidons donc maintenant de porter plainte contre Enedis. On ne veut pas être une deuxième fois l’accusé, ils sont au service du public », a indiqué l’épouse du quinquagénaire.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by EXEM (@exem_lab)

Comme lui, de nombreux autres citoyens, sujets à une forte exposition aux champs électromagnétiques, subissent le même calvaire et accusent les compteurs Linky. Condamnée à installer des filtres de protection sur les compteurs Linky de certains usagers, l’entreprise a fait appel de cette décision, mais sans succès. Le grand groupe électrique Enedis a ensuite fait appel à la Cour de cassation. Et ce, avant de finalement se désister de son appel « pour éviter un rejet ».

Plusieurs clients verront leur compteur « dépollué”

Après la victoire de cette bataille et une condamnation, Enedis a accepté de mettre en place des dispositifs de filtrage anti-ondes. Et ce, pour protéger ses clients sensibles face aux champs électromagnétiques. Au total, au moins 13 personnes se trouvent concernées par ce problème d’hypersensibilité. Par ailleurs, l’entreprise de distribution d’électricité va devoir effectuer cette « dépollution » des compteurs Linky dans les prochaines semaines. Sous peine de voir les plaignants exiger le versement de 500 euros.

« Nous ne pouvons que nous réjouir de cette avancée majeure, laquelle nous l’espérons, fera date. (…) Par extension, ces mesures devraient être applicables à tout usager, même non EHS, qui en ferait la demande », a précisé Patrice Goyaud. Il a le rôle de secrétaire de l’association Robin des Toits qui a suivi les plaignants lors de cette affaire judiciaire. Une grande victoire pour les plaintifs qui voient leurs vœux exaucés