Rentrée scolaire : l’addition est salée pour un enfant qui entre en 6ème !

Avec l'inflation, tous les prix augmentent. Et bien les fournitures scolaires ne font pas exception à la règle.

Source : iStock

L’inflation ne cesse d’augmenter depuis plusieurs mois. En effet, d’après les chiffres de l’Insee, cette dernière a même dépassé les 6% sur un an en juillet dernier. La rentrée scolaire est donc un moment difficile pour les foyers modestes qui ont du mal à joindre les deux bouts. Mais le gouvernement met en place des aides pour aider ces familles. On vous explique tout ici. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Argent & ambition (@goldy.fr)

L’inflation 

Cela fait déjà de trop nombreux mois que l’inflation sévit dans le quotidien des Français. On a pu voir ses effets dévastateurs sur le prix du carburant mais aussi sur les produits de grande distribution. Ainsi, les dépenses mensuelles des Français ne font que croître, mais leurs revenus, eux, stagnent. Ainsi, la rentrée scolaire est un moment bien redouté pour de nombreuses familles qui ont déjà du mal à finir leurs mois correctement.

Pour pallier l’inflation qui ne cesse d’augmenter, le gouvernement souhaite mettre en place de nombreuses mesures. Toutes celles-ci sont restées inscrites dans un projet de loi nommé Pouvoir d’achat. Dedans, on peut voir que de nombreuses aides et allocations feraient l’objet d’une revalorisation à hauteur de 4%. Parmi elle, la revalorisation des pensions de retraites, votée depuis juillet dernier et la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire. Ces deux revalorisations sont bien attendues par de nombreux Français. Pourtant, pour ces deux cas il va falloir attendre.

Du retard dans les aides

Ainsi, si les pensions de retraite ainsi que l’allocation de rentrée scolaire vont avoir droit à cette revalorisation de 4%, elles voient tous les deux du retard. En effet, pour les pensions de retraite, les paiements se font en décalé. Ainsi, comme la revalorisation a été acceptée en juillet, c’est ce mois-ci que les retraités auraient normalement dû pu voir leurs 4% de plus. Mais la Cnav n’a pas été en mesure de les verser. Elle remet en effet la faute sur des votes trop longs et trop tardifs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hespress Français (@hespressfr)

Mais pour l’allocation de rentrée scolaire il en va de même. En effet la revalorisation n’a pas semblé versée en même temps que l’allocation entière. Elle semble ainsi prévue pour plus tard. Néanmoins, au maximum les 4% ne dépassent pas les 17 euros. Mais cela reste une aide appréciée au vu de l’augmentation des prix des fournitures scolaires

La rentrée scolaire coûte cher

D’après les chiffres de Famille en France, la rentrée scolaire coûte en moyenne 4,25% de plus que l’année dernière. Pourtant, certaines fournitures ont vu une augmentation de 10 à 40% de plus pour certains produits. Tous les commerces vendant des fournitures pour la rentrée scolaire sont touchés. De la grande distribution aux magasins spécialisés.

En moyenne pour la rentrée scolaire il faut compter dépenser environ 205 euros par enfant. C’est donc une première pour les 6e pour qui le prix des fournitures scolaires n’avait pas encore dépassé les 200 euros

Une nouvelle qui risque malheureusement de devenir pérenne. En effet, l’inflation ne semble pas prête de baisser tout de suite. Et pour cause. La fabrication et les matières premières de ces fournitures scolaires ne font qu’augmenter. L’exemple avec la pâte à papier qui coûte de plus en plus cher. Et cette augmentation se répercute inévitablement sur le produit une fois finit.