Sheila effondrée : la chanteuse pleure la terrible perte de son fils Ludovic à 42 ans…

En juillet 2017, le fils de Sheila et de Ringo est décédé. Devant cette épreuve difficile, la chanteuse se remémore de plusieurs souvenirs.

Source : Getty Images

En 2017, Sheila a vécu le plus grand drame dans la vie d’une mère. Son fils unique, est mort à l’âge de 42 ans. Ludovic Chancel est parti pour toujours à la suite d’une overdose de cocaïne. Celui-ci a laissé toute une famille. Tara Rose, qui est née en 2001, va grandir sans son père et Sylvie Ortega Munos ne reverra plus son compagnon. Pour extérioriser sa douleur, Sheila va écrire une chanson toute entière à la mémoire de son fils unique. Dans sa mélancolie d’avoir perdu ses « vrais potes », Sheila publie une photo de famille en l’honneur de Ludovic Chancel.

L’hommage de Ludovic Chancel à Sheila avant sa mort

De son vivant, Ludovic Chancel a rendu un hommage rempli de tendresse à sa mère. Le jeune homme avait écrit sur son compte Instagram. En ce temps-là, la mère et le fils étaient en conflit. Malgré cela, celui-ci a quand même eu le cœur d’envoyer un message à sa maman pour fêter ses 70 ans.

« Il est évident que pour moi le 16 août a été une date spéciale, malgré un conflit qui nous sépare elle reste pour moi ma Maman avant tout. Je lui souhaite la santé, l’amour, la paix et le meilleur pour l’avenir. Je suis très heureux pour elle de l’affection que toute la France lui touche pour ses 70 printemps et je terminerai juste par quelques mots : Je t’aime. Ta pilule <3 », était son message.

Maintenant que la chanteuse a 77 ans, celle-ci a probablement relu ce message un nombre incalculable de fois pour se remémorer de son fils.

Source : Purepeople

« Le plus grand drame de ma vie »

La chanteuse Sheila a avoué au magazine de Sophie Davant que la perte de son fils fait partie des plus grandes douleurs de sa vie.

« Il sera à jamais mon fils adoré et son décès est le plus grand drame dans ma vie. » a-t-elle déclaré ce jour-là.

Sheila n’a pas tout de suite cru que son fils était parti de la sorte. Elle va même porter plainte contre X.

« Lorsque l’on perd son enfant, on ne peut pas s’empêcher de croire que l’on s’est trompé. », dit-elle au magazine.

Elle ne s’est résignée que lorsqu’elle a reçu le diagnostic attestant la mort de son fils. Le dossier médical mentionne que celui-ci est mort lors d’ « une overdose de cocaïne provoquée par l’absorption massive de cocaïne et de benzodiazépines. » Sheila a eu beaucoup de mal à croire à cette histoire, mais elle a dû l’accepter au fil du temps.

« Je me suis demandé pourquoi il avait choisi ce chemin. Je n’ai pas pu l’arrêter. Quand la drogue s’en mêle… C’est très compliqué de se battre contre la poudre. » ajoute-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sheila (@sheila_artiste_officiel)

C’est sans doute dans cet esprit qu’elle reprend dans sa chanson le passage suivant :

« Mon horizon, mon beau cheval, tu es libre et sans lendemain. Je n’ai pu ralentir ta course ni te faire rebrousser chemin. »

Elle ne le reverra plus. Elle n’a pas pu l’arrêter, mais au moins, il est désormais libre de cette addiction.

En tant que mère, Sheila gardera pour toujours les souvenirs passés avec son fils et voudrait que les gens respectent sa mémoire.

« J’ai essayé de transmettre à Ludo le meilleur, il a grandi avec moi, c’était un petit garçon adorable, et, adolescent, il l’était tout autant. Je veux que l’on cesse de dire n’importe quoi à son sujet. Ludo a choisi sa vie, il a fait des conneries, comme d’autres. Maintenant, je voudrais qu’on le laisse tranquille. »

Le cadeau posthume de Sheila pour son fils

Pour son fils décédé le 08 juillet 2017, Sheila lui dédie la chanson « Cheval d’Amble » de son album Venue d’ailleurs. Cette mère profondément triste va chanter tous les passages avec beaucoup d’émotions.

Pourtant, cette épreuve qui « faisait saigner [son] cœur » comme elle dit dans les paroles de cette chanson, n’a pas eu l’impact qu’elle voulait.

« J’aimerais qu’on le laisse tranquille, c’est pour ça que j’ai fait cette chanson. Mon fils est parti, ça va faire quatre ans au mois de juillet. Ce qui me gêne, c’est qu’en réalité, ce n’est pas pour lui qu’on en parle, c’est par rapport à moi et aux histoires plus ou moins nauséabondes. Il ne mérite pas ça », dit-elle indignée à Purecharts.

« Tu ne me quitteras jamais… » : ce cliché en l’honneur de Ludovic Chancel

Quatre ans après la mort de son fils, Sheila a publié une photo de famille. Elle avait pour légende :

« Tu ne me quitteras jamais… »

Elle a tout de même déploré le fait que les médias ne parlent de son fils que comme une ombre de sa mère.

« Ce qui me choque beaucoup, c’est qu’on ne parle que de Ludo par rapport à moi. Oui, il a déconné, car il était très mal entouré, mais on oublie l’amour de garçon qu’il était. Je pense que toutes les mamans qui ont traversé la perte d’un enfant se retrouveront dans ce texte, » étaient ces paroles au Parisien.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sheila (@sheila_artiste_officiel)