« Je suis en taule » : la fille de Renaud, au Japon, fait une annonce choc sur la Toile !

La fille de Renaud, part à l’aventure au milieu de la culture japonaise. Son excès de zèle va-t-il finalement lui coûter sa liberté ?

Source : Getty Images

Le chanteur Renaud a récemment participé à une soirée caritative auprès de Pascal Obispo, pour venir en aide aux pompiers. On se rappellera toujours de la chanson « Morgane de toi » qu’il écrit pour sa fille, Lolilta Séchan. Dernièrement, celle-ci a pris un vol pour le Japon. La maman d’Héloïse qui vient d’avoir ses 11 ans ce mois d’août, veut fêter ses 42 ans dans le pays du Soleil-Levant. Arrivée à destination, elle laisse ce message intriguant à ses fans.

La fille de Renaud fête son anniversaire

La fille du chanteur Renaud, s’est offert un cadeau d’anniversaire très original. Elle n’a pas pu contenir sa joie et l’a donc dévoilé à ses abonnés sur Instagram.

À l’occasion de ses 42 ans, Lolita Séchan a décidé de prendre un vol pour le Japon. La filleule de Coluche a toujours eu une fascination particulière pour ce pays. Autrice à succès dans le monde de la littérature et de la bande dessinée, celle-ci est très passionnée de manga.

Le chanteur Renaud lui-même lui aurait transmis l’amour du 9e art, le jour où il lui a montré « La Quête de l’oiseau du temps de Loisel. » Très vite, elle commence à feuilleter les bandes dessinées japonaises.

« Vers 11 ans, j’ai commencé à me dire que j’avais fait le tour de Tintin. Mon père ne comprenait pas spécialement, » affirme-t-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lola Séchan (@lolasechan)

Elle raconte que la librairie Album était, pour cela, son QG à Paris.

« J’allais m’y réfugier tous les week-ends en bonne petite geek fan de mangas, » se confie-t-elle.

Son grand amour pour la culture nippone, a sans doute conditionné son choix de ce séjour pour son anniversaire.

« Et finalement, après 11 ans sans voir le Japon… arriver pile poil pour mon anniversaire », écrit-elle en légende d’une photo sur Instagram.

Sur celle-ci, figure son certificat de PCR valide et son passeport.

La soif d’aventure qu’elle vit à travers ses personnages

La fille de Renaud se crée une renommée dans le monde littéraire, en inventant des univers où les personnages vivent sans famille. La grande majorité de ses histoires mettent en avant l’extraction sociale du héros principal.

Elle imagine souvent des personnages perdus entre deux différents mondes. Ces derniers partent ensuite à l’aventure pour se réinventer et se ressourcer au cours leur quête. La dessinatrice de 42 ans a même avoué :

« J’ai l’impression de raconter tout le temps la même histoire. »

Cette fois, cette autrice autodidacte de BD part elle-même à l’aventure, sans doute en quête d’inspiration. Pour la première fois depuis 2021, elle va séjourner au Japon, dans ce pays tellement différent du nôtre.

Un séjour en prison ?

Lolita Séchan est arrivée à Tokyo avant de partir à la découverte d’autres territoires plus éloignés. Puis, elle séjourne quelque temps au Sud-ouest du pays, chez une amie, à Taketomi. Sur place, elle partage ses balades en nature en multipliant ses photos et ses vidéos.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lola Séchan (@lolasechan)

Sa frénésie lui a ensuite conduit à Iriomote ou comme elle dit à ses abonnés sur Instagram « l’île au chat endémique introuvable… » L’île en question fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle abrite une espèce de félins qui ne sont plus très nombreux.

La jeune femme a donné quelques indices sur cet endroit, à l’appui d’une documentation. « La consigne c’est de ne surtout pas l’écraser en voiture… » dit-elle en parlant des chats. Les autorités japonaises sont très protectrices à leur égard. Ils demandent aux habitants et aux touristes de faire attention pour ne pas diminuer davantage la population de félins.

Dans cette optique, l’office du tourisme de l’île prévient même un peu partout que les limitations de vitesse étaient de 30 à 40 km,h. La fille de Renaud s’est même permis d’ironiser sur la situation, et ajoute « Vu ma dangerosité au volant, je crains le pire », écrit-elle. Elle finit même son message sur une note dramatique :

« Si vous n’avez plus de nouvelles, c’est que je suis en taule sur Iriomote ».

Voilà probablement son excuse pour rester le plus de temps possible dans ce pays où elle se sent déjà chez elle.