Adèle Milloz : à 26 ans, la championne de ski meurt après une chute fatale au Mont-Blanc, repose en paix

La championne de ski, Adèle Milloz, est malheureusement décédée ce 12 juillet 2022 dans un accident choc lors d’une ascension du Mont-Blanc… On vous dit tout!

Source : Capture Facebook

Un véritable drame vient bouleverser le monde de l’alpinisme. La montagne perd une de ses plus fidèles aventurières. En effet, ce vendredi 12 août, vers 18 heures, le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix a dû intervenir à la suite d’un accident sur la voie normale du Peigne. Et ce, après un appel provenant d’une cordée. La championne de ski, Adèle Milloz, âgée de 26 ans, et une des clientes ont alors subi un accident. Un accident qui s’est avéré mortel lors d’une ascension du Mont-Blanc

Les corps de deux alpinistes découverts au Mont-Blanc

Les corps sans vie d’Adèle Milloz, 26 ans, et d’une de ses clientes âgée d’une trentaine d’années ont bien été découverts. La jeune femme, championne du monde de ski-alpinisme et aspirante guide de haute montagne, prévoyait de compléter sa formation à la fin de l’été, selon Le Dauphiné Libéré. « La haute montagne est devenue plus dangereuse avec la sécheresse mais l’accès ne faisait pas l’objet d’interdiction particulière », a déclaré le PGHM. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by NYC Tastemakers (@nyc_tastemakers)

Le 5 août 2022, deux refuges qui permettent un libre accès à la montée du Mont Blanc ont dû cesser leur activité. Et ce, en raison du « danger de mort ». Ce danger provenait du fait que les rochers tombaient en cette période de canicule. Cependant, selon les tout premiers résultats de l’enquête en cours, l’accident ne semble pas lié à un effondrement de rochers. Mais probablement plutôt à une erreur humaine. Alors qu’une partie de l’ascension se fait à l’aide d’une corde tendue. L’un des deux grimpeurs aurait pu déraper sans faire exprès et entraîner l’autre dans sa chute. Et ce, comme le rapporte Le Parisien.

Adèle Milloz « était une fierté pour nous »

« Cette enfant du pays était une fierté pour nous. Toute la station est touchée », a confié Serge Revial, le maire de Tignes. La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a aussi déclaré être « profondément attristée ». Mais a également adressé ses condoléances à la famille de la championne de ski et à celle qui l’accompagnait. Les collègues de la jeune femme ont reçu des condoléances également, à l’école nationale de ski et d’alpinisme de Chamonix.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @adelemilloz

Cet accident mortel a provoqué un terrible choc chez de nombreux français. Surtout chez les adeptes du monde de ski-alpinisme. Alors que les hommages se multiplient, la Fédération française de la montagne et de l’escalade a tenu à rappeler le palmarès exceptionnel de la championne de ski Adèle Milloz. « En 2018, encore chez les espoirs, elle gagne le Championnat d’Europe de sprint chez les seniors ». Avant de poursuivre : « Adèle a arrêté sa carrière en 2019 après un podium en espoirs au championnat du monde de sprint et une 6e place à la Pierra Menta, course qu’elle adorait par-dessus tout ».

« Son sourire et sa bonne humeur nous manquerons toujours », a indiqué de son côté Thierry Galindo. Thierry Galindo est l’entraîneur de l’équipe de France de ski alpinisme, dans un communiqué. Cet incident ne tombera pas dans les oubliettes dans les jours à venir. La famille de la championne de ski reçoit des centaines de messages de condoléances par jour. De plus, le compte Instagram de la jeune femme se retrouve envahi de commentaires.