Les soeurs d’une caissière paient leurs courses 30 € au lieu de 2 900 €, un bon plan formidable

Une famille a utilisé le poste de caissière d’une des salariés afin de remplir leurs caddies à fond et uniquement payer £30… On vous dit tout!

Source : iStock

Le mois de décembre 2020. Le début d’une histoire étrange où la patronne d’une caissière a réalisé que sa salariée l’a escroqué pour apporter de l’aide à ses sœurs au niveau des courses. Tout commence au moment du réveillon de la Saint-Sylvestre, nous raconte Le Républicain Lorrain. Et ce, lorsqu’un vigile aperçoit deux jeunes filles entrer dans un supermarché Carrefour à Thionville en Moselle. 

Ces dernières possédaient chacune un caddie vide et survolaient les rayons d’un air complètement innocent. Ce qui laisse paraître un très beau jeu d’acteur pour ces filles qui font soi-disant leurs courses. Le supermarché reste plutôt développé également, ouvrant des portes aux arnaqueurs. Ce qui facilite l’achat de produits pour les clients réguliers. En effet, l’appareil connecté permet aux clients de scanner leurs propres produits. Tout ça, avec cet appareil adapté. C’est pourquoi, les deux jeunes ont eu l’idée de seulement scanner les produits les moins chers, tout en aillant des caddies remplis de courses. 

Une fraude au niveau des courses

À la fin de leur mission, les deux jeunes filles ont clairement attiré l’attention de leur sœur. Une jeune fille qui travaillait là-bas en tant que caissière. Celle-ci se trouvait bel et bien complice de leurs actes. En effet, elle ne les a pas seulement fait payer les articles qu’elles avaient scannés auparavant. C’est-à-dire les articles les moins chers ! D’après Le Progrès et pour donner un meilleur ordre d’idées, la caissière leur a seulement fait payer 30 € le caddie de courses au lieu de 2900 €. Une sacrée différence sur le ticket de caisse ! Et ce, parce qu’elles ont demandé à un membre de la famille.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Carrefour France (@carrefourfrance)

Cependant, les caméras de surveillance ont réussi à devenir plus qu’importantes. Et ce, puisqu’avec leurs aides, les filles en question se sentent plus en confiance… Les filles en question ont très vite vu et subi un contrôle et une impatience de reprendre la route. Elles ont clairement prévu de faire ce geste à chaque fois qu’elles voyaient leur sœur… Or, heureusement, elles ont été interpellées dès la sortie du supermarché. Elles n’ont donc pas réussi à voler un caddie rempli de courses et de produits considérés nuls.

« Que 300 € de denrées alimentaires »

Après avoir été poursuivie en justice pour fraude, et en ayant un casier judiciaire vide, la jeune caissière âgée de 23 ans a été condamnée à deux mois de prison ferme. Ou encore à 70 heures de travail d’intérêt général, à effectuer dans les 18 mois à venir. « Ce sont mes sœurs qui en ont eu l’idée, a justifié la patronne du magasin. Au début, je ne voulais pas. Puis j’ai fini par céder pour des produits alimentaires uniquement ». 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sophie Lola Guerlet (@sophieguer)

D’après son avocate, la famille de la jeune caissière se trouvait toujours en difficulté financière. Et elle haïssait le moment de faire les courses arrive. C’est donc pourquoi, elle a tenté le tout pour le tout. « C’est une famille qui se trouve dans une situation de grandes difficultés financières. Son contrat se terminait. Elle s’est laissé entraîner dans cette situation qu’elle n’a pas été en mesure de stopper », a-t-elle confié. « Sur les 2 900,75 € de marchandises, il n’y avait que 300 € de denrées alimentaires », d’après Eric Lambert. Le président du tribunal en question. On peut donc voir que la majorité des courses ne semblaient pas des nécessités