Alerte info : ce produit que vous pensiez français ne l’est pas, faites attention !

Si vous voulez à tout prix consommer local, sachez tout de même qu'un produit que vous pensiez français ne l'est pas du tout !

Source : iStock

Depuis des années, les consommateurs sont encouragés à acheter leur produit localement et Français. Si certains font preuve de bonne foi et veulent à tout prix consommer des mets locaux, ils n’ont pas toujours la possibilité d’en acheter.

Attention à l’appellation du produit

Depuis l’affaire Buitoni, de nombreux Français ont décidé de mettre un terme à leur alimentation industrielle. Plusieurs ont décidé de privilégier les produits frais venant de l’Hexagone. Et ce, malgré leur prix élevé.

Grâce aux cueillettes fraîches, les Français peuvent consommer des fruits et des légumes bons pour la santé. Et qui ont beaucoup de saveurs. Parfaits pour l’été, ces produits font l’unanimité dans l’Hexagone.

Mais il faut tout de même rester très vigilant. Et pour cause, tous les produits que vous voyez dans une jolie cagette à prix abordable, ne viennent pas tous de la France. Il faut donc faire très attention.

À cause du manque de clarté sur les étiquettes, certains se font avoir. Et pensent qu’ils achètent français. Par exemple, nos confrères de 750 g ont rappelé que le saumon Atlantique ne provient pas de ces eaux-là.

Il s’agit en fait d’une espèce de poisson et non pas du tout d’une zone géographie de pêche. Sachez que le saumon n’est pas le seul produit concerné par cette supercherie. Il y a un produit que vous pensiez français et qui ne l’est pas du tout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Au.Potager.Barbu (@au.potager.barbu)

Le melon « charentais » n’est pas français

Produit phare des assiettes en cette période estivale, le melon est très présent au repas de juin à fin septembre. Si certains n’ont pas toujours la bonne méthode pour choisir ce mets, sachez qu’il y a quelques petites astuces.

Pour choisir un melon, sachez avant tout qu’il doit être lourd, que son écorce doit être souple. Il faut aussi qu’il soit parfumé, mais pas trop. Si le pédoncule se décolle, le fruit arrive à maturité.

Si tout le monde n’a pas la même astuce pour choisir son melon, certains veulent tout de même s’assurer qu’ils achètent bien un melon qui vient de France. Malheureusement, les chances pour qu’ils viennent de l’Hexagone sont minces.

Tout comme avec le saumon, sachez qu’un melon « charentais », ne vient pas de Charente. En effet, il s’agit simplement d’une appellation de vente. En aucun cas cela détermine sa zone géographique de culture.

Il se peut donc que votre melon « charentais » vienne d’Espagne, du Maroc. Ou encore d’un autre pays producteur de melon. Il y a tout de même plusieurs astuces pour savoir si son produit vient de France.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Biszkopcik (@biszkopcik55)

Ces melons qui viennent de France

Pour en avoir le cœur net, il faut regarder l’origine de production du fruit. Et surtout pas sa dénomination. Cette dernière vous induira toujours en erreur. Il faut donc faire preuve d’une grande vigilance.

Sachez aussi que vous pouvez vous fier à certains labels qui vous donneront une vraie indication sur la provenance du produit. Nos confrères de 750 g ont d’ailleurs dévoilé les melons qui provenaient de France.

« Vous pouvez acheter du melon du Haut-Poitou, du Quercy ou de Guadeloupe. Le melon de Cavaillon est aussi produit en France, bien qu’il n’ait pas reçu de label géographique pour le moment ».

750 g a aussi donné quelques indications sur la consommation de votre produit. Le site internet a révélé : « Qu’il soit français ou venu de l’étranger, votre melon doit se manger rapidement une fois entamé ».

Désormais, vous avez la petite astuce infaillible pour ne plus vous faire avoir sur l’achat d’un produit !