Voici les marques de bouteilles d’eau contaminées au microplastiques, ne les achetez plus !

Toutes les bouteilles d'eau sont-elles concernées par les microplastiques ? On vous explique tout dans cet article.

Source : iStock

L’association Agir a mené une étude avec le laboratoire Labocea. Le but ? Analyser les bouteilles d’eau de plusieurs marques. L’association a eu le déplaisir de constater que les marques les plus vendues en France sont concernées par la présence de ces micro-organismes, aussi nocifs pour la santé que pour l’environnement.

78 % des bouteilles d’eau concernées par les microplastiques

C’est le pourcentage terrifiant révélé par l’association. On parle des marques suivantes : Badoit, Cristaline, Carrefour, Evian (50 cl et 1 litre), Vittel (33 cl et 1 litre) et Perrier. La bouteille qui contient le plus de microplastiques est une bouteille… pour enfants. Il s’agit de la Vittel Kids. Pour 33 cl, elle contient 40 microplastiques. Soit 121 par litre. 

Labocéa a identifié entre 1 et 121 microparticules de plastiques par litre” et a “mis en évidence quatre types de plastiques différents” au total, nous indique l’association dans un communiqué. D’où proviennent les particules ? “De la bouteille, du bouchon et du processus d’embouteillage”. Lorsque la température augmente, elles prolifèrent d’autant plus : “Soumises à de fortes chaleurs et à la lumière, ces bouteilles d’eau pourraient relarguer des quantités de microplastiques encore plus importantes”.

À noter que les microplastiques ne sont pas biodégradables. Ils polluent donc tous les endroits où ils se trouvent. Les océans, notamment, sont très touchés, avec la faune et la flore locales.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @yinyang7495

Il vaut mieux boire l’eau du robinet

Tout ceci n’est pas une surprise pour quiconque s’intéresse à l’écologie. En mars 2018, des chercheurs américains étaient arrivés à une conclusion tragique. 93 % des eaux testées contenaient des microplastiques. Avec, notamment, une moyenne de 10.4 microparticules par litre. Soit deux fois plus, en moyenne, que dans l’eau du robinet.

Grâce à cette étude sortie sous le nom de « Nous buvons du plastique », nous pouvons dire que les résultats des Américains sont confirmés. Sept des neuf bouteilles contiennent des microplastiques de quatre types différents : polypropylène (PP), polyéthylène (PE), polyuréthane (PU) et polyéthylène téréphtalate (PET), le plus utilisé pour les bouteilles en plastique à usage unique.

Mais d’où vient cette pollution ? Sans doute du fait de la dégradation de la bouteille (avec la chaleur, par exemple). C’est en tout cas l’hypothèse avancée la plus probable. Mais dès lors, on peut se poser une question légitime. Quels sont les risques sur la santé ? Très peu d’études existent aujourd’hui sur l’impact des microplastiques sur notre organisme.

En revanche, on sait qu’ils pénètrent dans notre organisme, par ingestion ou inhalation. Ils peuvent alors se retrouver dans le foie, les reins, les poumons, et même le sang. De plus, les bouteilles sont conçues avec des plastiques qui contiennent des additifs toxiques comme les plastifiants, les colorants… Les risques ont beau être méconnus, il est indispensable de limiter cette ingestion. Préférez donc l’eau des robinets, pour vous, et pour votre enfant.

Les Français sont de grands adeptes de l’eau en bouteille

Cette étude est d’autant plus importante que la France est une grande consommatrice d’eau en bouteille. Alors que la France a accès à de l’eau potable partout, le pays est sixième consommateur d’eau en bouteille en Europe. L’Italie est en tête, devant l’Allemagne, le Portugal, la Hongrie et l’Espagne. C’est le résultat d’une étude faite par le Syndicat européen des eaux en bouteille.

Il n’y a pas 36 solutions pour ne plus ingérer autant de microplastiques. Nous avons la chance de vivre dans un pays où les habitants ont le choix entre l’eau du robinet et l’eau en bouteille. Autant choisir la première option plutôt que la seconde. Achetez une gourde et remplissez-la dès que vous trouverez un robinet. On le rappelle, il y a deux fois moins de microplastiques dans l’eau du robinet. 

Les résultats de cette étude montrent une nouvelle fois l’impact nocif de l’homme sur la terre. Car si les microplastiques sont nocifs pour nous, ils le sont aussi pour la faune et la flore. C’est un nouvel exemple des conséquences désastreuses de l’activité humaine sur la planète.

Alors pour votre santé, comme pour la santé de la planète, évitez désormais de consommer l’eau en bouteille.