Emmanuel Macron : pourquoi le Président porte deux alliances ? La vérité éclate enfin !

À chaque apparition d’Emmanuel Macron, un bon observateur aurait remarqué ses deux alliances. Que signifient-elles pour lui ?

Source : Getty Images

Chef de l’État depuis le 14 mai 2017 et réélu cette année, la vie intime d’Emmanuel Macron intrigue toujours les médias. La différence d’âge entre les deux époux était une première chez les politiciens de l’Hexagone. Leur histoire dévoile l’idylle entre un lycéen et son professeur de 24 ans son aînée. Mais cet homme d’État ne parle pas beaucoup de sa vie privée. La famille de Brigitte Macron est bien plus connue que la sienne. Cet aspect du Président attise encore plus la curiosité de certains. Un détail en particulier a attiré le regard des plus curieux. Il s’agit de ses deux alliances qu’il détient. Son épouse semble avoir adopté le même style. Qu’est-ce qui explique ce choix du couple présidentiel ?

« Les deux avec la même femme »

Les deux alliances du Président ont longtemps intrigué les internautes. Pour cause, chaque annulaire de la main de celui-ci est orné d’une bague.

Emmanuel Macron était encore un candidat lorsqu’on lui pose cette question pour la première fois. L’histoire remonte en 2017 quand l’équipe de télévision du Petit journal de Canal + l’avait interrogé là-dessus.

« Monsieur Macron, il paraît que vous avez deux alliances : une de gauche, une de droite ? » avait tenté un journaliste.

Emmanuel Macron s’est ensuite tourné vers Brigitte Macron. Sur un ton amusé, il dit, sans plus de détails :

« Les deux avec la même femme ».

Un souvenir qu’Emmanuel Macron a gardé

Un ouvrage en particulier a levé le voile du mystère derrière les deux alliances du président de la République. Il s’agit du livre d’Anne Fulda intitulé « Emmanuel Macron, un jeune homme si parfait ».

La journaliste a eu la chance d’interviewer son épouse, Brigitte Macron. Elle a donc saisi cette opportunité pour remettre le sujet sur le tapis. La Première Dame raconte que la bague que son mari porte à la main droite, date d’avant leur mariage. Elle symbolisait déjà leur amour en ce temps-là.

« Je la lui ai offerte quand il est parti au Nigeria. C’est la première fois que nous étions séparés aussi longtemps, six mois. »

Ainsi, lors de ses études à l’ENA, le jeune Emmanuel Macron s’est accroché à cette alliance pour garder une part de sa bien-aimée auprès de lui.

La bague en question est composée de trois anneaux. Brigitte Macron aurait elle aussi le même modèle.

Bien évidemment, les deux alliances que les époux détiennent chacun à leur annulaire gauche, proviennent de leur mariage du 20 octobre 2007.

L’émouvante histoire qui se cache derrière les deux alliances de Brigitte Macron

Porter deux alliances est une pratique bien rare. Pourtant, le couple de locataires des Champs-Elysées l’aurait choisi. La deuxième bague, qui complète l’anneau de mariage d’Emmanuel Macron, a une raison bien à elle.

L’ancienne professeure de français possède aussi une bague à côté de son alliance de mariage dont elle ne se sépare jamais. Elle date bien longtemps d’avant son mariage et a une signification émotionnelle très forte pour elle.

Source : Getty Images

Elle appartenait à sa grande sœur, Maryvonne Trogneux. Brigitte Macron n’avait que huit ans lorsqu’elle ne l’a plus jamais revue, depuis un accident de voiture. Ce malheur a aussi emporté l’enfant qui était encore dans le ventre de cette dernière.

Ce souvenir a marqué l’enfance de la Première dame. Elle l’aimait beaucoup.

« Elle est avec moi tous les jours de ma vie », ajoute la Première Dame.

C’est sa manière d’immortaliser la mémoire de cette personne chère à son cœur.

La vie sentimentale d’Emmanuel Macron, vu par son père

La petite anecdote sur les alliances d’Emmanuel Macron rejoint bien ce que Jean-Michel Macron, son père, confie lors d’un entretien du 19 avril 2022, avec L’Alsace. Ce dernier a donné son avis sur la relation qui liait son fils et son institutrice.

Son géniteur a d’abord mis de côté les fausses rumeurs au sujet du couple présidentiel. Puis, il a commencé à raconter cette histoire d’amour iconique entre un étudiant tombé amoureux de son professeur de théâtre.

« Quand on est un homme, on estime aujourd’hui que les adolescents de 17 ans font ce qu’ils veulent. Ça les regarde », a-t-il déclaré.

Le point de vue était tout à fait normal pour un parent.

Jean-Michel Macron a tout de même avoué :

« Simplement, c’était peut-être précoce. Mais bon, sur le fond… La suite a d’ailleurs montré que c’était quelque chose de solide. »