Télématin : la collègue de Thomas Sotto condamnée lourdement par la justice, la vérité éclate

Sur France 2, l'émission Télématin accompagne beaucoup de Français dès le réveil. Mais une membre de l'équipe est touchée par un scandale.

Source : Getty Images

Télématin commence à l’aube et aide chaque jour des milliers de personnes à commencer leur journée. Longtemps animé par William Leymergie, le programme, lancé en 1985, reste à l’écran tous les jours. Désormais, Thomas Scotto et Julia Vignali ont pris le relais, et animent l’émission en semaine. Mais un scandale vient toucher l’une de leurs collègues !

Télématin : une émission qui touche à tout et permet de s’informer

À l’heure où tout le monde prend son petit-déjeuner, Télématin permet de rester à jour. En intégrant un journal d’informations, mais aussi de divers sujets, le programme permet aux Français de démarrer la journée avec dynamisme.

Ainsi, sur le plateau, l’équipe fait régner une ambiance détendue. Le plus souvent, les intervenants se succèdent, sur un ton léger. Chacun a sa spécialité. Ainsi, les chroniqueurs abordent plusieurs thèmes au cours de la matinée. Il peut donc s’agir de beauté, de culture ou encore de conseils pour la maison.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par France2 (@telematin_officiel)

Une sombre histoire touche l’équipe du programme

Dorénavant, il semble que Télématin traverse une période trouble. Aussi, une collaboratrice, proche de Thomas Scotto, fait objet maintenant l’objet de poursuites judiciaires.

L’affaire avait déjà circulé en coulisses. En effet, la chroniqueuse au cœur de ce scandale avait déjà écopé d’une peine avec sursis. À l’origine de ces ennuis avec la justice ? Des faits de travail dissimulé.

Cependant, l’histoire n’a rien d’anodin. En effet, elle concerne une chroniqueuse présente sur le plateau de Télématin depuis 2007 !

Télématin : l’émission éclaboussée par une sombre histoire de travail dissimulé

En réalité, la personne poursuivie en justice se révèle Carinne Teyssandier. De plus, rappelons que cette-dernière possède un passif avec ce genre de délit. En 2016, la presse avait déjà évoqué cette affaire, qui touchait la chroniqueuse et son époux. À l’époque, elle avait tenu à s’exprimer dans la presse.

« Et surtout, le tribunal a reconnu qu’il n’y avait pas eu d’exploitation, ni de travail dissimulé. Je ne suis pas une esclavagiste« 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par France2 (@telematin_officiel)

La chroniqueuse de Télématin a dû passer devant le juge pour avoir aidé une personne en situation irrégulière. La personne en question s’avère être une gouvernante mauricienne. Sans-papiers, cette femme a depuis été renvoyée. À cette occasion, elle avait souhaité déposer plainte. Elle évoquait des conditions de travail extrêmes. Elle aurait été payée 700 euros par mois pour plus de 12 heures de travail chaque jour !

Depuis, Carinne Teyssandier a été innocentée. Elle n’a donc pas exploité sa gouvernante. La justice l’a juste jugée coupable pour l’assistance à cette femme sans papiers.
« Je reconnais ma faute, même si j’ai fait toutes les démarches pour cette personne. Je suis condamnée pour avoir aidé quelqu’un ».
La justice a tout de même sanctionné la présentatrice et son mari. Ainsi, ils ont dû verser  5 000 euros d’amende et écoper de 6 mois de prison avec sursis.

Après cette période intense, l’animatrice a tenu à saluer l’équipe de Télématin
« J’ai reçu beaucoup de soutien, notamment celui de William Leymergie. Il a été exemplaire. Je suis tombée dans ses bras. »
Si son honneur reste sauf, Carinne Teyssandier aura du mal à oublier cette rude leçon.