Jean Dujardin : l’acteur revient sur les douloureuses traces de son grand-père dont le corps a disparu

Acteur oscarisé, compagnon et père de famille comblé, on peut dire qu’à 50 ans, Jean Dujardin est un homme accompli. Pourtant…

Source : Getty Images

En effet, il existe un part d’ombre dans l’équation du bonheur de Jean Dujardin. Il s’agit notamment d’une histoire familiale, qui s’apparente plus à un drame survenu au siècle passé. Avant de s’étaler là-dessus, il est sans doute préférable de résumer en quelques lignes le parcours de monsieur Dujardin. Un nom qui figure dorénavant sur la liste des plus grands acteurs français.

Ses débuts

Né dans les Hauts-de-Seine en juin 1972, Jean Dujardin a fait du chemin depuis ses premiers sketchs. Et oui, avant de devenir une légende du cinéma, le beau brun faisait rire les habitués des cafés-théâtres parisiens.

Notons qu’amuser la galerie a toujours été un talent inné chez ce petit dernier d’une fratrie de 4 enfants. A l’école, Jean, que ses aînés surnommaient « le nain », jouait les pitres à défaut d’être une lumière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

En 1999, comme un souhait du destin, il rencontre Élisabeth Lévy qui va radicalement changer sa vie. Et pour cause, c’est elle qui le sélectionne pour jouer le rôle de Loulou dans « Un gars et une fille ».

Grâce à cette série humoristique, Jean Dujardin acquiert une notoriété. Cependant, malgré le succès du programme télé, c’est au cinéma que Jean Dujardin va réellement devenir une star.

« Brice de Nice » aux Oscars : qui l’eut cru ?

En 2005, il a réuni plus de 4 millions de spectateurs dans les salles de France. Pour rappel, cette année-là, le premier long-métrage sur « Brice de Nice » est sorti. Fort de ce personnage de surfer totalement nul et déjanté, Jean Dujardin s’est imposé comme l’une des étoiles montantes du cinéma français.

S’ensuivent alors d’autres projets au grand écran tels que « Osc 17 », réalisé par Michel Hazanavicius, ou encore « Les Petits Mouchoirs » de Guillaume Canet.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

Puis en 2011, toujours sous la direction de Michel Hazanavicius, il interprète le rôle principal dans « The artist ». Sa fabuleuse interprétation dans ce film muet et en noir et blanc va faire une star internationale. Il rafle toutes les récompenses. Prix d’interprétation masculine à Cannes, César du meilleur acteur et le st Graal… l’Oscar.

Souvenez-vous, en 2012, face à des stars d’Hollywood comme Brad Pitt, il remporte la statuette tant convoitée du meilleur acteur. Notons qu’à l’heure actuelle, il est le seul Frenchy à avoir gagné ce prix.

L’arrière-petit-fils d’un héros de guerre

Chouchou des Français, Jean Dujardin dégage un capital sympathie énorme que ce soit dans la vraie vie, ou à l’écran.

Pourtant, derrière son joli sourire, qu’il affiche d’ailleurs régulièrement, se cache un drame familial qui l’émeut. Et ce, bien qu’il ne l’ait pas vécu.

En effet, le drame en question remonte bien des années avant sa naissance. Nous sommes durant la Première Guerre mondiale, son arrière-grand-père maternel, Pierre-Henri Taillantou, est sur les champs de bataille. Aux côtés de ses frères d’armes, criblés de balles et d’éclats d’obus, l’homme était témoin des atrocités de la guerre.

Hélas, comme la plupart des acteurs de cet épisode sombre de l’histoire de l’humanité, l’homme va connaître un funeste destin. Il s’ajoute aux millions de victimes dont les dépouilles n’ont jamais été retrouvées.

La quête de Jean Dujardin

Bouleversé par l’histoire de son aïeul, plus d’un siècle après la bataille, Jean Dujardin décide de partir sur ses traces. Dans sa quête intime et douloureuse, le chéri de Nathalie Péchalat a décidé de contacter Vincent Jacquot. Ce dernier est le patron de Mirabelle Tours.

« Une société basée à Vavincourt (55), spécialisée dans ses circuits découvertes très particuliers autour de la Grande Guerre, autour de Verdun, dans une région où se livrèrent les combats les plus meurtriers de ce conflit », rapporte Public.

D’après le voyagiste, cela fait dix ans que Jean Dujardin voulait venir. Et d’ajouter :

« On est entré en contact par mail, mais ensuite c’est lui qui a choisi l’itinéraire. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

Et lors de son passage à l’ossuaire de Douaumont, érigé en mémoire de la bataille de Verdun, Jean Dujardin a fait un geste des plus émouvants. Selon le magazine, sur le lieu, l’acteur oscarisé a fait tailler une pierre au nom de son ancêtre. Et ce, pour que son nom ne soit jamais oublié.