Variole du singe : découvrez ces villes en France qui vaccinent contre le Monkeypox !

Les cas de variole du singe se font de plus en plus nombreux. Dans cet article, on vous liste les villes où vous pouvez vous faire vacciner.

Source : iStock

Peu médiatisée par rapport au Covid, la variole du singe fait toutefois des victimes. Depuis son apparition, les chercheurs ont trouvé un vaccin qui semble fonctionner. Ce qui est une bonne nouvelle, car il y a à ce jour plus de 2600 cas. Par précaution donc, nombreux veulent se faire vacciner. Vous ne savez pas dans quelles villes vous rendre ? Nous vous le disons dans cet article.

Le nombre de cas se multiplie

La communauté LGBT blâme le traitement médiatique de la variole du singe. Ce qui est sûr, c’est que le danger est réel. Pour preuve, l’OMS a déclenché l’alerte maximum. Ce n’est pas tout !

Figurez-vous que jusqu’à mardi 9 août 2022, la France comptait 2601 cas positifs à la variole du singe. Ce chiffre provient de la Santé Publique. La même source nous apprend aussi que la plupart des patients résidant dans des villes en Île-de-France, en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette situation effraie bien évidemment beaucoup de Français. En particulier la communauté arc-en-ciel qui voit dans la non-médiatisation de la variole du singe une forme de stigmatisation. Toujours est-il qu’aujourd’hui, il existe un vaccin.

Les villes où vous pouvez vous vacciner

Si les chercheurs ont déjà trouvé un vaccin contre la maladie, la vaccination n’est pas de tout repos. Par ailleurs, beaucoup d’hommes et de femmes s’en plaignent. Le média Midi Libre affirme même que peu de villes proposent la vaccination.

« À ce jour, plus d’une centaine de centres de vaccination sont en place », précise le ministre de la Santé, François Braun, de passage sur BFMTV.

Il faut noter que le site gouvernemental a déjà mis en ligne la liste exhaustive des villesvous pouvez vous faire vacciner. Notons que ces points de vaccination, il y en a en France métropolitaine, mais aussi en outre-mer. Ainsi, vous pouvez vous rendre dans l’Hérault, à Montpellier, à Béziers, à Nîmes ou encore à Paris.

Pour les plus curieux, RTL a même dévoilé la liste officielle des villes, des points de vaccination avec les contacts. Vous pouvez même consulter une carte pour voir s’il y a un point de vaccination près de chez vous.

Plus de 2000 vaccinations par jour

Pour rappel, François Braun était l’invité de RTL mercredi 10 août 2022. C’était une occasion pour le ministre de la Santé de parler de la variole du singe. Selon le politique, les cas se comptent par milliers, mais les vaccinations encore plus.

« Nous sommes à un peu plus de 2 600 cas de variole du singe confirmés en France, nous avons vacciné plus de 30 000 personnes et le rythme de vaccination s’accélère avec plus de 2 000 vaccinations par jour », a déclaré François Braun.

À ce rythme-là, les doses de vaccin vont-elles suffire ? D’après le ministre de la Santé, il n’y a aucune crainte à avoir à ce sujet. Les doses qui restent couvrent largement le nombre de personnes éligibles à la vaccination préventive. C’est-à-dire 250 000 personnes selon la HAS (Haute Autorité de Santé).

En revanche, François Braun ne peut pas s’étaler davantage, car la variole est considérée comme une arme biologique. De ce fait, certaines informations comme les stocks stratégiques dont disposent la France sont secrets défense.

« Ce que je peux dire, ce que je peux réaffirmer, c’est que parmi cette population cible de 250 000 personnes nous avons la possibilité de vacciner tout le monde », a-t-il révélé.

Plusieurs villes, dont 100 centres de vaccination

Comme nous l’avons dit, vous pouvez vous faire vacciner dans plusieurs villes en Métropole et en outre-mer. En tout, ces centres de vaccination sont plus d’une centaine. En effet, l’État s’est donné les moyens pour assurer la campagne de vaccination.

Parmi ces points de vaccination, il y a 5 pharmacies en Île-de-France, dans les Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Vous l’aurez compris, la stratégie de vaccination est assez similaire à celle utilisée pendant la crise sanitaire.

« Nous voyons avec les pharmaciens qui ont été volontaires […] si cela est réalisable dans les pharmacies, en respectant la chaîne d’acheminement de ce vaccin, qui est quelque chose d’un peu plus compliqué que le vaccin Covid-19 », a indiqué le ministre de la Santé.

François Braun conclut avec :

« Nous préparons toutes nos capacités pour augmenter ce nombre de vaccinations de façon importante si jamais cette maladie s’étendait à la population générale. »