Un enfant de 3 ans s’échappe du centre aéré en pleine canicule, les raisons sont affreuses !

Cette histoire fait froid dans le dos et est très inquiétante pour tous les parents qui pensent pouvoir faire confiance aux centres aérés.

Source : iStock

C’est la triste histoire d’un petit enfant de trois ans qui a frôlé la mort à cause de la négligence volontaire du personnel d’un centre aéré. En effet, le petit garçon devait être gardé par ce centre aéré jusqu’à 18 heures. Sa tante en charge de le récupérer a appris sa disparition. Heureusement la police l’a retrouvé mais l’enfant a frôlé la mort plusieurs fois. On vous explique tout ici. 

Un enfant assoiffé

Alors que ce petit garçon de trois ans a profité de sa journée au centre aéré comme les autres enfants, il avait vraiment soif. Après avoir demandé plusieurs fois à pouvoir boire, il a fini par s’échapper. Mais au moment des faits, il faisait déjà 30 degrés dehors. L’enfant a réussi à partir du centre aéré par le portail, ce qui prouve à quel point il était bien surveillé par le personnel. C’est ainsi qu’il est sorti seul, dans la rue dans les alentours de 16 heures ou 17 heures. Il a ainsi erré seul, alors que la circulation à ces heures est très importante. Le petit aurait pu se faire renverser, tomber sur la route voir même enlever.

Heureusement, cet enfant a un bon sens de l’orientation et après plusieurs longues minutes à déambuler seul il a fini par trouver sa maison, mais toujours assoiffé. Quand sa tante est venue pour le récupérer au centre aéré, elle a vite comprit qu’il y avait un souci. En effet, son neveu avait disparu. Mais le personnel ne s’est rendu compte de sa disparition qu’après 17 heures. 

Une famille en colère et inquiète

La tante de l’enfant a alors déclaré très en colère que “J’ai immédiatement appelé la police. Heureusement, nous l’avons retrouvé à 18 h 40, en bas de sa résidence, située rue du Capitaine-Bastien. Il pleurait. Il a parcouru 5 minutes à pied et a traversé la côte Saint-Liesne, malgré la circulation. » Après quoi elle ajoute que « Il a dû attendre près de deux heures devant son domicile. Mon neveu a expliqué qu’il était parti car il avait soif. Malgré la température de 30 °C, on aurait refusé de lui donner de l’eau”. 

Mais bien que l’enfant affirme qu’on lui ait refusé de l’eau, il n’y avait aucune preuve contre le personnel. À part bien sûr pour négligence aggravée alors qu’ils avaient la garde de ce petit de trois ans. Mais la famille, bien qu’en colère, restait soulagée de l’avoir retrouvé. Malheureusement le soulagement n’a semblé que de courte durée. En effet, dès le lendemain l’enfant a présenté de graves problèmes. Il a tout d’abord commencé par trembler puis avoir des convulsions, des vomissements et bien sûr une très forte fièvre. Ni une ni deux il a été transféré à l’hôpital en urgence. Le diagnostic est rapide, il souffre de déshydratation. De quoi avérer le témoignage de ce petit qui affirmait ne pas avoir pu boire au centre

La plainte

Alors que les parents ont de plus en plus peur de laisser leurs enfants dans des crèches ou centres cette histoire ne va pas les apaiser. “Aujourd’hui, il va très bien Aujourd’hui, il va très bien” déclare sa tante en ajoutant “Ce qui est sûr, c’est qu’il ne retournera pas au centre”. 

Bien sûr, la mère de cet enfant a tout de suite déposé plainte contre le personnel du centre aéré. La plainte a pour motif mise en danger de la vie d’autrui avec risque immédiat de mort. La maire de la ville a ainsi décidé de mener une enquête en interne dans ce centre afin de ne plus jamais avoir à vivre de tels évènements dans sa ville