Allocation de rentrée scolaire : voici pourquoi vous n’allez pas recevoir la totalité de l’aide en août

Le versement de l’ARS ne se fera pas en totalité ce mois-ci.

Source : iStock

Avec le contexte économique en France actuel, cela crée des situations assez exceptionnelles. En effet, de nombreuse revalorisation et même augmentation vont avoir lieu en milieu d’année au lieu de janvier. Cela permet donc de trouver des situations d’exception ou les virements sont plus conséquents que les années passées. Mais avec cette augmentation, le versement totaux de cette allocation n’aura en effet pas lieu en ce mois d’août. On vous explique tout ici.

Le versement habituel de l’allocation 

Si la rentrée scolaire approche à grands pas, il en va de même pour l’allocation de rentrée scolaire. En effet, que ce soit pour Mayotte ou l’île de la Réunion, le versement a déjà eu lieu et ce le 2 août dernier. En revanche, pour ce qui est de la France métropolitaine, les Antilles ou encore la Guyane, il faudra patienter jusqu’à mardi prochain. Mais cette allocation sera différente des années passées. En effet, grâce au projet de loi Pouvoir d’achat, de nombreuses aides et allocations se sont vu revaloriser à hauteur de 4 %. Le but de ce projet de loi étant bien sûr de rendre moins difficile le quotidien des Français. 

Néanmoins, bien que de nombreuses aides et allocations aient été revalorisées à 4 %, il n’en reste pas moins que pour le mois de juillet l’inflation dépasse les 6 %. Mais, l’allocation de rentrée scolaire avait déjà bénéficié en avril d’une revalorisation de 1,8 %. Ainsi, pour cette année ont atteint 5,8 % de revalorisation. Mais cette aide ne sera pas visible tout de suite. En effet, il faut attendre mardi prochain pour voir l’allocation, mais encore un peu pour le reste.

Une augmentation concrète 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par #FORZA JA ISLE RUGBY (@rugbyjaisle87)

Ainsi, si le premier versement représente la somme avant revalorisation de l’allocation pour le reste, il faudra attendre. Mais pourtant, aucune date n’a encore semblé communiquée. De ce fait, nous ne savons pas encore quand seront versés les 4 % de revalorisation. Mais ces 4 % ne dépassent pas dépasser la quinzaine d’euros. En effet, l’aide pour un enfant de 6 à 10 ans sera de 392,05 euros. Pour un enfant entre 11 et 14 ans, on passe ainsi à 413,69 euros. Et pour les enfants entre 15 et 18 ans, l’aide s’élève alors à 428,02 euros. 

Pour ce qui est de son versement, ce dernier est automatique. Ainsi aucune démarche ne semble requise de votre part à condition que l’enfant ait entre 6 et 15 ans et que sa famille soit bénéficiaire d’allocations. En effet, ce sera donc la Caisse d’allocations familiales ou alors la Mutualité sociale agricole qui se chargera de cette tâche. Ainsi pour les enfants qui rentrent en CP cette année, mais n’auront pas encore fêté leurs 6 ans, il faudra fournir un certificat de scolarité à la CAF ou à la MSA

Ainsi même si la deuxième partie du versement n’a pas encore de date, elle n’excède pas les 15 euros. Néanmoins, cela reste une aide et un versement très attendu par les presque 3 millions de familles qui bénéficient de cette allocation. En effet, c’est une réelle bouffée d’oxygène pour les familles qui avaient déjà un budget serré. Et qui n’est pas aidé par cette inflation grandissante